Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 22:30
Article publié dans « France Dimanche » (n° 3702 du 11 août 2017).

Article publié dans « France Dimanche » (n° 3702 du 11 août 2017).

* * * * * * * * 

 

Après l'annonce de la disparition de Jeanne Moreau (le 31 juillet 2017), Brigitte Bardot, très émue, lui avait rendu hommage sur Twitter, puis s'était exprimée dans l'hebdomadaire Paris Match (n° 3559 du 3 août 2017). 
Cette semaine, le magazine France Dimanche commente cette interview et publie une pleine page consacrée aux 2 vedettes de Viva Maria ! (1965). 

 

Vous pouvez re(découvrir) l'article original de Paris Match avec le lien ci-dessous :

Repost 0
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 13:11
La « Une » de « Libération » (1er août 2017) est entièrement consacrée à Jeanne Moreau.

La « Une » de « Libération » (1er août 2017) est entièrement consacrée à Jeanne Moreau.

* * * * * * * * 

 

La presse française rend un bel hommage unanime à la sublime Jeanne Moreau, décédée le 31 juillet 2017, à l'âge de 89 ans. 

J'ai rassemblé (ci-dessous) tous les magazines au fur et à mesure de leurs parutions. 

 

« Paris Match » n° 3559 du 3 août 2017.

 

L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.
L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.

L'ensemble de la presse française a mis Jeanne Moreau à l'honneur. Un hommage mérité pour une si grande actrice.

* * * * * * * * 

 

Découvrez (ci-dessous) mon hommage ainsi que celui de Brigitte Bardot.

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Mes COUPS de COEUR Jeanne MOREAU
commenter cet article
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 21:45
Présentation du film dans le magazine « Télé 7 Jours ».

Présentation du film dans le magazine « Télé 7 Jours ».

* * * * * * * * 

 

Lorsque Jeanne Moreau nous a quittés, le 31 juillet 2017, je me suis souvenu de ce film un peu oublié, Le Dos au mur (premier long métrage d'Édouard Molinaro, en 1958) dans lequel elle partageait l'affiche avec... Colette Renard.

 

Ayant découvert que son épouse (Gloria Decrey / Jeanne Moreau) le trompe avec un jeune acteur sans emploi (Yves Normand / Philippe Nicaud), un industriel (Jacques Decrey / Gérard Oury) croit commettre un crime parfait en tuant son rival par personne interposée.

 

Colette Renard (c'est son premier film) interprète Josiane Mauvin, la femme du détective privé (Jean Lefebvre) engagé par le mari trompé. Avec également à leurs côtés : Claire Maurier, Micheline Luccioni.

Jeanne Moreau et Colette Renard réunies dans le film « Le Dos au mur », en 1958.
Jeanne Moreau et Colette Renard réunies dans le film « Le Dos au mur », en 1958.
Jeanne Moreau et Colette Renard réunies dans le film « Le Dos au mur », en 1958.
Jeanne Moreau et Colette Renard réunies dans le film « Le Dos au mur », en 1958.
Jeanne Moreau et Colette Renard réunies dans le film « Le Dos au mur », en 1958.
Jeanne Moreau et Colette Renard réunies dans le film « Le Dos au mur », en 1958.

Jeanne Moreau et Colette Renard réunies dans le film « Le Dos au mur », en 1958.

Affiche du film « Le Dos au mur » (1958).

Affiche du film « Le Dos au mur » (1958).

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Colette RENARD Jeanne MOREAU
commenter cet article
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 11:06
Brigitte Bardot et Jeanne Moreau dans le très beau film de Louis Malle,  « Viva Maria », en 1965.

Brigitte Bardot et Jeanne Moreau dans le très beau film de Louis Malle, « Viva Maria », en 1965.

