Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 21:41
Marylin Pons-Riffet, militante et activiste du Var (83), soutenue par Brigitte Bardot.

Marylin Pons-Riffet, militante et activiste du Var (83), soutenue par Brigitte Bardot.

* * * * * * * *

 

Brigitte Bardot apporte son soutien à une militante qui se définit elle-même comme une « activiste » pour la cause animale. Marylin Pons-Riffet vit et travaille dans le Var (83). Elle milite activement dans de nombreuses associations : Fondation Brigitte Bardot, Sea Shepherd, CRAC (association anti-corrida), Papaye (association qui protège les chimpanzés au Cameroun), etc.

Le quotidien régional Var-Matin l'a mise à la « Une » et lui consacre un grand article de 2 pages.

 

(Merci à mon ami Bernard pour cette information.)

Article de 2 pages (et la « Une ») publié dans le quotidien régional « Var-Matin » (24 janvier 2017). (Merci à mon ami Bernard pour les scans.)
Article de 2 pages (et la « Une ») publié dans le quotidien régional « Var-Matin » (24 janvier 2017). (Merci à mon ami Bernard pour les scans.)
Article de 2 pages (et la « Une ») publié dans le quotidien régional « Var-Matin » (24 janvier 2017). (Merci à mon ami Bernard pour les scans.)
Article de 2 pages (et la « Une ») publié dans le quotidien régional « Var-Matin » (24 janvier 2017). (Merci à mon ami Bernard pour les scans.)
Article de 2 pages (et la « Une ») publié dans le quotidien régional « Var-Matin » (24 janvier 2017). (Merci à mon ami Bernard pour les scans.)

Article de 2 pages (et la « Une ») publié dans le quotidien régional « Var-Matin » (24 janvier 2017). (Merci à mon ami Bernard pour les scans.)

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 01:22
Brigitte Bardot : une star française légendaire...

Brigitte Bardot : une star française légendaire...

« Bardot amoureuse »

 

 

Après la récente soirée spéciale « Vadim - Bardot » sur Arte, le 28 décembre 2016, voici que France 3 annonce dans ses programmes, une autre soirée, vendredi 27 janvier 2017, entièrement consacrée à Brigitte Bardot.

En première partie, un documentaire inédit « Bardot amoureuse », signé Rachel Kahn et Virginie Linhart. 

 

 

Présentation par la production

 

Il a suffi qu’elle danse pour devenir un fantasme, un mythe, une icône et voir ses initiales susurrées, et ses tenues, sa démarche ou ses chignons copiés bien au-delà de nos frontières. En vingt ans de carrière, Brigitte Bardot a réussi non seulement à marquer le cinéma français mais aussi à prouver que sa beauté était loin d’être son seul atout.

« J’ai donné ma jeunesse et ma beauté aux hommes, je donne ma sagesse, mon expérience et le meilleur de moi-même aux animaux. » (B.B. en juin 1987).

Dans « Bardot amoureuse », c’est une autre B.B. qui se profile. Elle y apparaît, enfant, devant la caméra paternelle qui l’a filmée dès ses premiers jours. On y découvre une petite fille souriante, affublée de lunettes et, plus tard, d’un appareil dentaire. On la suit en vacances, à la danse, où elle excelle. Aux côtés de sa mère, dont on finit par apprendre qu’elle était tout sauf aimante, avec cette aînée dont elle n’hésitait pas à dire pis que pendre juste pour la blesser. Certains penseront, et sans doute à raison, qu’un tel comportement laisse des traces et peut expliquer sa soif inconditionnelle d’amour. Se sentir aimer pour exister. À tel point qu’elle n’hésitera pas à attenter à sa vie à quatre reprises, frôlant, à chaque fois, la mort. « On ne badine pas avec l’amour », clamait Alfred de Musset. Il en est de même pour B.B. L’amour lui dicte ses actes, la fait passer des bras d’un homme à ceux d’un autre, avant même d’avoir quitté le premier. Non pas qu’elle soit volage mais, avec elle, disait Roger Vadim, l’amour dure deux ans. Un peu plus néanmoins avec lui, qui fut non seulement le premier être aimé, mais aussi celui qui, devenu son mari, la porta aux nues en lui offrant le rôle de Juliette dans Et Dieu... créa la femme.

