Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 12:34
Cédric Paquet (et Véronique Tellier) lors du sauvetage des 21 moutons.

Cédric Paquet (et Véronique Tellier) lors du sauvetage des 21 moutons.

* * * * * * * *
 
 
Mesdames, messieurs, mes amis,
 
Je suis président d'une association niçoise pour la protection animale (Groupe d'Action pour L'amour des Animaux : G.A.L.A).
 
En novembre 2016, nous avons sauvé de la mort 21 moutons.
 
Après les avoir achetés à un éleveur véreux pour 2400 Euros€, nous les avons placés dans des familles adoptives.
 
Mais à notre grande surprise les moutons n'étaient pas castrés malgré les dires de l'éleveur. Et nous avons eu obligation de les stériliser pour que les adoptants soient en règle. Mais cela est extrêmement coûteux.... 2520€ Euros pour les 21 moutons !
 
D'où ce véritable S.O.S. : nous avons besoin de vous, de votre générosité !
 
Pour nous aider nous avons mis en place une cagnotte gérée par l'association Artémis à Reveste-les-Roches (arrière-pays niçois) qui a récupéré 4 moutons.
 
J'ai l'honneur de  la partager (lien ci-dessous) afin que vous puissiez contribuer à finaliser ce sauvetage qui a été extrêmement difficile. Partagez cette cagnotte aussi, s'il vous plait, car plus nous serons nombreux plus nous y arriverons.
 
Merci d'avoir pris sur votre temps pour lire notre S.O.S. et merci de nous aider.
 
Très cordialement et amicalement.
 
Cédric Paquet
Président-fondateur de l'association G.A.LA.
 
 
* * * * * * * *
 
 
Le 27 février 2017, Cédric Paquet a ouvert une nouvelle cagnotte au nom de son association G.A.LA. (voir le lien ci-dessous) :
Les moutons sauvés par Cédric Paquet et l'association Artémis.
Les moutons sauvés par Cédric Paquet et l'association Artémis.

Les moutons sauvés par Cédric Paquet et l'association Artémis.

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Mes COUPS de COEUR
commenter cet article
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 13:02
Quelques bons mots de l'humoriste Anne Roumanoff...

* * * * * * * *

 

Alors que mon livre (Répliques et Piques de Brigitte Bardot) est en librairie depuis le 15 février 2017 et connaît un beau succès, je suis tombé sur un article qui recense... quelques bons mots et répliques extraits des sketches de l'humoriste Anne Roumanoff. J'avais envie de  les partager avec vous...

 

J'ai postulé pour travailler dans un pressing et ils m'ont dit de repasser demain. Je ne sais pas comment « fer »...

 

Mieux vaut être une vraie croyante qu'une fausse septique.

 

Un milliardaire change de Ferrari tous les jours, et un SDF change de porche tous les soirs.

 

J'ai l'intention de vivre éternellement, pour le moment tout se passe comme prévu.

 

Je me demande si, à moyen terme, le changement climatique finira par avoir des conséquences irréversibles sur les pizzas « 4 saisons ».

 

Comme dirait Dracula, j'irais bien boire un « cou » !

 

Quand un crocodile voit une femelle, elle Lacoste.

 

Dieu a créé l'homme 10 minutes avant la femme pour qu'il ait  le temps d'en placer une.

 

Que celui qui n'a jamais bu me jette la première bière.

 

Je déteste qu'on me fasse passer pour un con, j'y arrive très bien tout seul.

 

Il y a 40 ans, le SNCF présentait le TGV. Grande invention qui permet aux voyageurs d'arriver plus vite en retard...

 

DSK sera désormais vigile au FMI : il va monter Lagarde.

 

Ma femme me traite comme un Dieu : elle oublie totalement mon existence sauf quand elle a besoin de moi !

 

C'est en se plantant qu'on devient cultivé...

 

Soyez gentils avec vos enfants ; ayez toujours à l'esprit que ce sont eux qui choisiront votre maison de retraite.

 

Le mec qui a convaincu les aveugles de porter des lunettes de soleil est quand même un excellent commercial.

 

A l'école, on apprend aux enfants le passé simple, ils feraient mieux de leur apprendre le futur compliqué !

Dans « Répliques et Piques » de Brigitte Bardot, on peut découvrir plus de 1200 citations...

Dans « Répliques et Piques » de Brigitte Bardot, on peut découvrir plus de 1200 citations...

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Mes COUPS de COEUR
commenter cet article
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 23:00

Jean Sablon

 

(Article actualisé le 24 février 2017)

23 ans... déjà !

