Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 20:16
Daniel Raposo (Fondation Brigitte Bardot) et Patrice Laurent (maire de Mourenx) ont conclu un accord pour le bien-être des animaux.

Daniel Raposo (Fondation Brigitte Bardot) et Patrice Laurent (maire de Mourenx) ont conclu un accord pour le bien-être des animaux.

* * * * * * * *

 

Bravo Daniel

pour tout ce que tu fais pour les animaux !

 

 

Daniel Raposo, délégué et représentant de la Fondation Brigitte Bardot pour les Pyrénées-Atlantiques (64), est un militant actif et toujours présent sur le terrain. Voici le texte qu'il a publié sur les réseaux sociaux pour relater sa dernière action en faveur des animaux... 

 

Mercredi 8 février 2017, monsieur Patrice Laurent, maire de Mourenx (64), recevait la Fondation Brigitte Bardot pour aborder la venue d'un cirque avec animaux dans la ville et la stérilisation des chats errants.

- Cirque : après avoir échangé avec le Premier magistrat de la ville sur la condition de vie des animaux de spectacles, je vous annonce qu'en mars 2017 un arrêté sera édicté pour ne plus recevoir de cirque à Mourenx, cette dernière sera ainsi la 2ème ville (après Lescar en 2016) des Pyrénées-Atlantiques à prendre cette mesure éthique.

- Stérilisation : la F.B.B. participera, en collaboration avec l'association locale « City Cat's », au financement d'une campagne de stérilisation des chats errants de la ville.

Et c'est en présence du buste de Marianne à l'effigie de Brigitte Bardot - tout un symbole - que j'ai chaleureusement remercié monsieur Patrice Laurent (un élu qui est vraiment à l'écoute et qui est volontaire dans la prise de décision qui s'impose) pour cette rencontre bénéfique pour la protection animale dans le département.

Merci ! 

 

* * * * * * * *

 

Je vous invite à (re)lire l'article ci-dessous pour mieux connaître mon ami Daniel Raposo, un grand protecteur des animaux.

Article publié dans le quotidien régional « La République des Pyrénées » (10 février 2017).

Article publié dans le quotidien régional « La République des Pyrénées » (10 février 2017).

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Mes COUPS de COEUR
commenter cet article
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 22:19
Martine Carol : la « star » du Cinéma français des années 50... avant Brigitte Bardot.

Martine Carol : la « star » du Cinéma français des années 50... avant Brigitte Bardot.

* * * * * * * *

 

L'hommage de Dominique Choulant

(Biographe de Martine Carol)

 

 

Il y a 50 ans aujourd'hui, dans la nuit du 6 février 1967, Martine Carol était retrouvée morte dans la chambre d'un palace de Monte-Carlo... Elle avait seulement 46 ans.

Mon ami et auteur Dominique Choulant a été pressenti pour rédiger un hommage national à cette grande actrice, qui régna sur le Cinéma français avant que la « Bombe B.B. » ne lui vole la vedette... L'article ci-dessous est publié dans un livre-catalogue annonçant toutes les « Commémorations nationales pour l'année 2017 ».

Article rédigé par Dominique Choulant et publié dans « Commémorations nationales 2017 ».
Article rédigé par Dominique Choulant et publié dans « Commémorations nationales 2017 ».

Article rédigé par Dominique Choulant et publié dans « Commémorations nationales 2017 ».

Couverture du catalogue « Commémorations nationales 2017 ».

Couverture du catalogue « Commémorations nationales 2017 ».

* * * * * * * *

 

Dominique Choulant a déjà publié 2 biographies de Martine Carol, mais elles ne sont plus disponibles. Je lui avais consacré un article lors de la sortie de son deuxième ouvrage (paru en février 2011) et préfacé par... Brigitte Bardot (lien ci-dessous).