Au fil des rôles et de ses histoires avec la plupart de ses partenaires s’intensifie le mythe, et l’attrait journalistique qu’elle procure. On la vénère autant qu’on la déteste. Brigitte Bardot n’est jamais devenue la fiancée des Français, pas assez sage, trop rétive aux bonnes mœurs, mais elle a offert bien plus : un renouveau cinématographique, des idées à plusieurs cinéastes, comme Louis Malle qui s’est inspiré de sa vie pour écrire et réaliser Vie privée, de nombreuses chansons dont les sublimes Bonnie & ClydeJe t’aime… moi non plus et Initials B.B. de Serge Gainsbourg, dont elle fut la muse et, enfin, le symbole de l’émancipation comportementale, amoureuse et vestimentaire. À 38 ans, quand elle décide de mettre un terme à sa carrière, sa renommée est intacte. Combien d’autres peuvent prétendre avoir réussi ce tour de force ?

Réalisé par Virginie Linhart
Écrit par Rachel Kahn et Virginie Linhart
Commentaire dit par Hugo Becker

 

Une Gitane blonde, incendiaire, libre et radicale comme Carmen, une fille comme il n’en existait pas auparavant, qui avait l’air mais aussi la chanson. Sa nature insoumise, son insubordination permanente, sa volonté d’assumer ses désirs et d’assouvir ses envies ont fait d’elle l’emblème de la liberté sexuelle et de l’émancipation des femmes. Son bilan vaut mille vies : trois maris (en fait quatre avec Bernard d'Ormale), quatre tentatives de suicide, des dizaines d’amants, un enfant non désiré, une centaine (en fait 47) de films – dont deux chefs-d’œuvre – et des chansons cultes. Mais si, dans la vie, Bardot est aujourd’hui une très vieille dame, elle a réussi ce tour de force de figer sur la pellicule son image à son apogée. Préservant à jamais sa beauté dans notre mémoire. Préservant le mythe.

 

* * * * *

 

Ensuite sera rediffusé le très beau film réalisé par Claude Autant-Lara, en 1958, avec Jean Gabin et B.B. : En cas  de malheur.

À sa sortie, le film est une réussite et prouve, à ceux qui en doutaient encore, que Brigitte Bardot a de vrais talents de comédienne… pour qui sait les exploiter.

1958 : B.B. et Jean Gabin dans « En cas de malheur ».

1958 : B.B. et Jean Gabin dans « En cas de malheur ».

* * * * * * * * *

 

En 2011, j'avais publié un article sur les amoureux de B.B. (liste officielle établie par la star elle-même dans ses Mémoires). Ce sera l'occasion de comparer avec tous ceux présentés dans le documentaire inédit de France 3...

Cette soirée avait déjà été annoncée par la presse (ici « Télé 7 Jours ») en octobre 2016.

Cette soirée avait déjà été annoncée par la presse (ici « Télé 7 Jours ») en octobre 2016.

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 21:34
Un nouveau CD avec B.B. et C.C. déniché chez Joseph Gibert à Paris.
Un nouveau CD avec B.B. et C.C. déniché chez Joseph Gibert à Paris.

Un nouveau CD avec B.B. et C.C. déniché chez Joseph Gibert à Paris.

* * * * * * * *

 

Merci à mon ami Didier B. qui a trouvé ce CD dans un magasin Joseph Gibert sur le Boulevard Saint-Michel à Paris. Il s'agit de la Bande originale du film de Christian-Jaque, Les Pétroleuses, avec Brigitte Bardot et Claudia Cardinale (1971). 