 

 

« C’est un homme merveilleux, sensible et d’une élégance rare. Le plus grand crooner que la France ait jamais connu et qui a fait  une carrière internationale exceptionnelle. »

Brigitte Bardot

 

Cela fait quelques années que je voulais rendre hommage à cet immense artiste ainsi qu’à ses deux plus fidèles admirateurs, mes amis Charles Langhendries et Philippe Jadin. Voilà qui est fait désormais avec cet article rédigé à l'occasion de l'anniversaire de sa disparition (22 ans déjà...).

Jean Sablon, un artiste élégant qui a connu une gloire internationale.

Jean Sablon, un artiste élégant qui a connu une gloire internationale.

* * * * * * * *

 

Jean Sablon est né le 25 mars 1906 à Nogent-sur-Marne (94) et est décédé le 24 février 1994 à Cannes-la-Bocca (06).

Fils d’un compositeur (Charles Sablon) ; ses frères et notamment sa sœur (Germaine Sablon, inoubliable interprète du Chant des Partisans en 1943) feront carrière dans le monde de la musique et du théâtre.

Voulant très tôt devenir chanteur, il quitte le lycée Charlemagne et débute à l’âge de 17 ans dans des opérettes à Paris (aux côtés de Dranem, Damia et Mistinguett). Il rencontre la pianiste et compositrice Mireille, qui lui offre son premier succès : Couchés dans le foin.

Dès 1928, il séjourne fréquemment au Brésil où il sera vite une grande vedette, dont le souvenir est toujours intact aujourd’hui. Il travaille également aux États-Unis et au Canada ; il est surnommé « The French Troubadour ». Il devient l’ami des grandes stars hollywoodiennes (Frank Sinatra, Cary Grant, Ginger Rogers ou Marlene Dietrich).

En 1935, il est le premier chanteur français à utiliser sur scène un microphone.

Il introduit le jazz dans la Chanson française, fait découvrir Django Reinhardt et apprécie le style original de Stéphane Grapelli.

Parmi ses plus grands succès, on se souviendra de Vous qui passez sans me voir (1937) et de Syracuse (1962). 

Jean Sablon fut, à son époque, l’un des chanteurs français les plus applaudis dans le monde au même titre que Maurice Chevalier. Ses disques se sont vendus par millions à l’international et on a souvent dit  qu’il était l’équivalent en France de Bing Crosby.

Son dernier  récital à New York date de 1981. En 1982, il effectue ses adieux à Paris et à Rio de Janeiro. 

Depuis 1994, il repose au cimetière Montparnasse aux côtés de son fidèle secrétaire et ami de cœur : Carl Galm.

Sa voix demeure toujours présente grâce à des nombreuses rééditions en CD et dans les Bandes originales de films récents, notamment français ou américains.

 

* * * * * * * *

 

Charles Langhendries et Philippe Jadin, admirateurs inconditionnels de Jean Sablon, entretiennent avec passion et admiration la mémoire de leur cher ami disparu.

Ainsi, ils ont déjà réussi à convaincre des municipalités de donner le nom de l’artiste à certains lieux : « Allée Jean Sablon » à Paris, le 30 avril 2004 (voir photo ci-dessous), mais aussi « Promenade Jean Sablon » à Nogent sur Marne, le 7 septembre 2006, « Allée Jean Sablon » à Cannes, le 10 avril 2010, « Esplanade Jean Sablon » à Théoule-sur-Mer, le 15 mai 2015. Il existe même une « Rue Jean Sablon » au Château d’Olonne, à quelques kilomètres de chez moi ! 

Également des expositions, des conférences, des spectacles, comme à l’hôtel George V, à Paris, le 15 avril 2002.

Inauguration de l’Allée Jean-Sablon à Paris 16ème, le 30 avril 2004. On reconnaît notamment (de gauche à droite) : François Bellair, Mathé Altéry, Anny Gould, Philippe Jadin, Frank Alamo, Charles Langhendries, Jacques Martin, Les Sœurs Étienne… J’ai eu l’honneur d’être également invité à cette cérémonie.

Inauguration de l’Allée Jean-Sablon à Paris 16ème, le 30 avril 2004. On reconnaît notamment (de gauche à droite) : François Bellair, Mathé Altéry, Anny Gould, Philippe Jadin, Frank Alamo, Charles Langhendries, Jacques Martin, Les Sœurs Étienne… J’ai eu l’honneur d’être également invité à cette cérémonie.

Jean Sablon est sur l’affiche de cette exposition consacrée à la Chanson française en 2015.

Jean Sablon est sur l’affiche de cette exposition consacrée à la Chanson française en 2015.

