Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 18:10

Bardot – Gainsbourg : passion fulgurante

Tous les articles de presse

 

 

Jeudi 28 août 2014 : date de parution de Bardot – Gainsbourg : passion fulgurante, le dernier livre de mon ami Alain Wodrascka auquel j’ai collaboré avec l’autorisation et le soutien de Brigitte Bardot.

 

Voici (ci-dessous) les premiers articles déjà parus pour présenter cet ouvrage.

 

(Merci à Adeline E. pour ces informations.)

« L’Alsace », quotidien régional, daté du 27 août 2014.

« L’Alsace », quotidien régional, daté du 27 août 2014.

« L’Écho », quotidien régional, daté du 27 août 2014.

« L’Écho », quotidien régional, daté du 27 août 2014.

« Pleine Vie », mensuel de septembre 2014.

« Pleine Vie », mensuel de septembre 2014.

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article
25 août 2014 1 25 /08 /août /2014 18:04

B.B. raconte ses années 1965 à 1974

pour Le Parisien

 

 

Le quotidien Le Parisien (rebaptisé depuis 1994 Aujourd’hui en France pour son édition nationale) a été créé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale (en août 1944) sous le titre Le Parisien Libéré.

Le journal célèbre son 70ème anniversaire dans son édition du 25 août 2014 (n° 4669) en présentant un supplément exceptionnel de 16 pages qui retrace les grands évènements de chaque décade.

Brigitte Bardot a été choisie pour être le témoin de la période 1965 - 1974. Elle a accepté de répondre aux questions du Parisien et de se souvenir des moments de sa vie durant ces années-là.

 

B.B. « témoin » pour les 70 ans du quotidien « Le Parisien ».

B.B. « témoin » pour les 70 ans du quotidien « Le Parisien ».

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article
23 août 2014 6 23 /08 /août /2014 20:18

La « Fight Night 2014 »

 

 

Je n’avais jamais entendu parler de cet évènement auparavant…

Cette prestigieuse soirée de gala se déroule chaque 4 août au pied de la Citadelle de Saint-Tropez. Et c’est l’occasion d’assister à des combats sur ring (dans plusieurs disciplines de sports de combats avec notamment les plus grandes légendes de la boxe thaï).

Les organisateurs présentent leur soirée comme « un concept original alliant les plus hautes valeurs sportives des sports de combat internationaux au glamour d’un petit village de pêcheurs mondialement reconnu ! ».

Mais cette année, lors de la 2ème édition de la « Fight Night », la Fondation Brigitte Bardot a été mise à l’honneur. En effet, les organisateurs ont estimé que B.B. menait également un « autre combat » pour défendre les animaux et ils racontent comment ils ont décidés ce partenariat exceptionnel (voir ci-dessous). 

Le organisateurs de la « Fight Night 2014 » s’expliquent à propos de la participation de la Fondation Brigitte Bardot.

Le organisateurs de la « Fight Night 2014 » s’expliquent à propos de la participation de la Fondation Brigitte Bardot.

* * * * * * * * 

 

Brigitte Bardot a accepté d’écrire une jolie lettre de soutien (comme elle sait si bien le faire) qui figurait dans le catalogue de l’évènement.

Deux autres causes étaient également à l’honneur : « Tous unis pour mettre fin à la violence envers les femmes » (une initiative créée  par l’ONU et M. Ban Ki-Moon en 2008) et « Peace & Sport, l’Organisation pour la Paix par le Sport » (créée en 2007 par le champion Olympique Joël Bouzou).

Lettre de soutien de Brigitte Bardot pour la soirée de gala « Fight Night 2014 ».

Lettre de soutien de Brigitte Bardot pour la soirée de gala « Fight Night 2014 ».

* * * * * * * * 

 

Pour l’occasion, le logo de la Fondation Brigitte Bardot a été projeté sur les murs de la Citadelle durant toute la soirée.