On peut l'acheter également sur le site Amazon (lien ci-dessous).

Repost 0
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 18:45

B.B. dans l'émission « C l'hebdo »

 

 

Dans l'émission « C l'hebdo » (le 21 janvier 2017 sur France 5), un sujet a été consacré à Brigitte Bardot à l'occasion de la diffusion du documentaire (Bardot amoureuse) le vendredi 27 janvier 2017 sur France 3. Sur le plateau, les deux auteures (Rachel Khan et Virginie Linhart) ont présenté des images inédites de leur film, tandis que Marc-Olivier Fogiel évoquait sa rencontre avec B.B. en 2003...

Je vous propose de découvrir cette émission (l'extrait ci-dessous dure 8 mn 39).
 

(Merci à mon ami Bruno R. pour cette information.)

* * * * * * * *

 

Pour en savoir plus sur ce documentaire inédit, je vous propose de (re)lire mon article de présentation (lien ci-dessous) :

Article publié dans l'hebdomadaire « Télé 7 Jours » (n° 2956 du 16 janvier 2017). (Merci à mon ami Manuel L. pour les scans.)
Article publié dans l'hebdomadaire « Télé 7 Jours » (n° 2956 du 16 janvier 2017). (Merci à mon ami Manuel L. pour les scans.)

Article publié dans l'hebdomadaire « Télé 7 Jours » (n° 2956 du 16 janvier 2017). (Merci à mon ami Manuel L. pour les scans.)

Repost 0
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 08:37
B.B. est en couverture d'un nouveau livre polonais (décembre 2016).

B.B. est en couverture d'un nouveau livre polonais (décembre 2016).

* * * * * * * *

 

Merci à mon ami Cédric R. qui m'a signalé ce nouveau livre publié en Pologne avec Brigitte Bardot en couverture. Il s'agit en fait de la réédition d'un précédent ouvrage (1996) de Lech Majewski, auteur et metteur en scène. Merci à lui également pour nos sympathiques échanges par mail et l'envoi de son livre. Il ne s'agit pas d'une énième biographie mais d'un essai où l'auteur évoque de grandes personnalités, notamment Marlon Brando, Cézanne, Picasso, Marilyn Monroe, Les Beatles, et bien sûr... Brigitte Bardot.

 

On peut trouver ce livre sur Amazon, mais il est souvent en rupture de stock !

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 22:20
Le coup de colère de Brigitte Bardot contre « Actuality », l'émission de France 2

Lundi 9 janvier 2017, Brigitte Bardot a poussé un nouveau « coup de gueule » sur Twitter pour dénoncer l'exploitation d'un lion dans l'émission Actuality diffusée sur France 2, vendredi 6 janvier, en fin d'après-midi.

Dans ce divertissement, on voyait un lion en cage, qui servait de promotion au Cirque Pinder (qui a installé son chapiteau sur la Pelouse de Reuilly à Paris). Un défi avait alors été lancé au sympathique comédien (vedette de la série Nos chers voisins), Gil Alma. Ce dernier devait entrer dans la cage, accompagné d'un dresseur, s'approcher du vieux lion (22 ans) et le nourrir.

B.B. a été choquée qu'on exploite ainsi un animal (sauvage, qui ne devrait pas être en cage mais en liberté dans la savane africaine), et sur Twitter elle n'a pas mâché ses mots, comme à son habitude lorsqu'il s'agit de faire respecter les animaux : 

Inadmissible et scandaleux que France 2, chaîne publique, exhibe un lion dans une cage minuscule pendant plus d'une heure lors de l'émission Actuality.

Divertissement médiocre qui n'a pas la fonction d'exhiber un animal sauvage ni de lui faire manger des insectes vivants. On n'est pas dans Koh-Lanta, cette émission de merde !