Charles Langhendries et Philippe Jadin, lors de la présentation de leur premier livre, dans les salons de l’hôtel George V, à Paris, le 15 avril 2002.

Charles Langhendries et Philippe Jadin, lors de la présentation de leur premier livre, dans les salons de l’hôtel George V, à Paris, le 15 avril 2002.

* * * * * * * *

 

En 1998, j’accompagnais chaque soir mon amie Colette Renard qui faisait son retour sur scène au Théâtre de Dix-Heures, en même temps que la sortie de son autobiographie à laquelle j’ai collaboré. Et c’est là, qu’à la fin d'un récital, j’ai rencontré Charles et Philippe, venus applaudir une artiste qu’ils admiraient. Nous avons tout de suite sympathisé et ils m’ont proposé de collaborer au livre qu’ils voulaient publier sur Jean Sablon (voir ci-dessous). Cette collaboration fut le début d’une amitié qui, malgré l’éloignement, ne s’est jamais démentie.


Philippe et Charles sont des hommes élégants, raffinés et cultivés, très sympathiques, et leur rencontre reste pour moi un souvenir inoubliable. Nous avons été très souvent ensemble dans des Salons du Livre et à chaque fois, ils séduisaient les organisateurs et le public par leur gentilesse et leur simplicité.  

Le premier livre de Philippe Jadin et Charles Langhendries : « Jean Sablon : le gentleman de la chanson » (304 pages – Éditions Christian Pirot – 2002).

Le premier livre de Philippe Jadin et Charles Langhendries : « Jean Sablon : le gentleman de la chanson » (304 pages – Éditions Christian Pirot – 2002).

Le second (et magnifique) livre « Jean Sablon » de Philippe Jadin et Charles Langhendries (208 pages – Éditions Gourcuff Gradenigo – 2014).

Le second (et magnifique) livre « Jean Sablon » de Philippe Jadin et Charles Langhendries (208 pages – Éditions Gourcuff Gradenigo – 2014).

* * * * * * * *

 

Pour acheter les deux livres consacrés à Jean Sablon et découvrir la plupart de ses nombreux CDs, je vous invite à vous rendre sur ce site spécialisé dans la Chanson française (lien ci-dessous) :

Repost 0
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 17:29
Photo dédicacée par Brigitte Bardot (fin février 2017).

Photo dédicacée par Brigitte Bardot (fin février 2017).

* * * * * * * *

 

Une fois encore, mon ami Daniel Raposo (délégué départemental de la Fondation Brigitte Bardot) a reçu le soutien et les félicitations de Brigitte Bardot suite à ses récentes actions en faveur des animaux dans la ville de Mourenx (64) - voir ci-dessous :

* * * * * * * *

 

Daniel Raposo reçoit régulièrement des messages d'amitié de la part de Brigitte Bardot qui apprécie beaucoup les militants actifs qui œuvrent sans relâche sur le terrain (voir ci-dessous la précédente lettre de B.B.).

Repost 0
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 17:59
Le 45 Tours qui a rendu célèbre Peter Skellern.

Le 45 Tours qui a rendu célèbre Peter Skellern.

* * * * * * * *

 

Peter Skellern (né en 1947) est un auteur-compositeur et interprète anglais, qui a connu une célébrité mondiale avec sa chanson You're a lady (1972). En France, ce tube a été traduit (et interprété) par Hugues Aufray, avant d'être enregistré par Brigitte Bardot et son compagnon de l'époque, Laurent Vergez, sous le titre Vous ma lady.

Peter Skellern est décédé, le 17 février 2017, à l'âge de 69 ans, des suites d'une tumeur au cerveau. En octobre 2016, grâce à une autorisation exceptionnelle, il a pu réaliser son rêve : devenir prêtre anglican.

 

* * * * * * * *  

 

Ci-dessous, découvrez trois versions de cette magnifique chanson interprétée par Peter Skellern, Hugues Aufray et enfin... Brigitte Bardot et Laurent Vergez. 

 

La version française de « You're a lady » est sortie en 1973.

La version française de « You're a lady » est sortie en 1973.

Repost 0
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 11:41
Couverture du livre de Nilda Fernández : « Contes de mes 1001 vies » (L'Archipel, février 2017).

Couverture du livre de Nilda Fernández : « Contes de mes 1001 vies » (L'Archipel, février 2017).