 

(Merci à mon ami Fank G. pour ces informations.)

Vue d’ensemble de la soirée « Fight Night 2014 » à Saint-Tropez. Le logo de la Fondation B.B. est projeté sur la Citadelle (en haut à gauche). (© : D.R.)

Vue d’ensemble de la soirée « Fight Night 2014 » à Saint-Tropez. Le logo de la Fondation B.B. est projeté sur la Citadelle (en haut à gauche). (© : D.R.)

Compte-rendu de la soirée (paru dans « Le Tropézien »). (Merci à mon ami Frank G. pour le scan de l’article.)

Compte-rendu de la soirée (paru dans « Le Tropézien »). (Merci à mon ami Frank G. pour le scan de l’article.)

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article
21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 19:42

Sortie en DVD du documentaire

Bardot, la Méprise

 

 

Ce documentaire de 95 minutes, réalisé par David Teboul, avait été diffusé sur Arte, le 27 novembre 2013.

Il sort à présent en DVD, le 24 septembre 2014.

 

À partir d'archives familiales inédites, d'extraits de films et de l’autobiographie de Brigitte Bardot, David Teboul a composé un portrait rare et sensible d'une actrice et d'une femme mythique, passionnée et contradictoire.

 

(Merci à mon ami Manuel L. pour cette information.) 

DVD « Bardot, la Méprise », un documentaire de David Teboul.

DVD « Bardot, la Méprise », un documentaire de David Teboul.

* * * * * * * *

 

Je vous propose d’en savoir plus avec cette interview du réalisateur…

 

Comment a débuté ce projet sur Brigitte Bardot ?

David Teboul : Gaumont me l’a proposé et j’ai accepté avec enthousiasme. J’avais envie de réaliser un film sur sa légende, au-delà du stéréotype auquel elle est associée, et de  raconter la manière dont elle est entrée dans l’histoire du cinéma, en y mêlant la sienne. Je  voulais qu’il prenne la forme d’un dialogue entre elle, personnage de fiction se livrant dans ses Mémoires – dits par Bulle Ogier –, et le cinéaste amoureux que j’étais. Car Bardot a occupé mon enfance et mon adolescence, et nourri mon imaginaire érotique. Puis j’ai grandi, aimé le cinéma, et en découvrant Le Mépris de Godard, j’ai à nouveau éprouvé un choc.

 

Qu’aviez-vous envie de montrer du personnage ?

Derrière l’euphorie, la profonde mélancolie qui traverse Bardot et qu’a su révéler Godard. Il a saisi quelque chose de très intime chez elle. Car en la débarrassant de tous les artifices, il l’a transfigurée. Je voulais aussi montrer sa part d’enfance, omniprésente, qui explique ses liens avec les animaux. Son désintérêt enfin pour le cinéma – cette manière de vouloir à tout prix contrarier son destin d’actrice – m’a beaucoup intéressé, comme le fait qu’elle soit passée à côté de la Nouvelle Vague, tout en l’inspirant. Aujourd’hui, Bardot est très loin du cinéma, et en même temps, elle vit totalement dans sa légende, entourée de photos d’elle et de reproductions de magazines, dans ce rapport d’amour-haine qu’elle n’a jamais cessé d’entretenir avec son image.

 

Comment s’est passé le contact avec elle ?

Après un premier rendez-vous manqué, j’ai été extrêmement bouleversé quand je l’ai rencontrée, une seule fois, à Saint-Tropez. Elle s’est alors beaucoup protégée et il a fallu la convaincre. Mais elle m’a dit quelque chose d’extraordinaire : « En ne voulant pas être dans votre film, je vous fais un cadeau. » J’ai compris qu’il fallait que je construise le récit sur cette absence. Elle m’a, en revanche, laissé libre accès à ses maisons de La Madrague et de La Garrigue, comme à toutes les archives de son père. Et dans ce décor qu’est son intérieur, j’ai  eu le sentiment de replonger dans les années 1960, avec une sorte d’étrangeté. Le tout constituait la matière cinématographique d’un film sur un fantôme vivant, sur le présent d’un passé. La tension du film repose sur une incertitude : on a le sentiment qu’elle peut surgir à tout moment.