 

Pour l'instant, les producteurs et animateurs des deux émissions critiquées n'ont pas réagi à ces mots virulents de Brigitte Bardot...

Captures d'écran durant la diffusion de l'émission.

Captures d'écran durant la diffusion de l'émission.

* * * * * * * *

 

Interrogé, le 13 janvier 2017, par le magazine VoiciThomas Thouroude a estimé que Brigitte Bardot avait raison d’exprimer son désaccord avec ce qu’elle a pu voir à la télévision.

« Mais je précise qu’on n’a pas fait de mal au lion en question et qu’il n’était pas drogué, contrairement à ce qu’on a pu lire ici et là », a déclaré l’animateur d’Actuality.

Thomas Thouroude devant le lion en cage durant l'émission. (Capture d'écran.)

Thomas Thouroude devant le lion en cage durant l'émission. (Capture d'écran.)

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 22:13

B.B. : l'art de déplaire...

 

 

L’essai de Marie Céhère révèle une femme complexe. Belle à défroquer un pape et révoltée.

 

Brigitte Bardot, l’art de déplaire. Le litre est bon ; ça commence bien. Bon, l’essai de Marie Céhère, l’est aussi d’un bout à l’autre. Consacrer celui-ci à Brigitte Bardot : il fallait oser. Les bien-pensants de la gauche molle, puritaine et donneuse de leçons la détestent ; la droite puritaine s’en méfie comme de la peste.

 

Brigitte est de droite ; elle a le droit. Ça se soigne, c’est vrai, mais elle n’a pas souhaité se soigner. C’est aussi son droit ; elle a préféré s’occuper des animaux, tenir quelques propos clivants et épouser un monsieur qui serait proche du Front national. Bon d’accord. Pour Brigitte, rien de tout cela ne nous fera reculer. Brigitte, c’est la France, l’image de la France. Et la France, on l’aime ; c’est comme ça. Regardez-la sur la couverture. Quelle beauté inégalée ! Le souci, c’est que de sa propre beauté, elle s’en est toujours fichue comme de sa première culotte. (Ah, une culotte de Brigitte à l’époque de Vadim !…)

 

Brigitte : l’art de déplaire. C’est exactement ça. Issue de la bourgeoisie du XVIe arrondissement, elle se moque des convenances, se brouille avec sa mère. Elle aime la danse, l’apprend ; elle fera du cinéma un peu par hasard, cinéma qu’elle n’aimera jamais vraiment. Comme l’écrit l’éditeur en quatrième de couverture : « ni icône de la libération sexuelle, ni actrice accro aux écrans et aux paillettes, celle qui fit sensation, en 1956, à demi nue, dans Et Dieu… créa la femme, le film de Roger Vadim, ignora superbement les propositions mirobolantes venues de Hollywood et mit fin à sa carrière, en 1973, sans le moindre état d’âme. »

Brigitte Bardot est toujours étonnée par toutes ces analyses la concernant...

Brigitte Bardot est toujours étonnée par toutes ces analyses la concernant...

* * * * * * * *

 

Brigitte : un cas. La jeune et adorable Marie Céhère nous l’explique de manière imparable dans cet essai éclairant. B.B. féministe ?

« En toutes circonstances, seule lui importe son autonomie. Elle qui, de l’avis de son entourage, a toujours agi spontanément, sans idéologie du discours accompagnant le geste, pourrait être rangée, si nous le voulions vraiment, du côté du féminisme différentialiste. Son attitude et ses réactions face au scandale, ainsi que sa manière s’assumer son rôle de femme au foyer – sur laquelle nous reviendrons – attestent de l’importance à ses yeux d’être une femme et de se maintenir dans cet être. Brigitte Bardot ne s’est jamais lancée dans une compétition contre les hommes. Ses relations amoureuses, multiples, tumultueuses et publiques, ne revêtaient pas les caractères de la lutte des sexes. À l’instar du Mouvement de Libération des Femmes qui manifestait dans les années 1970 pour l’abolition des lois pénalisant l’avortement, elle revendiquait la possibilité " d’exister en tant que femme " et non d’être à " égalité de pouvoir avec l’homme ". Nonobstant le fait qu’elle leur était, de toute façon, supérieure par la notoriété, le pouvoir, la beauté et l’argent (Gunter Sachs fait exception à ce dernier critère), Brigitte Bardot n’a jamais aspiré à réduire les hommes en bouillie sous ses talons aiguilles. »

 

Voilà qui est dit. Et finement analysé.