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Mes COUPS de COEUR
commenter cet article
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 23:15

Un grand « second rôle » 

Roland Lesaffre

 

 

(8 ans déjà... qu'il nous a quittés)

 

 

C’est en triant quelques documents de cinéma parmi les milliers que je possède, que j’ai retrouvé une photo dédicacée de Roland Lesaffre. Je lui avais écrit au début des années 90 et il m’avait immédiatement répondu. Puis au fil des années, de temps en temps, je lui adressais mes Vœux. Je l’avais remarqué  dans un de mes films préférés, Thérèse Raquin, avec Simone Signoret. Il jouait Riton, un jeune maître-chanteur, beau garçon et sympa, qui meurt très vite. Et j’avais eu envie de lui écrire mon admiration…

 

Roland Lesaffre fait partie de ces acteurs que l’on surnomment les « seconds rôles ». Si nous reconnaissons leurs visages, de film en film, souvent nous ne retenons pas leurs noms. Sauf pour les passionnés de cinéma comme moi.

 

Roland-Lesaffre--dedicace-a-Francois-Bagnaud-.JPG

La première photo dédicacée par Roland Lesaffre que j’ai reçue.

 

* * * * * * * *

 

Roland Lesaffre est né le 26 juin 1927 à Clermont-Ferrand et est décédé le 3 février 2009 à Paris.

Après avoir fait de la boxe, de l’athlétisme et connut une jeunesse un peu tumultueuse, c’est par hasard qu’il tourne son premier film en 1950, La Marie du Port, sous la direction de Marcel Carné. On le retrouvera souvent à l’affiche des films de ce réalisateur mythique : Juliette ou la Clé des songes (1950) – Thérèse Raquin (1953) – L’air de Paris (1954) – Les Tricheurs (1958) –  Terrain vague (1960) –  Du mouron pour les petits oiseaux (1953) – Trois chambres à Manhattan (1965) – Les jeunes loups (1967) – Les Assassins de l’ordre (1970) et La merveilleuse visite (1974).

 

Dès 1949, il a entretenu une relation sentimentale avec Marcel Carné (dont l’homosexualité n’était pas connue du grand public à l’époque), mais Roland Lesaffre estimait que les liens entre le cinéaste et lui relevaient plutôt de l'« homosensualité ». Cette amitié et surtout sa belle gueule de « voyou au grand cœur » le rendirent très populaire dans le milieu gay des années 50. Il restera l’ami de Carné jusqu’à la mort de ce dernier en 1996 et sera son légataire universel. Il se mariera néanmoins deux fois avec des comédiennes.

 

Il a joué dans 45 films parmi lesquels on se souviendra de : Casque d’Or (Jacques Becker, 1952) – Nous sommes tous des assassins (André Cayatte, 1952) – La Main au collet (Alfred Hitchcock, 1954) – Le Mur de l’Atlantique (Marcel Camus, 1970) – Bernadette (Jean Delannoy, 1987). Il a participé également à une dizaine de téléfilms.

 

Malgré un talent évident, un physique « accrocheur » et l’appui de Marcel Carné, il n’obtiendra jamais le statut de « vedette principale » mais sera apprécié par tous les cinéphiles.

 

En avril 1989, il est fait Officier dans l’Ordre national du Mérite par François Mitterrand. 

En 1991, il publie son autobiographie Mataf (Éditions Pygmalion).

 

Ses amis le surnommaient simplement  : « Roland la Tendresse ».

 

* * * * * * * *

 

Roland Lesaffre n'est pas un héros, il n'est pas une star. C'est bien plus que cela. Un type de la rue avec un cœur gros comme ça qui ne se  sent pas à sa place dans ce monde, un type qui « ferme sa gueule » (...) pour ne pas hurler, pour ne pas dégueuler sur ce monde qui file à sa perte.

 

Pour découvrir de belles photos de sa carrière, je vous propose de vous rendre sur ce site dédié à Marcel Carné (lien ci-dessous) :



Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Mes COUPS de COEUR
commenter cet article
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 16:00
Magnet « Brigitte Bardot et le bébé phoque » en vente dans la Boutique de la FBB.

Magnet « Brigitte Bardot et le bébé phoque » en vente dans la Boutique de la FBB.

* * * * * * * *

 

Pour soutenir et aider la Fondation Brigitte Bardot, on peut évidemment adhérer en envoyant un don. Après ce premier don, vous ne serez jamais relancé comme le font la plupart des associations, mais vous recevrez chaque trimestre, L'Info-Journal, qui vous informera de toutes les actions de la FBB. 


Mais on peut aussi acheter divers objets (pour soi ou pour offrir) dans la boutique virtuelle de la Fondation. Je vous invite à découvrir tous les produits en vente avec le lien ci-dessous.