* * * * * * * * 

 

Brigitte Bardot a été très touchée par la disparition de Jeanne Moreau
Elle a accepté de témoigner sur sa complicité avec sa partenaire du film Viva Maria (de Louis Malle, en 1965). 
Une interview exclusive publiée, ce 3 août 2017, dans l'hebdomadaire Paris Match (n° 3559). 

 

« Paris Match » n° 3559 du 3 août 2017.

 

Pages consacrées à Brigitte Bardot et Jeanne Moreau  dans « Paris Match » (n° 3559 du 3 août 2017). Merci à mon ami Manuel L. pour les scans.
Pages consacrées à Brigitte Bardot et Jeanne Moreau  dans « Paris Match » (n° 3559 du 3 août 2017). Merci à mon ami Manuel L. pour les scans.

Pages consacrées à Brigitte Bardot et Jeanne Moreau dans « Paris Match » (n° 3559 du 3 août 2017). Merci à mon ami Manuel L. pour les scans.

Repost 0
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 12:05
Quotidien allemand (1er août 2017).

Quotidien allemand (1er août 2017).

* * * * * * * * 

 

Les journaux du monde entier annoncent le décès de Jeanne Moreau (survenu le 31 juillet 2017 à Paris) et mettent sa photo à la « Une »...  

De très beaux hommages pour une femme et une actrice exceptionnelles. 

Ci-dessous, les revues internationales au fur et à mesure de leurs parutions.

La presse internationale rend hommage à Jeanne Moreau (1928 - 2017)
La presse internationale rend hommage à Jeanne Moreau (1928 - 2017)
La presse internationale rend hommage à Jeanne Moreau (1928 - 2017)
La presse internationale rend hommage à Jeanne Moreau (1928 - 2017)
La presse internationale rend hommage à Jeanne Moreau (1928 - 2017)
La presse internationale rend hommage à Jeanne Moreau (1928 - 2017)
La presse internationale rend hommage à Jeanne Moreau (1928 - 2017)
La presse internationale rend hommage à Jeanne Moreau (1928 - 2017)
La presse internationale rend hommage à Jeanne Moreau (1928 - 2017)
La presse internationale rend hommage à Jeanne Moreau (1928 - 2017)
La presse internationale rend hommage à Jeanne Moreau (1928 - 2017)
La presse internationale rend hommage à Jeanne Moreau (1928 - 2017)
La presse internationale rend hommage à Jeanne Moreau (1928 - 2017)
La presse internationale rend hommage à Jeanne Moreau (1928 - 2017)

* * * * * * * * 

 

Découvrez également tous les hommages rendus par la presse française à cette immense comédienne (lien ci-dessous) :

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Mes COUPS de COEUR Jeanne MOREAU
commenter cet article
1 août 2017 2 01 /08 /août /2017 10:48
Jeanne Moreau, Jean-Claude Brialy et Barbara : trois personnalités exceptionnelles aujourd'hui disparues...

Jeanne Moreau, Jean-Claude Brialy et Barbara : trois personnalités exceptionnelles aujourd'hui disparues...

* * * * * * * * 

 

Avec Barbara,

on s’envoyait des arbres 

par Jeanne Moreau

 

 

En décembre 1997, peu après la mort de Barbara, le magazine Les Inrockuptibles avait demandé à Jeanne Moreau des confidences sur sa belle relation avec la Longue Dame brune...

 

Je connaissais Barbara depuis une dizaine d’années.

Nous avions, de nombreuses fois, chacune dans notre coin, manifesté le désir de nous rencontrer, et cela a fini par arriver au cours d’un voyage. Nous avons depuis ce jour-là entretenu une relation d’affection qui n’a jamais été liée au travail.

Avant de la connaître, elle était pour moi un modèle d’excellence. Il m’est arrivé de choisir des arrangeurs pour mes chansons parce qu’ils avaient travaillé avec elle. Ensuite, elle est devenue un modèle d’amitié.