 

Les images tournées par son père recèlent des trésors...

Son père aimait le cinéma, et l’a filmée depuis ses premiers jours jusqu’à ses 15 ans. Après avoir cherché à se dérober, Brigitte se tourne vers la caméra vers l’âge de 7 ans pour en  devenir prisonnière. On voit aussi comment la danse lui permet de fuir l’univers familial et de s’émanciper, même si le cinéma la rattrape à travers son désir pour Vadim. Et ce gourou, dont elle est amoureuse et qui la désinhibe, réalise Et Dieu… créa la femme, un accident qui deviendra le phénomène que l’on sait.


Comment expliquez-vous son insolente liberté pour l’époque ?

Elle tient essentiellement à son rapport naturel au corps, qui n’existe alors chez aucune autre actrice de sa génération. Bardot est une conservatrice transgressive, d’où la puissance qui émane d’elle.


(Propos recueillis par Sylvie Dauvillier pour Arte Magazine)

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 20:34

« Les années Brigitte Bardot »

 

 

Tel est le titre de ce nouveau livre consacré à B.B. à l’occasion de son prochain anniversaire (80 ans, le 28 septembre 2014).

 

Un ouvrage de Bernard Bastide.

144 pages - 22 Euros.

(Parution annoncée pour le 18 septembre 2014).

 

Je ne sais rien de plus sur ce livre auquel je n'ai absolument pas collaboré (heureusement, ça arrive !).

Un nouveau livre sur B.B. pour septembre 2014 (Éditions Télémaque).

Un nouveau livre sur B.B. pour septembre 2014 (Éditions Télémaque).

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 17:46

L’hommage de Paris Match

 

 

L’hebdomadaire Paris Match (n° 3405 du 21 août 2014) rend un bel hommage à celle qui reste pour toujours l’égérie et la « petite fiancée » de ce prestigieux magazine.

À l’intérieur, un superbe reportage de 15 pages avec une interview de Christian Brincourt (voir ci-dessous), ainsi que de nombreuses photos. Celle de couverture est de Sam Levin, l’un des plus grands photographes de l’époque où B.B. était en pleine gloire.

 

(Merci à mes amis Frank G. et Manuel L. pour cette information.)

B.B. est à l’honneur dans « Paris Match » (n° 3405 du 21 août 2014).

B.B. est à l’honneur dans « Paris Match » (n° 3405 du 21 août 2014).

Extrait de l'interview de Brigitte Bardot par Christian Brincourt.

 

L’odeur des eucalyptus verts et des lauriers roses accompagne mes pas sur l’allée de gravier qui conduit à « La Madrague ». À droite, à l’ombre des oliviers, une centaine de petites tombes et des noms de compagnons à quatre pattes. Dans le grand salon blanc m’attend Bri, notre Bardot. Autour d’elle, mille souvenirs d’une vie. Amincie et souriante, appuyée sur ses cannes, elle conserve encore et toujours cette silhouette unique d’où émerge cette élégance corporelle incomparable. Elle dégage une énergie et une bonne humeur communicatives à travers nos cinquante-quatre ans d’amitié. Deux petites fleurs rouges du jardin soulignent ses cheveux joliment relevés. Près de la cheminée, sur le mur, le symbole des années Match. Telle une mosaïque de photos réduites les 39 couvertures que le journal lui a consacrée. Une vie complète de star de 50 cm sur 60 cm. Par la baie vitrée le ponton, aujourd’hui vide, s’avance vers la mer. Les lèvres de la plus célèbre moue planétaire ne connaissent plus le goût du champagne, mais celui du cidre rosé que nous partageons.