Cet excellent essai fait bien plus, mine de rien, pour la cause féminine que les déclarations péremptoires lâchées par Najat Vallaud-Belkacem habillée en costume de Prince.

 

Philippe Lacoche

Pour Le Courrier Picard - 10 janvier 2017

Marie Céhère : l'auteure du dernier livre consacré à Brigitte Bardot. (Photo : Léa Lund)

Marie Céhère : l'auteure du dernier livre consacré à Brigitte Bardot. (Photo : Léa Lund)

* * * * * * * *

 

Pour plus de détails sur le livre Brigitte Bardot, l'art de déplaire, je vous propose de (re)découvrir mon article ce présentation (lien ci-dessous) :

 

Repost 0
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 14:24

L'interview-choc de B.B. !

 

 

Vendredi 27 janvier 2017, France 3 (à 20 h 55) consacre un documentaire exceptionnel à Brigitte Bardot et à cette occasion elle a accepté de répondre aux questions du magazine hebdomadaire TV Magazine.

 

B.B. a choisi de s’éloigner de La Madrague [uniquement l'après-midi], où la vie « est devenue un enfer avec tous ces gens qui cherchent à [la] voir » et s’est réfugiée dans un havre de paix situé sur les hauteurs de Saint-Tropez. Brigitte Bardot nous a ouvert les portes de sa ferme, avec une vue imprenable sur le golfe, où, entourée de ses animaux, elle passe ses journées à travailler pour sa Fondation. Et répondre aux lettres, « venues du monde entier », de ses admirateurs, sous l’œil amusé de son compagnon, Bernard d’Ormale, qui partage sa vie depuis 1992.

.

Brigitte Bardot, France 3 vous consacre une soirée en diffusant notamment Bardot amoureuse. Est-ce que cela vous touche ?

Je ne me penche pas souvent sur ma vie passée, mais, quand je la vois, je suis étonnée de ne pas être plus fatiguée de l’avoir vécue ! Ça me fait un drôle d’effet du haut de mes 82 ans, surtout dans un monde qui n’est plus du tout le même.

 

Ce portrait est-il fidèle ?

Oui. Au point que j’ai l’impression que l’on fouille dans mon intimité, même si aucune des images n’est volée. J’ai été très émue en découvrant celles de mon père… Je n’avais jamais vues certaines d’entre elles. C’est très émouvant.

 

La passion vous guidait et vous avez eu beaucoup d’amants.

Elle guide toujours ma vie. Quant à mes amants, on m’en a collé deux ou trois de plus ! (rires) Ce n’est pas si grave : un de plus ou un de moins, au point où on en est…

 

Si vous deviez n’en garder qu’un ?

Le dernier, Bernard [d’Ormale] !

 

Regrettez-vous cette époque ?

Le passé, c’est le passé. Je ne le renie pas, mais je ne m’y complais pas.

 

C’était pourtant une période faste...

Elle ne l’a pas toujours été… Elle a été difficile, dure à vivre. C’est une période de folie, de déséquilibre… de flottement. J’étais livrée à moi-même dans un monde extrêmement périlleux qui aurait pu me détruire.

 

C’est-à-dire ?

J’aurais pu sombrer dans la drogue, dans des histoires sexuelles, mettre fin à mes jours… Je suis passé à travers tous ces dangers !

 

À qui le devez-vous ?