Elle était d’une sincérité absolue, d’une sincérité qui pouvait devenir presque dévastatrice. Ce n’était pas une minaudière, il n’y avait jamais de démagogie dans ses rapports avec les gens. On parle toujours de lumière noire à son propos, alors que pour moi, elle est la claire lumière, à l’opposé de ce que l’on pouvait penser d’elle. Son image, de l’extérieur, pouvait paraître très sombre, mais elle avait en réalité une lumière intérieure éclatante.

Elle était en permanence en quête de quelque chose qui touchait à l’essentiel, dans son art comme dans sa vie, et c’était l’impression qu’elle donnait à tous les gens qui l’approchaient dans le privé. Elle ne se préoccupait pas de son mythe. Ce qui lui importait le plus était d’aller de l’avant, de chercher, avec toujours cette envie de partir à la conquête des gens, de les comprendre. Elle n’était pas non plus en proie à la moindre nostalgie. C’était au contraire quelqu’un qui aimait rire, parfois une moqueuse. Elle n’aurait pas pu avoir ce parcours sans être dotée d’une certaine forme de fantaisie.

Pour moi qui suis actrice, son talent d’actrice m’impressionnait vraiment.

Elle faisait des choses que je n’aurais jamais osé faire. Elle avait cette façon inouïe d’aller puiser profondément en elle des richesses et de les faire remonter, à la manière des chercheurs d’or, pour les partager avec une infinie générosité. Elle était moins gaie que moi en ce qui concerne le temps qui passe mais, pour autant, la vieillesse ou la mort n’étaient pas des questions qui l’obsédaient.

Nous parlions de l’amour ou d’autres choses en rigolant, mais rarement de notre travail ou de nos problèmes. Quand on se voyait, c’était toujours lorsque nous allions bien toutes les deux, jamais lorsque ça n’allait pas. Lorsqu’elle n’allait pas bien, elle restait recluse en attendant que ça passe, comme moi.

Souvent, nous communiquions par fax. On s’en envoyait pendant la nuit, afin de pouvoir les découvrir le matin au réveil. Lorsque j’ai appris sa mort, c’est le premier souvenir qui m’est revenu : cette étrange correspondance que l’on échangeait, son écriture.

Avec Barbara, on ne s’envoyait pas des fleurs, on s’envoyait des arbres. Dernièrement, elle m’avait envoyé un énorme oranger. Lorsque la fièvre des couronnes sera passée, j’irai lui apporter un dernier arbre que j’ai choisi ce matin.
 

 

par Christophe Conte

le 3 décembre 1997

Les Inrockuptibles

 

(Merci à mon ami François L. pour le rappel de ce bel article.)

Magazine « Les Inrockuptibles » n° 129 du 3 au 9 décembre 1997.

Magazine « Les Inrockuptibles » n° 129 du 3 au 9 décembre 1997.

Repost 0
31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 15:01
Inoubliables B.B. et Jeanne Moreau dans « Viva Maria » (de Louis Malle, en 1965).

Inoubliables B.B. et Jeanne Moreau dans « Viva Maria » (de Louis Malle, en 1965).

* * * * * * * * 

 

Dès l'annonce de la disparition de Jeanne Moreau, ce 31 juillet 2017, Brigitte Bardot, très attristée, a souhaité lui rendre hommage publiquement, en publiant les quelques mots ci-dessous sur Twitter.

Message de Brigitte Bardot publié sur Twitter, le 31 juillet 2017.

Message de Brigitte Bardot publié sur Twitter, le 31 juillet 2017.

* * * * * * * * 

 

Brigitte a souvent rendu hommage par le passé à Jeanne Moreau, une femme et une actrice qu'elle appréciait beaucoup depuis leur rencontre en 1965 pour le tournage de Viva Maria

 

Il faut bien que je sois belle parce que Jeanne [Moreau], elle, est une vraie actrice ! Moi, je suis un phénomène.

(Lors du tournage de Viva Maria de Louis Malle.