* * * * * * * * *

 

Présentation de l'éditeur

 

Un spectacle de cirque mis en scène à Cuba, une visite arrosée de vodka dans une base ultra secrète de sous-marins russes, une panne d’autobus en pleine pampa argentine, une descente dans l’enfer du Bronx de Bogotá, une idylle avec une belle entraîneuse en Crimée, une vigoureuse séance de massage par une guérisseuse d’Oulan-Bator… sans oublier ses rencontres avec Ferré, Moustaki et Nougaro : Nilda Fernández nous invite dans un dédale de souvenirs dont ses enfances – espagnole puis française – sont le fil conducteur. Vivre plusieurs vies en une, laisser faire le hasard, apprivoiser la mort, aimer les vivants, voici la quête dont témoignent les récits tour à tour cocasses, tendres ou poignants ici réunis. Mosaïque intime, ces Contes de mes 1001 vies offrent l’autoportrait d’un homme épris de liberté, qui a voulu faire de sa vie une oeuvre d’art.

« Nos fiancailles » : cette chanson l'a fait connaître en France...

* * * * * * * *

 

Avant-propos de l'auteur

(extraits où Nilda Fernández évoque mon ami Alain Wodrascka)

 

Je veux pleurer parce que ça me plaît,

comme pleurent les enfants du dernier banc.

Federico García Lorca

 

Quand on m’a proposé l’écriture d’une biographie de ma personne, j’ai répondu poliment… et à reculons. Il y a trop longtemps que je m’exerce à vivre au présent pour ne pas voir d’un mauvais œil la momification du passé. (...) 

Cette proposition m’était arrivée par message privé sur le mur virtuel qui m’a valu pas mal de faux « amis » mais aussi quelques joyeuses rencontres. Parce qu’il fallait bien mettre un visage sur l’homme qui me soumettait une idée séduisante mais pas forcément juste, j’ai retrouvé Alain Wodrascka dans les salons velouteux de l’Intercontinental, près de la gare Saint-Lazare. Et puisqu’un seul bavardage ne suffisait pas, on a remis ça trois jours plus tard à l’Entracte Café de la place de Clichy, plus conforme à nos 10 prédilections, avec des serveurs moins obséquieux, des voisins de table plus fréquentables et le frère d’un acteur disparu venant vers moi les bras ouverts avec un « J’aime bien ce que vous faites » sans l’habituel « Mais on ne vous voit plus » contre lequel je me suis fait une panoplie de réponses. Sûr qu’exister à la télévision permet de n’avoir plus à se justifier d’être vivant. On vous salue, on vous sourit, les grandes villes deviennent villages, impossible de prendre le métro sans être montré du doigt, d’entrer dans un bistrot, une boulangerie, sans que les conversations s’arrêtent. On vous demande des signatures sur des tickets de métro, des notes de restaurant, des passeports, des livres, la peau du cou, une clavicule, un poignet. (...) 

Dans la valise à roulettes qu’il traîne toujours comme s’il cherchait sa porte d’embarquement, Alain transportait trois de ses écrits à la mémoire d’artistes défunts, tous glorieux, tous coupables de l’égoïsme partagé dont d’autres se délectent. Le soir même, en lisant les vies de Brel, Barbara et Ferré comme on suit du doigt une carte au trésor, j’ai repensé à mes 15 ans quand se coupaient les ponts vers l’enfance, quand se profilaient des années à venir dont j’ignorais le nombre et le contenu, quand je faisais, avant de m’endormir, l’inventaire des filles qui m’attiraient, de celles qui me troublaient, pour deviner comment plaire aux timides, aux prétentieuses, aux délurées, sans me couper des cercles mâles auxquels il fallait bien que j’appartienne. (...)

Au bout de nos conversations enfiévrées où même le contenu d’une théière nous aurait fait l’effet de l’absinthe, Alain m’a présenté un éditeur éclairé, amoureux de chansons comme peu de lettrés s’y risquent.

 

* * * * * * * *

 

J'ai découvert et aimé cet artiste lorsqu'à la télévision (en 1991), il présentait les chansons qui l'ont fait connaître... Nos fiançailles, Madrid, Madrid et Mes yeux dans ton regard.

En 2005, revenant d'un séjour à Avignon, j'ai eu la surprise de le croiser dans le TGV qui nous ramenait à Paris. Je lui ai dit toute mon admiration, il était très abordable et souriant. En souvenir de cette brève rencontre, il me reste ce petit mot dédicacé...
 

Dédicace de Nilda Fernandez, le 16 octobre 2005.

Dédicace de Nilda Fernandez, le 16 octobre 2005.

Repost 0
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 10:50
Tableau peint par un artiste « sans les mains » nommé Walery Siejtbatalow.

Tableau peint par un artiste « sans les mains » nommé Walery Siejtbatalow.