Planche de timbres et carnet de notes disponibles dans la Boutique de la Fondation Brigitte Bardot.
Planche de timbres et carnet de notes disponibles dans la Boutique de la Fondation Brigitte Bardot.

Planche de timbres et carnet de notes disponibles dans la Boutique de la Fondation Brigitte Bardot.

Ces belles cartes postales avec Brigitte Bardot peuvent être achetées à l'unité.

Ces belles cartes postales avec Brigitte Bardot peuvent être achetées à l'unité.

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Brigitte BARDOT Mes COUPS de COEUR
commenter cet article
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 14:31
Éléonore Hirt (1919 - 2017).

Éléonore Hirt (1919 - 2017).

* * * * * * * *

 

La comédienne Éléonore Hirt est décédée le 27 janvier 2017, à l'âge de 97 ans.

Elle a tourné près de 20 films (parmi lesquels Quoi de neuf, Pussycat ? en 1965 et La Horse en 1969), joué dans plus de 60 pièces de théâtre et participé à une douzaine de téléfilms.

Elle fut la première épouse de Michel Piccoli.

Mais pour tous les admirateurs de Brigitte Bardot, elle restera Cécile, la maman de Jill (B.B.) dans le film de Louis Malle, Vie privée (1962).

 

(Merci à mon ami Didier B. pour cette information.)

Éléonore Hirt et Brigitte Bardot dans le film « Vie privée » en 1962.

Éléonore Hirt et Brigitte Bardot dans le film « Vie privée » en 1962.

Brigitte Bardot est entourée de Gregor von Rezzori et Éléonore Hirt dans le film « Vie privée » en 1962.

Brigitte Bardot est entourée de Gregor von Rezzori et Éléonore Hirt dans le film « Vie privée » en 1962.

Repost 0
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 16:34
Emmanuelle Riva :  une comédienne rare et lumineuse.

Emmanuelle Riva : une comédienne rare et lumineuse.

* * * * * * * *

 

d'Hiroshima mon amour

à... Amour

 

 

Une bien triste nouvelle, ce matin du 27 janvier 2017 : Emmanuelle Riva est décédée, à l'âge de 89 ans, des suites d'un cancer.

Cette comédienne discrète a connu la célébrité dès son deuxième film, Hiroshima mon amour, (d'Alain Resnais) en 1959. Et pour l'un de ses derniers films, Amour (de Michael Haneke avec le magnifique Jean-Louis Trintignant) en 2012, elle a obtenu le César de la Meilleure actrice, mais aussi d'autres récompenses internationales. Entre ces 2 chefs-d'œuvre, Emmanuelle Riva a tourné plus de 50 films parmi lesquels des classiques : Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville, 1961), Thérèse Desqueyroux (Georges Franju, 1962), Les Risques du métier (André Cayatte, 1967). Et elle a été à l'affiche d'une trentaine de pièces de théâtre.
 

Je vous invite à revoir quelques photos d'une comédienne élégante et talentueuse qui n'aura fait parler d'elle que pour ses rôles inoubliables (ci-dessous).

Des rôles magnifiques aux côtés des plus grands : Jean-Paul Belmondo, Jacques Brel, Philippe Noiret et Eiji Okada.
Des rôles magnifiques aux côtés des plus grands : Jean-Paul Belmondo, Jacques Brel, Philippe Noiret et Eiji Okada.
Des rôles magnifiques aux côtés des plus grands : Jean-Paul Belmondo, Jacques Brel, Philippe Noiret et Eiji Okada.
Des rôles magnifiques aux côtés des plus grands : Jean-Paul Belmondo, Jacques Brel, Philippe Noiret et Eiji Okada.
Des rôles magnifiques aux côtés des plus grands : Jean-Paul Belmondo, Jacques Brel, Philippe Noiret et Eiji Okada.
Des rôles magnifiques aux côtés des plus grands : Jean-Paul Belmondo, Jacques Brel, Philippe Noiret et Eiji Okada.

Des rôles magnifiques aux côtés des plus grands : Jean-Paul Belmondo, Jacques Brel, Philippe Noiret et Eiji Okada.