À moi ! Je suis forte, très forte, et j’ai le sens du respect de soi.

 

C’est pour cette raison que vous mettez fin à votre carrière en 1973 ?

Je me suis libérée de quelque chose qui ne me convenait pas pour quelque chose de très important dans ma vie : les animaux.

 

Vous leur consacrez tout votre temps...

Je n’arrête pas, entre mon travail pour ma Fondation, les interviews, les courriers aux différents gouvernements, aux papes, aux présidents de la République...

 

Vous évoquez le pape alors que le Vatican a vu en vous la réincarnation du diable...

C’est le passé (rires). Jean-Paul II est celui que je considère comme le plus courageux et j’ai certaine tendresse pour Benoît XVI. Quant à François, je ne le trouve pas très sympathique : accompagné de chefs d’États, il aurait pu aller porter la bonne parole aux chrétiens d’Irak qui sont massacrés.

 

Quel est votre regard sur le temps qui passe ?
Il passe... On ne peut pas aller contre : j’accepte ma vieillesse, j’accepte mon âge - je ne l’ai jamais caché -, j’accepte mes rides et le changement de mon physique. Je fais simplement attention à ne pas être trop décatie.

B.B. répond principalement par écrit ou par téléphone à ses interviews.

B.B. répond principalement par écrit ou par téléphone à ses interviews.

* * * * * * * *

 

Quel regard portez-vous sur la société actuelle ?

C’est lamentable ! Nous vivons dans une période où tout est vulgaire, ordinaire et médiocre. La France n’a plus le rayonnement, la majesté qu’elle avait. Aujourd’hui, le pays est à l’image de ceux qui le dirige. Depuis Chirac et ses successeurs, les choses ne se sont pas améliorées. Pour redonner de l’éclat au pays, il faut nous redonner des libertés, retrouver un climat serein sans avoir peur des attentats. Il faudrait mettre en place un régime autoritaire.

 

On vous dit proche du Front national. C’est vrai ?

Je suis très patriote. J’ai été élevée par un père et un grand-père qui se sont battus pour la France et qui m’ont inculqué l’amour de la patrie. Je ne suis pas fière de ce qu’est la France aujourd’hui. Je suis contre le vivre ensemble, mais je ne suis pas facho, pas plus que Marine Le Pen.

 

Êtes-vous en phase avec ses idées ?

Pour la plupart. Marine Le Pen a la volonté de reprendre la France en main, de remettre des frontières et de redonner la priorité aux Français.

 

Vous êtes le symbole de la libération de la femme. Que pensez-vous du débat autour du port du voile ?

Je suis contre le voile et celles qui le portent. Le communautarisme prend trop d’importance. C’est l’aboutissement de trente ans de laxisme.

 

Que regardez-vous à la télévision ?


C’est très difficile de trouver un programme intéressant, mais je me régale avec Money Drop ! Je m’amuse avec Chasseurs d’appart’ et je regarde encore Drucker parce qu’il n’y a rien d’autre. Ardisson devient d’une vulgarité épouvantable. Quant à Ruquier, je trouve que ses invités n’ont plus d’intérêt et que la blonde (...) et l’autre fou furieux [Vanessa Burggraf et Yann Moix] sont des procureurs.

 

Regardez-vous Cyril Hanouna ?


Au secours ! C’est d’une vulgarité, d’une bassesse ! C’est la lie de la télé celui-là. Je ne regarde pas non plus Nagui parce que c’est minable. Il manque des émissions comme Les Dossiers de l’écran, La Tête et les jambes, des émissions de qualité et intéressantes qui n’étaient pas au ras des pâquerettes et en dessous de la braguette.

 

Plutôt séries ?

Non, à part Downton Abbey, que j’ai adoré. J’aime aussi les informations et j’apprécie C dans l’air.

Article publié dans l'hebdomadaire « TV Magazine », le 22 janvier 2017. (Merci à mon ami François L. pour le scan.)