* * * * * * * *

 

Brigitte Bardot a posté sur Twitter, le 17 février 2017, une lettre de félicitations pour l'artiste qui a peint le tableau (ci-dessus) « sans les mains » et qui lui a offert. Elle en profite pour fustiger l'art contemporain qu'elle n'a jamais apprécié.

 

(Merci à mon ami Frank G. pour cette information.)

Lettre manuscrite de Brigitte Bardot, datée du 16 février 2017 et publiée le lendemain sur Twitter.

Lettre manuscrite de Brigitte Bardot, datée du 16 février 2017 et publiée le lendemain sur Twitter.

L'auteur du tableau, Walery Siejtbatalow, est un peintre polonais.

L'auteur du tableau, Walery Siejtbatalow, est un peintre polonais.

Repost 0
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 12:12

Tomi Tomek

Militante et passionnée

 

 

Je vous ai souvent présenté mon amie Tomi Tomek, une protectrice des animaux qui réside en Suisse où elle a créé l'association « SOS Chats Noiraigue ».


Jack, lui aussi militant pour la cause animale, lui a rendu hommage en réalisant un joli montage que j'avais envie de partager avec vous (lien ci-dessous).

 

(Chaque visionnage de cette vidéo génère des droits d'auteur qui seront reversés à Tomi Tomek pour son association.)

* * * * * * * *

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur Tomi Tomek et ses petits protégés, je vous propose de découvrir un bel article suisse retraçant son parcours (lien ci-dessous).

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Mes COUPS de COEUR
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 00:52

Romy Schneider et Alain Delon

 

C'est lors du tournage du film Christine, sorti en 1958, que Romy Schneider et Alain Delon se rencontrent pour la première fois. Si elle est au départ agacée par ses airs de gendre idéal, et que lui la compare à « une oie blanche », tous deux tombent très vite amoureux. Ils se fiancent en 1959, puis se séparent en 1963. Malgré une longue période douloureuse pour Romy, les deux acteurs se retrouvent au cinéma en 1968 dans le célèbre film de Jacques Deray, La Piscine.

Romy Schneider et Alain Delon.

Romy Schneider et Alain Delon.

* * * * * * * *

 

Mireille Darc et Alain Delon

 

Et c'est en 1968, année de tournage de La Piscine, qu'Alain Delon croise le regard de Mireille Darc. Un amour passionnel qui durera treize ans, jusqu'à ce qu'Alain Delon rencontre Anne Parillaud, en 1981. Malgré leur séparation, le couple restera très amis. Une relation très forte qui perdure encore aujourd'hui.

Mireille Darc et Alain Delon.

Mireille Darc et Alain Delon.

* * * * * * * *

 

Simone Signoret et Yves Montand

 

En 1949, Simone Signoret et Yves Montand se rencontrent pour la première fois. C'est un coup de foudre. L'actrice et le chanteur se marient le 22 décembre 1951. Et malgré quelques rumeurs prêtant à Yves Montand une aventure avec Marilyn Monroe, leur amour durera près de 35 ans, sans presque aucune ombre au tableau, jusqu'au décès de Simone Signoret, en 1985.

Simone Signoret et Yves Montand.

Simone Signoret et Yves Montand.

* * * * * * * *

 

Carole Bouquet et Gérard Depardieu

 

Entre 1996 et 2005, Carole Bouquet et Gérard Depardieu ont vécu une histoire d'amour tumultueuse mais passionnée.

« J’ai eu une chance extra­or­di­naire de rencon­trer Gérard et de vivre avec lui. Pour rien au monde je n’ef­fa­ce­rais une seule seconde du temps passé avec lui. J’ai telle­ment ri, c’était telle­ment extra­or­di­naire par moments. Gérard, c'est la vie même, cela ne veut pas dire que le quotidien est facile, mais j'ai vécu des moments prodigieux », avait déclaré l'actrice à Gala.

Gérard Depardieu et Carole Bouquet.

Gérard Depardieu et Carole Bouquet.

* * * * * * * *

 

Anna Karina et Jean-Luc Godard

 

C'est en 1957 que Jean-Luc Godard, alors journaliste aux Cahiers du cinéma, rencontre Anna Karina, fraîchement arrivée à Paris et tout juste âgée de 17 ans. Ils tombent amoureux et se marient en 1961. Aussi intense soit-il, leur mariage ne durera que trois ans, puisqu'ils divorceront en 1964. Malgré tout, Anna Karina et Jean-Luc Godard tourneront ensemble sept films, dont Une femme est une femme en 1961, Vivre sa vie en 1962, Le petit soldat en 1963 et Bande à part en 1964.

Anna Karina et Jean-Luc Godard.