 

Paris Match : Tu es le symbole d’une certaine émancipation féminine. Si tu faisais le point, une fois pour toutes ?

Brigitte Bardot : Le point sur quoi ? L’émancipation des femmes, je n’y suis pour rien. J’ai vécu comme j’en avais envie et je continue, mais je suis à la fois libre et dépendante de l’homme que j’aime.

 

Quel regard jettes-tu sur le temps qui passe ?

Je respecte la loi naturelle de la vie, sans la contredire. Le temps m’a beaucoup appris. J’essaie de transmettre, je suis sereine.

 

Dans La Vérité de Clouzot, tu interprètes une femme qui tue par amour. Ce rôle te ressemble-t-il ?
Un peu, sauf que je n’ai tué personne. Je l’ai joué à ma manière, passant, comme dans ma vie, de l’impertinence à la grande détresse. J’ai failli en mourir.

 

Ta détermination a souvent dérangé les bien-pensants. As-tu évolué ?

Je continue à choquer les simples d’esprit, les médiocres et les sectaires. Je dirai toute ma vie ce que je pense, que ça plaise ou non.

 

Comment réagissais-tu devant la « Bardolâtrie » ?

Ça m’est passé bien au-dessus de la tête. Ce sont les autres qui ont inventé ces trucs-là. Moi, j’ai toujours vécu de la même façon, ne me prenant pas au sérieux et souffrant souvent du manque de liberté que m’imposait cette célébrité encombrante.

 

As-tu aimé comme tu le désirais ?

Oh ! oui. J’ai aimé beaucoup, passionnément, à la folie et pas du tout, mais j’ai aimé et je continue d’aimer. C’est dans ma nature.

 

Je pose tes hommes et n’en retiens qu’un. Lequel ?

Le prochain.

 

Toi qui fus le visage de Marianne, te sens-tu profondément française ?

Je suis française de « souche lointaine » et fière de l’être. Je déplore simplement que mon si beau pays se détériore à tous les points de vue. C’est criminel de le soumettre à la bassesse.

 

Si Marine Le Pen arrive aux responsabilités, accepterais-tu un poste de conseillère pour la protection du monde animal ?

Marine sait ce qu’elle doit faire et n’a pas besoin de mes conseils. Je souhaite qu’elle sauve la France, elle est la Jeanne d’Arc du 21ème siècle !

 

Sincèrement, que t'inspire l'approche de tes 80 ans ?

Ma vie est tellement remplie que je n'ai pas le temps d'y penser. Les autres y pensent pour moi. Je vis au jour le jour. 

 

* * * * * * * * 

 

En novembre 2013, Paris Match a édité (chez Glénat) un très beau livre de photos auquel j’ai collaboré en dernière minute à la demande de Brigitte... Je vous propose de le découvrir avec mon article de présentation (lien ci-dessous) :

 Couverture du « Paris Match » publié en Belgique. (Merci à mon ami Yves D.)

Couverture du « Paris Match » publié en Belgique. (Merci à mon ami Yves D.)

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 16:57

La presse de Saint-Tropez

met B.B. à l’honneur…

 

 

Décidément, tous les magazines régionaux de Saint-Tropez s’accordent pour rendre hommage à Brigitte Bardot à l’approche de son anniversaire (80 ans, le 28 septembre 2014).

Et c’est bien normal de célébrer la « Reine » incontestée de Saint-Tropez.

 

(Merci à mon ami Cédric R. pour ces deux informations.)

 

Tout d’abord, la revue Le Petit Tropézien (édition 2014), vendue 4,50 Euros.

C’est un tableau du célèbre Sasha de Saint-Tropez qui illustre la couverture ci-dessous :

« Le Petit Tropézien » (année 2014)

« Le Petit Tropézien » (année 2014)

* * * * * * * *

 

Ensuite la revue annuelle Saint-Tropez – Mer & Port (année 2014 – 2015), vendue 8,50 Euros.