Cité dans Paris Match n° 834 du 3 avril 1965)

 

 

Jeanne Moreau

 

Je ne la trouvais pas belle mais pire, dangereuse. (…) Elle m’a appris la maîtrise de soi.

(Initiales B.B. – Éditions Grasset, 1996)

 

 

(Citations publiées dans le livre Répliques et Piques (L'Archipel, 2017).

Repost 0
31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 10:45
Jeanne Moreau, photographiée par Sam Lévin, en 1967.

Jeanne Moreau, photographiée par Sam Lévin, en 1967.

* * * * * * * * 

 

Quelle tristesse, ce matin du 31 juillet 2017, lorsque mon ami Dominique Choulant m'a téléphoné pour m'annoncer le décès de Jeanne Moreau. Une des plus grandes icônes du Cinéma français, mais aussi une chanteuse à la voix si sensuelle et inoubliable. J'ai eu le bonheur de la rencontrer plusieurs fois, et elle restera toujours dans mon cœur.

Cette actrice mythique et attachante a joué dans de nombreux films devenus des classiques et elle a été, notamment, la partenaire de Brigitte Bardot dans Viva Maria, en 1965.

Pour ses 85 ans, je lui avais rendu hommage ; je vous invite à (re)lire mon article ci-dessous.

Jeanne Moreau et Brigitte Bardot, sublimes, dans le film de Louis Malle, « Viva Maria », en 1965.

Jeanne Moreau et Brigitte Bardot, sublimes, dans le film de Louis Malle, « Viva Maria », en 1965.

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Mes COUPS de COEUR Jeanne MOREAU
commenter cet article
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 23:52

La Mauvaise rencontre

avec Jeanne Moreau

 

 

Récemment, j’ai regardé sur TV5 Monde, un superbe téléfilm qui m’a beaucoup touché : La Mauvaise rencontre réalisé par Josée Dayan (2011). C’est l’histoire, un peu tourmentée, d’une amitié fusionnelle entre deux adolescents (Loup et Mando) qui va finir tragiquement. D’après le roman du psychanaliste Philippe Grimbert (publié chez Grasset en 2009).

 

Un soir, les deux amis sortent d’un célèbre cinéma parisien, Le Champo, et l’on entend alors la magnifique et lancinante musique composée par Georges Delerue pour le film Le Mépris de Jean-Luc Godard avec Brigitte Bardot (1963). On comprend alors qu’ils viennent de voir ce chef d’œuvre. Ils entrent ensuite dans un bistro et commencent à analyser le film. L’un des deux se demande « pourquoi elle [Camille Javal interprétée par B.B.] passe de l’amour au mépris en quelques secondes ». L’autre lui explique « que Piccoli la vend au producteur en la laissant monter dans sa voiture ». Le premier garçon dit alors que « c’est une enfant gâtée ou alors elle est folle ! ». 

Mando (à gauche, interprété par Samuel Mercer) et Loup (Matthieu Dessertine) dans une scène du téléfilm.

Mando (à gauche, interprété par Samuel Mercer) et Loup (Matthieu Dessertine) dans une scène du téléfilm.

* * * * * * * *

 

La scène suivante se passe chez Loup, l’un des deux jeunes hommes.

Il feuillette des magazines de l’époque et l’on aperçoit nettement le Point de Vue – Images du Monde n° 643 du 7 octobre 1960 (voir ci-dessous). Arrive Gaby, sa confidente et « seconde maman », interprétée par Jeanne Moreau. Tout en regardant les photos de B.B., elle les commente…

- Qu’elle est belle ! Elle a du chien, du mordant.

- Oui, mais elle a un regard triste, dit Loup. 

- On peut sourire et être ravagée, répond Gaby.

Elle ajoute ensuite :

- Soit elle finira comme Marilyn Monroe, soit elle enverra tout valser, elle ne supportera plus la lumière ! 