Anna Karina et Jean-Luc Godard.

* * * * * * * *

 

Sylvie Vartan et Johnny Hallyday

 

Si Johnny Hallyday et Sylvie Vartan se rencontrent en 1961 pour la première fois - et se tournent autour assez rapidement - ce n'est qu'en 1963, au micro d'Europe 1 que le chanteur officialise sa relation avec la chanteuse. Et ce, en annonçant leurs fiançailles. Après un mariage en 1965, la naissance de David Hallyday (en 1966), et surtout de nombreuses chansons, Johnny Hallyday et Sylvie Vartan finissent par divorcer en 1980.

Sylvie Vartan et Johnny Hallyday.

Sylvie Vartan et Johnny Hallyday.

* * * * * * * *

 

Edith Piaf et Marcel Cerdan

 

C'est au « Club des Cinq » en 1946, que Marcel Cerdan rencontre Edith Piaf pour la première fois. Elle, chante. Lui, profite du spectacle. Malgré tout, le courant ne passe pas. Il faudra attendre l'année suivante pour qu'Edith Piaf recroise la route du boxeur. Cette année-là, La Môme se rend à New York pour conquérir le public américain. Marcel Cerdan, lui, vient disputer ses premiers combats. Ils se revoient et entament une histoire d'amour. Marcel Cerdan a beau être marié et avoir des enfants, le couple décide de s'aimer en secret. Ensemble, ils achètent même un hôtel particulier. Hôtel dans lequel Edith Piaf composera son célèbre Hymne à l'Amour. Leur amour durera jusqu'en 1949. Cette année-là, Marcel Cerdan meurt tragiquement dans un accident d'avion.

Edith Piaf et Marcel Cerdan.

Edith Piaf et Marcel Cerdan.

* * * * * * * *

 

France Gall et Michel Berger

 

C'est en 1974 que Michel Berger et France Gall commencent à collaborer, sur demande de la chanteuse. Après Mon fils rira du rock'n'roll et La déclaration, les deux artistes tombent amoureux. Le 22 juin 1976, France Gall et Michel Berger se marient. De leur union naîtra Pauline en 1974, Raphaël en 1981, mais surtout de nombreux titres à succès de Tout pour la musique à Résiste en passant par Il jouait du piano debout. Mais en 1992, Michel Berger décède des suites d'une crise cardiaque à l'âge de 44 ans...

Michel Berger et France Gall.

Michel Berger et France Gall.

* * * * * * * *

 

Françoise Hardy et Jacques Dutronc

 

« Un jour, dans un bureau, j'ai aperçu un garçon affreux, qui avait des lunettes avec des verres de myope très épais et qui, en plus, était plein de boutons. Donc, j'ai à peine fait attention à lui ! Je l'ai retrouvé quand je faisais de la scène (…) Il était pas mal, là, il commençait à être bien, blond, les yeux... Je lui dis : " Alors, est-ce que vous pouvez venir en tournée avec moi ? " Et il a été très évasif. (…) Et j'ai su par la suite qu'il était fiancé à cette époque-là. Jacques, trois jours avant de se marier, alors que tout était organisé, a décidé de tout annuler ! Je crois qu'il avait déjà des vues sur moi... », déclarait il y a quelques mois Françoise Hardy au sujet de sa rencontre avec Jacques Dutronc en 1967.

Après être devenus parents de Thomas en 1973, Jacques Dutronc et Françoise Hardy finissent par se marier en 1981. Et même si les deux artistes sont aujourd'hui séparés - et Jacques en couple avec Sylvie Duval depuis 1997 - ils demeurent toujours mariés et très amis.

Françoise Hardy et Jacques Dutronc.

Françoise Hardy et Jacques Dutronc.

* * * * * * * *

 

Brigitte Bardot et Serge Gainsbourg

 

C'est en 1967 que Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot succombent au coup de fondre. Si cette histoire d'amour ne fut que très brève - trois mois - elle n'en fut pas moins intense. Une idylle à laquelle nous devons notamment des chansons célèbres comme Harley Davidson, Bonnie and Clyde ou encore Je t'aime moi non plus. Mais cette dernière fut finalement chantée par Serge Gaisbourg et Jane Birkin, en 1969.

Brigitte Bardot et Serge Gainsbourg.

Brigitte Bardot et Serge Gainsbourg.

* * * * * * * *

 

Jane Birkin et Serge Gainsbourg

 

C'est en 1968, sur le tournage du film Slogan que se rencontrent pour la première fois Jane Birkin et Serge Gainsbourg. Elle, le trouve « affreux » et lui, ne la trouve « pas terrible ».