* * * * * * * *

 

J'ai eu le privilège de rencontrer Emmanuelle Riva lors d'une présentation de son film-culte, Hiroshima mon amour, dans un cinéma d'art et d'essai à Paris. Je me souviens encore de la gentillesse, du sourire et de la douceur de la voix de cette grande comédienne rare et lumineuse. Ce fut un moment bref mais intense et inoubliable pour le jeune cinéphile passionné que j'étais alors...

Dédicace d'Emmanuelle Riva dans les années 80.

Dédicace d'Emmanuelle Riva dans les années 80.

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Mes COUPS de COEUR
commenter cet article
27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 18:11
La carte de Voeux 2017 regroupe tous les comédiens et comédiennes auxquels l'association a rendu hommage depuis sa création.

La carte de Voeux 2017 regroupe tous les comédiens et comédiennes auxquels l'association a rendu hommage depuis sa création.

* * * * * * * *

 

Merci à mon fidèle ami Jean-Louis Milla qui vient de m'envoyer ses vœux pour l'année 2017, en son nom et celui de l'association « Souvenance de Cinéphiles » qu'il a créée en 1989. 
C'est à l'âge de 14 ans (en 1976), que Jean-Louis est tombé « amoureux fou » des comédiennes et du cinéma. Il a commencé alors une collection d'autographes qui est devenue, au fil des années, un des plus importantes de France au point qu'une exposition annuelle est consacrée à ces petits trésors de cinéphile.

Mais c'est après sa rencontre avec Yves Montand (qui l'encourage à se lancer dans cette belle aventure), que Jean-Louis crée son association qui rend hommage aux comédiennes. Et depuis 1993, chaque année, à Puget-Théniers (dans l'arrière-pays niçois), il organise une rencontre estivale où une actrice est honorée. En 2016, l'invitée d'honneur était Catherine Lachens.

 

Je me suis rendu deux fois à ces Rencontres, à l'invitation de mon ami Jean-Louis Milla : en 1998, pour Annie Girardot, et en 2000 pour Magali Noël. Je vous propose de découvrir ces journées inoubliables avec les deux liens ci-dessous.  

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Mes COUPS de COEUR
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 21:36
La belle pochette du premier CD d'Alain Wodrascka (décembre 2016).

La belle pochette du premier CD d'Alain Wodrascka (décembre 2016).

* * * * * * * *

 

Mon ami et auteur, Alain Wodrascka, avec lequel j'ai collaboré sur plusieurs ouvrages consacrés à Brigitte Bardot et à Serge Gainsbourg, vient de publier son premier CD. C'est donc avec beaucoup d'intérêt et aussi de curiosité que j'ai écouté les 14 chansons de cet album. Et là, ce fut un coup de cœur immédiat... Depuis, il passe en boucle à la maison ! Des musiques mélodieuses comme je les aime avec juste ce qu'il faut de « modernité » et de « rock'attitude ». Et la belle voix sensuelle d'Alain qui joue avec les intonations pour mieux séduire et c'est réussi. Une reprise très intéressante et en douceur de Marienbad, une des plus belles chansons (mais pas la plus connue) de Barbara.

 

 « Si Rimbaud chantait de nos jours,

peut-être aurait-il l’allure fiévreuse d’Alain Wodrascka… ? »


Remarqué très tôt par la grande Barbara, qui le prit sous sa cape, ce chanteur « barock » dont les paroles poétiques s’accordent à des musiques éclectiques et subtiles chante les sentiments à fleur de mots, l’humour, la mort, la « liberté libre ».
Naviguant de l’île à l’aile, indiscipliné, inclassable indomptable, il semble être le fils naturel d’Yves Simon, Jean Guidoni, Brigitte Fontaine et Jacques Higelin.
Aujourd’hui, après des années de silence occupées à l’écriture d’une trentaine de biographies sur ses amis chanteurs (de Claude Nougaro à Renaud, via Gainsbourg), Alain Wodrascka fait sa « grande traversée ». Là, vous goûterez, pulsés par les orchestrations soyeuses de son complice musical, Dominique Sablier, la saveur des grands textes.

 

Alain Wodrascka sera prochainement en concert :

Jeudi 9 février 2017  à  20 h 30

Forum Léo Ferré - 11 rue Barbès à  Ivry-sur-Seine (94) 

(Métro et sortie du périphérique : Porte d'Ivry).