Article publié dans l'hebdomadaire « TV Magazine », le 22 janvier 2017. (Merci à mon ami François L. pour le scan.)

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 21:12
Couverture d'un nouveau livre préfacé par Brigitte Bardot (publié le 23 novembre 2016).

Couverture d'un nouveau livre préfacé par Brigitte Bardot (publié le 23 novembre 2016).

* * * * * * * *

 

Le dico pourfendeur de la connerie humaine

 

114 pages – - 13,95 Euros

(Publié chez Mon Petit Éditeur)

 

 

Ce livre rassemble par ordre alphabétique la définition (toujours décalée, évidemment !) de centaines de mots courants de la langue française.

En 2015, en découvrant les premières épreuves de cet ouvrage, Brigitte Bardot a beaucoup ri, et elle a spontanément adressé un petit mot d'encouragement pour l'auteur qui l'a mis en préface :

 

C'’est rigolo ! C'’est rigolo ! C'’est rigolo !

Oui, c'’est très amusant ce « dico » plein d’'humour acide ou tendre, qui nous fait oublier l’'espace d'’un moment le pessimisme ambiant.

Et comme on dit qu'’un bon rire équivaut à un steak, moi qui suis végétarienne, je vous conseille vivement de dévorer ce livre, ce qui épargnera le vie de bien des animaux.
 

Brigitte Bardot

Saint-Tropez, octobre 2015

 

* * * * * * * *

 

Présentation de l'éditeur

 

Cet ouvrage est l'œuvre d'un fidèle lecteur du Canard Enchaîné dont les révélations, associées à sa propre vision de la société, l'ont convaincu que toutes les couches de celle-ci, y compris, et peut-être même surtout, les plus hautes, sont souvent peu estimables.

Repost 0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 19:50
Brigitte Bardot est toujours prête à parler de son combat pour les animaux.

Brigitte Bardot est toujours prête à parler de son combat pour les animaux.

* * * * * * * *

 

B.B. sur TV5 Monde

 

Brigitte Bardot a accepté une interview par téléphone (enregistrée l'après-midi du 5 janvier 2017, depuis « La Garrigue », sa deuxième propriété tropézienne) à la demande de TV5 Monde. Elle a évoqué son combat actuel pour les animaux, les 30 ans de sa Fondation, la politique, le cinéma, etc.
Cet entretien est diffusé dans l'émission de Patrick Simonin, « L'Invité », sur TV5 Monde, en 2 parties : vendredi 6 janvier à 18 h 50 et samedi 7 janvier à la même heure.

 

(Merci à mes amis Frank G. et Bernard pour cette information.)

 

* * * * * * * *

 

Je vous propose de (re)voir la version intégrale (31 minutes) de ces deux émissions (ci-dessous) :

Repost 0
Publié par François Bagnaud - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article

Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur 2 livres inédits sur B.B. :  avec Alain Wodrascka (fin août 2017) et avec Dominique Choulant (octobre 2017).
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka (fin août 2017) et avec Dominique Choulant (octobre 2017).

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Un livre bouleversant à découvrir !

Un témoignage 

émouvant

 

2013/09 - Et le cancer brisa mes rêves (Solange N.)

224 pages

(37 photos intérieures en noir & blanc)

 

16,95 Euros

(frais d'envoi en plus)

 

Ce témoignage bouleversant

est un cri de désespoir :

celui d’une femme courageuse qui aura lutté 25 ans contre plusieurs cancers

et affronté des drames

durant toute sa vie. 

 

* * * * * * * *  

 

Tous les détails avec le lien ci-dessous : 

http://livres.rencontres.bardot.barbara.star.over-blog.com/article-et-le-cancer-brisa-mes-reves-de-solange-n-avec-fran-ois-bagnaud-119707111.html

Total des visites

Lien Vers Des Sites Sympas !