 

Et la scène s’achève ainsi…

Gaby (Jeanne Moreau) et son jeune ami Loup dans le téléfilm « La Mauvaise rencontre ».
Gaby (Jeanne Moreau) et son jeune ami Loup dans le téléfilm « La Mauvaise rencontre ».

Gaby (Jeanne Moreau) et son jeune ami Loup dans le téléfilm « La Mauvaise rencontre ».

Couverture du magazine avec Brigitte Bardot que l’on aperçoit dans « La Mauvaise rencontre ».

Couverture du magazine avec Brigitte Bardot que l’on aperçoit dans « La Mauvaise rencontre ».

Repost 0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 02:50

Jeanne Moreau

La plus grande actrice française

 

« Joyeux Anniversaire ! »

 

 

J’ai découvert Jeanne Moreau grâce au film Jules et Jim de François Truffaut (1962), lorsque adolescent j’étais un jeune cinéphile passionné. Je notais dans un carnet à spirales (je l’ai encore !) tous les films que je voyais au cinéma mais surtout à la télévision. Ensuite, je me suis intéressé à la carrière de cette immense actrice et je pense avoir vu la majorité de ses films, en tout cas les plus célèbres.

Puis, en 1991, j’ai fait la connaissance de Jean-Michel, un Bordelais qui collectionnait tout sur elle, et comme moi je recherchais absolument tout sur Brigitte Bardot, nous avons d’abord correspondu pour échanger des documents, puis nous nous sommes rencontrés. J’ai découvert alors, à travers l’incroyable collection de cet admirateur, toute la brillante carrière de celle que je considère comme la plus grande actrice française.

Comme je commençais à bien la connaître, j’ai eu envie de lui écrire une longue lettre d’admiration et elle m’a renvoyé une belle photo dédicacée. Puis, je lui ai souvent réécrit, comme ça sans motif particulier, et à chaque fois, en guise de réponse, je recevais une photo avec un mot personnalisé. Ainsi, un jour (allez savoir pourquoi…), je lui ai parlé de mes problèmes amoureux et voici ce qu’elle m’a répondu (ci-dessous) :

 

Dedicace-Jeanne-Moreau-a-Francois-Bagnaud.jpg

Une des plus belles dédicaces que j’ai reçues de Jeanne Moreau.

 

Puis, à chaque fois que je savais que je pourrais la rencontrer en public à Paris, j’allais la saluer. C’était toujours des moments brefs mais intenses car cette femme, très élégante et si cultivée, avait un tel charisme que j’étais troublé. Elle m’intimidait. Je le lui avouais d’ailleurs et elle souriait, en me disant qu’il ne fallait surtout pas !

Et un jour, en mars 1997, j’ai appris qu’elle dédicaçait un de ses ouvrages (Les plus belles chansons d’amour - Anthologie, Éditions Albin Michel) à la Librairie Gallimard à Paris. J’y suis allé. Elle m’a reconnu, embrassé et m’a demandé si je ne voulais pas l’aider pour accueillir ses lecteurs, lui passer les livres, rendre la monnaie, etc… Et ce furent trois heures inoubliables dont j’ai gardé quelques photos en souvenir :

 

Jeanne-MOREAU--03.97--Blog-Bagnaud.jpg

Jeanne Moreau en dédicace à la Librairie Gallimard (Paris – mars 1997).

 

Jeanne-MOREAU--03.97--Blog-Bagnaud-1.jpg

Jeanne nous régalait avec quelques chocolats qu’un admirateur venait de lui offrir…

 

(© François Bagnaud – reproduction interdite de ces deux photos sans mon autorisation)

 

* * * * * * * *

 

 

Biographie de Jeanne Moreau

 

Jeanne Moreau est née à Paris, le 23 janvier 1928.

Son père était gérant d’une grande brasserie parisienne et sa mère (d’origine anglaise) avait été danseuse. Elle a passé son enfance à Vichy puis à Paris.