Place : 15 Euros.

 

Nilda Fernandez viendra interpréter une chanson en duo avec Alain !


Réservation au 01 46 72 64 68 ou par mail : resa@forumleoferre.org

 

* * * * * * * *

On peut se procurer ce CD au prix de 15 Euros sur de nombreux sites Internet (voir ci-dessous) :

* * * * * * * *

 

Et voici Les Citronniers,

la chanson que je préfère dans ce premier CD très réussi...

Repost 0
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 22:31
L'abbé Pierre : un grand homme inoubliable, que j'admire depuis toujours...

L'abbé Pierre : un grand homme inoubliable, que j'admire depuis toujours...

* * * * *

 

L'abbé Pierre : un homme exceptionnel

(10 ans déjà...)

 

 

Voilà un homme que j'aime et que j'admire depuis longtemps. Il m'a souvent aidé à réfléchir sur nos vies et à poser un regard différent sur le monde dans lequel nous vivons. Je souhaitais lui rendre un modeste hommage à l'occasion de l'anniversaire de sa disparition à l'âge de 94 ans, le 22 janvier 2007.

 

* * * * *

 

Je continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir.

Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine.

Je continuerai à construire, même si les autres détruisent.

Je continuerai à parler de paix, même au milieu d'’une guerre.

Je continuerai à illuminer, même au milieu de l'’obscurité.

Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte.

Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent.

Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes.

Et j’'apporterai le soulagement, quand on verra la douleur.

Et j’'offrirai des motifs de joie là où il n'’y a que tristesse.

J'’inviterai à marcher celui qui a décidé de s'’arrêter…

Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés.  »  

 

Abbé Pierre

 

(Merci à mon amie Martine G. qui m'a envoyé ce magnifique texte.)

 

* * * * * * * *

 

Depuis quelques années, je suis donateur à la Fondation Abbé Pierre et je reçois le bulletin trimestriel Et les autres. Et je suis toujours très intéressé par les témoignages des personnalités qui ont eu le privilège de rencontrer ce saint homme. Comme j'aurais voulu croiser son chemin,  ne serait-ce que quelques minutes... J'avais envie de partager avec vous leurs témoignages (ci-dessous).

L'abbé Pierre était très sollicité et recevait toutes les personnes (célèbres ou inconnues) avec la même simplicité.
L'abbé Pierre était très sollicité et recevait toutes les personnes (célèbres ou inconnues) avec la même simplicité.
L'abbé Pierre était très sollicité et recevait toutes les personnes (célèbres ou inconnues) avec la même simplicité.
L'abbé Pierre était très sollicité et recevait toutes les personnes (célèbres ou inconnues) avec la même simplicité.
L'abbé Pierre était très sollicité et recevait toutes les personnes (célèbres ou inconnues) avec la même simplicité.
L'abbé Pierre était très sollicité et recevait toutes les personnes (célèbres ou inconnues) avec la même simplicité.

L'abbé Pierre était très sollicité et recevait toutes les personnes (célèbres ou inconnues) avec la même simplicité.

* * * * * * * *

 

Je vous invite à vous rendre sur le site de la Fondation Abbé Pierre et, si vous le pouvez, les aider en faisant un petit don (lien ci-dessous) :

Repost 0
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 22:22
Les bons voeux du chaton flûtiste : « Bonne et heureuse année 2017 à tous les amis des animaux ».

Les bons voeux du chaton flûtiste : « Bonne et heureuse année 2017 à tous les amis des animaux ».

* * * * * * * *

 

Pour les Vœux 2017, mon amie Chantal Vienet-Hébant m'a envoyé cette jolie carte illustrée avec l'un de ses chats, qui lui a inspiré la fable ci-dessous. Avec son autorisation, j'ai décidé de la partager avec vous... Vous découvrirez beaucoup de clins d'œil à l'univers musical. Normal... Chantal est violoniste !

 

Fred, le chaton flûtiste
 
 
Fred était un chaton
Gentil, obéissant
De sa douce maman
Apprenant les leçons.
Il était très mignon
Vraiment intelligent
Retenant comme un grand
Ce qu'un chat dégourdi
Doit savoir dans la vie
Bien aiguiser ses griffes
Nettoyer ses moustaches
Être futé et vif
Pour jouer à cache-cache
Toujours propre, audacieux
Se montrer courageux
Et choper les souris...
Quoi, les oiseaux aussi ?
 