La couverture représente Brigitte par Alexandre Barthet, artiste et modiste (fils de Jean Barthet, qui créa tant de chapeaux pour Brigitte). À l'intérieur, un article de 4 pages sur Alexandre Barthet, avec une photo de Brigitte tirée du film Les Pétroleuses (voir ci-dessous).

Couverture et extrait de l’article consacré à Alexandre Barthet.
Couverture et extrait de l’article consacré à Alexandre Barthet.

Couverture et extrait de l’article consacré à Alexandre Barthet.

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 15:16

TF1 présente

le livre de Gérard Schachmes

consacré à B.B.

 

 

Mardi 19 août 2014, le Journal Télévisé de 13 heures sur TF1 a rendu hommage à Brigitte Bardot à l’approche de ses 80 ans (le 28 septembre prochain).

Durant ce court reportage (2 minutes 30), on a pu apercevoir La Madrague et aussi le peintre CSERG.

Le présentateur Jean-Pierre Pernaut a également présenté le très beau livre du photographe Gérard Schachmes : Brigitte après Bardot

 

(Merci à mon amie Laurence B. qui m’a prévenu de cette diffusion.)

 

Si vous l’avez raté, vous pouvez revoir cet hommage en replay (allez au Chapitre 17 à 28 minutes 24).

* * * * * * * *

 

Pour découvrir CSERG, un des peintres tropéziens que j’ai rencontré l’an passé, je vous invite à consulter l’article que je lui ai récemment consacré :

* * * * * * * *

 

Enfin, pour tout savoir sur le livre de mon ami Gérard Schachmes, n’hésitez pas à relire mon article de présentation (lien ci-dessous) : 

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article
17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 23:34

Une tradition ancestrale qui révolte Brigitte…

 

 

Brigitte Bardot vient de publier une lettre à l’intention des Féringiens (habitants des îles Féroé, une province autonome du royaume du Danemark) pour demander l'abolition du massacre des dauphins.

 

Les Féringiens doivent abolir la barbarie !

 

Depuis deux mois, les volontaires « Sea Shepherd » sont présents aux îles Féroé pour protéger les dauphins (globicéphales) habituellement massacrés par centaines durant l’été. Leur action n'est pas vaine puisque, cette année, le seul « grind » (*) s'est déroulé au printemps... Toutes les autres tentatives ont été vouées à l'échec !

 

Ma Fondation est partenaire de cette mission dirigée par « Sea Shepherd », elle affrète le navire ambassadeur « Columbus » et je suis fière d'apprendre que le trimaran « Brigitte Bardot » a rejoint les militants dont j'admire le courage.

 

Un massacre vient d'être évité à Suouroy, un autre a pu être empêché il y a quelques jours dans les îles du Nord grâce à l'intervention des « pirates de Sea Shepherd » dans une mer déchaînée... Face à ces tueries écoeurantes, hélas encore ignorées de beaucoup de monde, j'aimerais que les jeunes Féringiens réagissent enfin en rejetant cette barbarie que plus rien ne justifie.

 

Appel aux Féringiens

 

Florence Arthaud est venue soutenir cette campagne, Pamela Anderson puis Sylvie Guillem également. Ces personnalités, chacune mondialement reconnues dans leur domaine, doivent être rejointes par les Féringiens... C'est un message de paix, un appel à cette nouvelle génération qui ne doit plus accepter la cruauté et sur laquelle notre espoir repose.

 

Jeunes Féringiens et autres jeunes de tous les pays, venez nous rejoindre, venez soutenir l'action menée par les volontaires « Sea Shepherd », il vous appartient d'abolir la barbarie dans ces îles magnifiques qui pourraient être un Paradis.

 

Venez à la rencontre des bénévoles, venez visiter les navires d'intervention, venez reprendre la main sur la protection des espèces marines présentes aux Féroé, elles sont aussi la beauté de vos îles et doivent être protégées.