 

En cachette de ses parents, elle suit des cours de théâtre puis est admise au Conservatoire de Paris en 1947. En 1949, elle épouse le comédien Jean-Louis Richard et donne naissance à son unique enfant : Jérôme. Elle divorcera en 1951.

Elle entre à la Comédie-Française en 1950 et Paris Match lui consacre un grand article ; son père, qui découvre sa vocation, la met à la porte !

Après avoir joué au Festival d’Avignon aux côtés de Gérard Philipe, elle démissionne de la Comédie-Française et commence à faire du cinéma dès 1949.

Elle tournera près de 130 films avec les plus grands réalisateurs et tous les acteurs (et actrices) les plus célèbres. Parmi ses films, mes préférés sont :

 

La Reine Margot (Jean Dréville – 1954)

Ascenseur pour l’échafaud (Louis Malle – 1957)

Les amants (Louis Malle – 1958)

Moderato Cantabile (Peter Brook – 1960)

La Nuit (Michelangelo Antonioni – 1961)

Éva (Joseph Losey – 1962)

La Baie des Anges (Jacques Demy – 1963)

Le Journal d’une femme de chambre (Luis Buñuel – 1964)

Viva Maria (Louis Malle – 1965)

Mademoiselle (Tony Richardson – 1966)

La Mariée était en noir (François Truffaut – 1967)

Monsieur Klein (Joseph Losey – 1976)

La Truite (Joseph Losey – 1982)

Querelle (Rainer Werner Fassbinder – 1982)

Le Miraculé (Jean-Pierre Mocky – 1987)

La Vieille qui marchait dans la mer (Laurent Heynemann – 1991)

Cet amour-là (Josée Dayan – 2002)

Le temps qui reste (François Ozon – 2005)

 

Jeanne Moreau a une réputation de comédienne exigeante et rigoureuse, prête à mettre son talent au service d'œuvres ambitieuses et de metteurs en scène audacieux. Elle parcourt encore le monde entier pour honorer le Cinéma. Elle a été deux fois présidente du Festival de Cannes (1975 et 1995) et des Césars (1986 et 1988). Elle a reçu beaucoup de récompenses internationales et en 1998, Sharon Stone lui a remis l’hommage de l'Académie des Oscars pour l'ensemble de sa carrière. Il s'agit de la plus haute distinction délivrée par cette Académie pour une comédienne internationale, en reconnaissance de sa contribution à l'histoire du Cinéma.

 

Elle réalisera deux films (Lumière – 1976 et L’adolescente – 1979) et jouera environ 60 pièces de théâtre. 

 

Amie et égérie du couturier Pierre Cardin (leurs noms furent souvent associés par la presse…), elle avait épousé en secondes noces (dans les années 70) le réalisateur américain William Friedkin (L’Exorciste - 1973).

 

 

Parallèlement à sa remarquable carrière d’actrice, Jeanne Moreau a également interprété (avec beaucoup de succès) près de 100 chansons. On se souvient tous de J’ai la mémoire qui flanche et Le Tourbillon, bien sûr.

 

45-Tours-Jeanne-Moreau--Blog-Bagnaud-.jpg

Un des nombreux 45 Tours de ma collection.

(Bande Originale du film Jules et Jim de François Truffaut - 1962)

 

* * * * * * * *

 

« Ce qui est important,

c'est cette lumière intérieure qui est en nous tous. »


(Jeanne Moreau)

 

* * * * * * * 

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Mes RENCONTRES Jeanne MOREAU
commenter cet article

Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je viens de terminer 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka ("Dans les pas de Brigitte Bardot" - éd. Favre, 28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant ("Brigitte Bardot, moi je joue" - éd. Flammarion, 25 octobre 2017).
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je viens de terminer 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka ("Dans les pas de Brigitte Bardot" - éd. Favre, 28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant ("Brigitte Bardot, moi je joue" - éd. Flammarion, 25 octobre 2017).

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Total des visites