Alors là, pas question !
 
C'est la stupéfaction
Pour notre bon chaton
Dont le meilleur ami
Est... un joli pinson !
Enfin, je dis ami...
C'est qu'il le voudrait bien,
Ainsi, dès le matin
Explorant le jardin
Il guette son passage...
Son gracieux ramage
Le faisant frissonner
Il voudrait l'imiter
Mieux encor', dialoguer...!
De l'utopie tout ça
Que saurait dire un chat
Sinon que des miaous ?
Miâaou... c'est un peu chiche
Et même si c'est chou
Pfff... l''oiseau, lui, s'en fiche !
Brigitte Bardot, une grande amie de tous les animaux.

Brigitte Bardot, une grande amie de tous les animaux.

Ah ! Fred se sent bien seul...
Les câlins de l'aïeul
Et des petits enfants
Sont chaleureux pourtant
Dans la maison on rit
Et l'on chante souvent
Et même, un des gamins
Joue de la flûte aussi !
Mais ce petit coquin
Est un vrai garnement
Qui ne prend aucun soin
Du précieux instrument
Égaré un beau jour
Dans un coin de la cour...
 
Un clair matin d'été
Au hasard de ses jeux
Notre chaton curieux
Se voit interpellé
Par un drôl' de tuyau...
Mais, mais... c'est le flûtiau
Qui lui faisait penser
Aux sons de son oiseau
Quand le gosse inspiré
Voulait bien en jouer !
Aaaah, la joie du minou
En parcourant la flûte !
Patouillant les p'tits trous
Il en sort des contre-ut,
Des trilles ravissants
Qui frisent les oreilles
Et soufflent en frémissant
Des bzzzz dignes d'abeilles !
 
Mais... comment découvrir
Le flûté des mésanges
Qui, seul, saurait traduire
Le langage des anges ?
Barbara, chez elle, à Précy-sur-Marne.

Barbara, chez elle, à Précy-sur-Marne.

Lorsqu'à l'aube accueillie
Dès sa prime lueur
Les oiseaux réunis
Gazouillent tous en choeur
Arrive en sautillant
La p'tite bleue, justement
Venue là, guillerette
Faire un brin de causette...
Oh ! que ce chant est doux
Et la belle charmante !
Petit Fred en est fou
Et de sa flûte il chante...
 
Intrépide, euphorique
Il tente un florilège
D'étranges harmoniques
Et de joyeux arpèges...
Une drôl' de musique
Certes un peu malhabile
Mais l'oiseau lui répond
Tant le trait volubile
L'amuse et le confond...
 
Un dialogue insolite
S'instaure alors entre eux
Qui modulent, s'invitent
Piaulant à qui mieux-mieux !
On se comprend si bien
Que le pinson, radieux
À son tour intervient
Pour prendre part au jeu...
 
L'inconcevable rêve
Devient réalité...
Le chaton, bon élève
Connaît bientôt les clés
Du langage frivole
De ses nouveaux copains...
De course en farandoles
Allègrement taquins
Voilà donc qu'il s'envolent
Les oiseaux ET le chat...
Ensemble... inséparables !
C'est impensable, ça ?
Bah... pour moi vraisemblable
 
Puisque c'est une fable...
 
Je vous la conte ici
Pour ce qu'ell' nous révèle :
À l'écoute d'autrui
On apprend, on s'instruit
Mais... plus confidentiel...
Il se pourrait aussi
Qu'aimer donne des ailes !
 

Chantal Vienet-Hébant
Février 2014
Révisé en décembre 2016

* * * * * * * *

 

Pour découvrir mon amie Chantal Vienet-Hébant, je vous propose de (re)lire l'article que je lui avais consacré, lorsque nous nous sommes rencontrés pour la première fois à Paris, en 2011 (lien ci-dessous).

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Mes COUPS de COEUR
commenter cet article

Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur 2 livres inédits sur B.B. :  avec Alain Wodrascka (28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant (25 octobre 2017).
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka (28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant (25 octobre 2017).

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Total des visites

Lien Vers Des Sites Sympas !