« Je l'ai trouvé horrible. Il n'avait pas de courtoisie, ni de gentillesse, mais j'ai compris après que ce que j'avais pris pour de l'agressivité, c'était une grande timidité », déclara plus tard Jane dans une interview. Malgré des débuts difficiles, Serge Gainsbourg finit par oublier Brigitte Bardot pour sa belle anglaise. En dépit des tumultes de leur histoire d'amour - et de la liaison de Jane Birkin avec Jacques Doillon - Serge et Jane passeront douze ans de leur vie ensemble, et resteront l'un des couples français les plus iconiques.

Jane Birkin et Serge Gainsbourg.

Jane Birkin et Serge Gainsbourg.

* * * * * * * *

 

Brigitte Bardot et Roger Vadim

 

Après avoir découvert Brigitte Bardot en couverture d'un magazine, Roger Vadim fait tout pour la rencontrer et faire en sorte qu'elle joue dans son prochain film. Elle n'a que 15 ans, lui 21, mais tous deux succombent au coup de foudre. Après avoir attendu la majorité de celle que l'on surnomme « B.B. », Roger Vadim et Brigitte Bardot se marient le 21 décembre 1952. Quatre ans plus tard, Roger Vadim met son épouse en scène dans son film Et Dieu... créa la Femme. Malheureusement, B.B. tombera alors amoureuse de son partenaire, Jean Louis Trintignant, et le couple divorcera l'année suivante.

Brigitte Bardot et Roger Vadim.

Brigitte Bardot et Roger Vadim.

* * * * * * * *

 

Jean Cocteau et Jean Marais

 

C'est en 1937 que Jean Cocteau et Jean Marais se rencontrent pour la première fois. Alors que Jean Cocteau auditionne de jeunes comédiens pour sa prochaine pièce, Jean Marais, lui, auditionne pour un rôle dans la pièce de Cocteau. Jean Cocteau déclare sa flamme à Jean Marais, qui y répond favorablement pour décrocher un rôle dans la pièce. Du moins dans un premier temps, puisque les deux amants resteront ensemble plus de vingt ans.

Jean Marais et Jean Cocteau.

Jean Marais et Jean Cocteau.

* * * * * * * *

 

Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni

 

C'est lors d'un diner chez Roman Polanski en 1970 que Catherine Deneuve croise le regard de Marcello Mastroianni pour la première fois. Quelques mois plus tard, sur le tournage du film Ça n'arrive qu'aux autres de Nadine Trintignant, Catherine et Marcello tombent amoureux. De leur amour naitra Chiara, en 1972. Un idylle de courte durée, puisque le couple se sépare au bout de quatre ans.

Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni.

Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni.

* * * * * * * *

 

Yves Saint Laurent et Pierre Bergé

 

En 1957, Yves Saint Laurent se hisse à la tête de la prestigieuse maison Dior. Son premier défilé est un succès, et il y fait la connaissance de Pierre Bergé. Très vite, les deux hommes deviennent amants. Trois ans plus tard, le couple donne naissance à la maison Yves Saint Laurent et révolutionnent ainsi la mode féminine. Pierre Bergé et Yves Saint Laurent s'aimeront pendant près de cinquante années, malgré les obstacles, jusqu'à la mort du créateur le 1er juin 2008.

Pierre Bergé et Yves Saint Laurent.

Pierre Bergé et Yves Saint Laurent.

* * * * * * * *

 

Marlene Dietrich et Jean Gabin

 

C'est en 1941, dans un contexte des plus sensibles, que Marlene Dietrich et Jean Gabin se rencontrent. Malgré leurs différences, ils ont un combat en commun : lutter contre le nazisme. Après avoir emménagé non loin de la demeure de Greta Garbo, tous deux finissent par se rendre au front. Alors que Marlene chante pour les troupes, Jean rejoint les Forces navales françaises libres. A la fin de la guerre le couple se retrouve. Ils partagent même l'affiche de Martin Roumagnac en 1946. Un expérience qui marquera d'ailleurs la fin de leur relation. Désireuse de retrouver sa vie d'artiste, Marlene Dietrich finit par quitter Jean Gabin.

Jean Gabin et Marlene Dietrich.

Jean Gabin et Marlene Dietrich.

* * * * * * * *

 

Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre

 

C'est sur les bancs de l'école, ou plutôt de la fac, que se rencontrent Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, à la fin des années 20. Tous deux se présentent à l’agrégation de philosophie. Cette année-là, en 1929, Jean-Paul Sartre sortira premier de sa promotion, et Simone de Beauvoir deuxième. S'ils n'ont jamais été mariés, ils se sont aimés, ils se sont soutenus et ont partagé leurs idées et leurs combats. Une histoire d'amour iconique, qui les unira pendant plus de cinquante ans.

Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir.

Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir.

 * * * * * * * *

 

Michèle Morgan et Gérard Oury

 

C'est en 1958, sur le tournage du film Le miroir à deux faces que Michèle Morgan et Gérard Oury se croisent pour la première fois. Elle y interprète le rôle principal, lui, est le coscénariste du film. Gérard succombe au charme de Michèle. Alors mariés chacun de leur côté, Michèle Morgan et Gérard entament donc une relation dans le plus grand des secrets. Et ce jusqu'en 1959, lorsque décède Henri Vidal, mari de Michèle Morgan. Prise de culpabilité, Michèle met alors un terme à sa relation avec Gérard... puis le retrouve l'année suivante. Une histoire d'amour qui durera une cinquantaine d'années, bien que tous deux n'aient jamais vécu sous le même toit !

Michèle Morgan et Gérard Oury.

Michèle Morgan et Gérard Oury.

* * * * * * * *

 

Les textes reproduits sont ceux publiés par le magazine Marie-Claire...

Repost 0
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 00:10

(Article actualisé le 14 février 2017.)

 

Deux ans déjà...

 

* * * * * * * * * 

Louis Jourdan incarnait l'élégance française et le cinéma hollywoodien a très vite été séduit par ce « french lover ».

Louis Jourdan incarnait l'élégance française et le cinéma hollywoodien a très vite été séduit par ce « french lover ».

* * * * * * * *

 

L’acteur français Louis Jourdan est décédé le samedi 14 février 2015, à l’âge de 93 ans, de mort naturelle dans sa maison de Beverley Hills à Los Angeles (États-Unis). 

 

Si nous (les admirateurs de Brigitte Bardot) connaissons particulièrement bien ce très bel acteur (qui a fait presque toute sa carrière aux U.S.A.), c’est parce qu’il a été son partenaire dans La Mariée est trop belle (de Pierre Gaspard-Huit en 1956).

 

(Merci à mon ami Didier B. pour cette triste nouvelle.)

Revue « Mon Film » n° 554 du 3 avril 1957 (Brigitte Bardot et Louis Jourdan).

Revue « Mon Film » n° 554 du 3 avril 1957 (Brigitte Bardot et Louis Jourdan).

* * * * * * * *


Louis Jourdan (de son vrai nom : Louis Robert Gendre) est né le 19 juin 1921 à Marseille.

Attiré très jeune par le métier d’acteur, il commence à apparaître dès 1940 dans quelques films français (dont Premier rendez-vous (d’Henri Decoin – 1941) et Félicie Nanteuil (de Marc Allégret – 1945)), puis il se fait remarquer à Hollywood où il débute en 1947 dans le film d’Alfred Hitchcock : Le Procès Paradine. Il deviendra le symbole de l’élégance française et un célèbre « french lover » comme Maurice Chevalier, Charles Boyer ou Jean-Pierre Aumont. Il tournera environ 50 films : Lettre d’une inconnue (de Max Ophüls – 1948), Le Cygne (de Charles Vidor – 1956), Gigi (de Vincente Minelli – 1958), etc…

Il jouera également quelques pièces de théâtre (avec James Dean notamment), fera souvent de la télévision et chantera en anglais dans certains films (Gigi, Can-Can, Made in Paris) sans être doublé !

 

Mais le rôle qui a retenu l’attention des admirateurs de B.B. fut celui de Michel Bellanger dans La Mariée est trop belle… 

Hommage à Louis Jourdan (1921 – 2015)
Louis Jourdan et Brigitte Bardot dans « La Mariée est trop belle » (1956).Louis Jourdan et Brigitte Bardot dans « La Mariée est trop belle » (1956).
Louis Jourdan et Brigitte Bardot dans « La Mariée est trop belle » (1956).Louis Jourdan et Brigitte Bardot dans « La Mariée est trop belle » (1956).

Louis Jourdan et Brigitte Bardot dans « La Mariée est trop belle » (1956).

Louis Jourdan et sa beauté ont été immortalisés par le célèbre Studio Harcourt.

Louis Jourdan et sa beauté ont été immortalisés par le célèbre Studio Harcourt.

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Mes COUPS de COEUR
commenter cet article

Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur 2 livres inédits sur B.B. :  avec Alain Wodrascka (28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant (25 octobre 2017).
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka (28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant (25 octobre 2017).

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Total des visites

Lien Vers Des Sites Sympas !