 

Les anciennes générations parlent de « tradition », les nouvelles générations doivent défendre « l'évolution ». Seuls les imbéciles ne changent pas d'avis... je veux croire que les Féringiens ne sont pas tous des imbéciles !

                                 

Brigitte Bardot

 

 

(*) Chaque année, plusieurs centaines de globicéphales sont rabattus dans des baies où ils sont massacrés par une population en liesse. Lorsqu’ils sont repérés au large, les cétacés se retrouvent encerclés par des bateaux de pêche qui les dirigent vers une plage où tous les hommes disponibles participeront au carnage, enfonçant d’abord un crochet dans l’évent, zone sensible chez le dauphin, puis en achevant leur victime à coups de couteau dans une mer rouge sang.

 

Je vous propose de voir quelques images terribles de ces massacres qui ensanglantent ces îles…

 

Massacre de dauphins aux îles Féroé.
Massacre de dauphins aux îles Féroé.
Massacre de dauphins aux îles Féroé.
Massacre de dauphins aux îles Féroé.
Massacre de dauphins aux îles Féroé.
Massacre de dauphins aux îles Féroé.
Massacre de dauphins aux îles Féroé.
Massacre de dauphins aux îles Féroé.
Massacre de dauphins aux îles Féroé.
Massacre de dauphins aux îles Féroé.

Massacre de dauphins aux îles Féroé.

Malheureusement, ce massacre dure depuis le XVIème siècle et Brigitte Bardot le dénonce publiquement depuis le début des années 90, sans arriver à mettre fin à cette barbarie. Elle a même écrit personnellement à la Reine Margrethe II du Danemark en 2004, la suppliant d’abolir cette tradition écoeurante. Sans réponse…

 

* * * * * * * *

 

Pour tout savoir sur les actions de la Fondation Brigitte Bardot pour faire cesser ce massacre aux îles Féroé, rendez-vous sur le site de la FBB (lien ci-dessous) : 

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article
16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 21:47

« Et la France créa Bardot » 

 

 

Tel est le titre de ce grand article (12 pages) consacré à Brigitte Bardot par le magazine hebdomadaire Le Figaro Magazine (n° 21780 du samedi 16 août 2014).


Je vous propose de le découvrir en intégralité (ci-dessous).


(Merci à mes amis Manuel L. et Cédric B. pour m’avoir prévenu de la parution de ce magazine !)

Brigitte Bardot est en couverture du « Figaro Magazine » (photo prise en 1963 lors du tournage du film « Le Mépris »).

Brigitte Bardot est en couverture du « Figaro Magazine » (photo prise en 1963 lors du tournage du film « Le Mépris »).

Les 12 pages de l’article du « Figaro Magazine » (16 août 2014).
Les 12 pages de l’article du « Figaro Magazine » (16 août 2014).
Les 12 pages de l’article du « Figaro Magazine » (16 août 2014).
Les 12 pages de l’article du « Figaro Magazine » (16 août 2014).
Les 12 pages de l’article du « Figaro Magazine » (16 août 2014).
Les 12 pages de l’article du « Figaro Magazine » (16 août 2014).
Les 12 pages de l’article du « Figaro Magazine » (16 août 2014).
Les 12 pages de l’article du « Figaro Magazine » (16 août 2014).
Les 12 pages de l’article du « Figaro Magazine » (16 août 2014).
Les 12 pages de l’article du « Figaro Magazine » (16 août 2014).
Les 12 pages de l’article du « Figaro Magazine » (16 août 2014).
Les 12 pages de l’article du « Figaro Magazine » (16 août 2014).

Les 12 pages de l’article du « Figaro Magazine » (16 août 2014).

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Actualités de Brigitte BARDOT
commenter cet article

Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 60 livres à ce jour. En 2017, j'ai collaboré à 3 nouveaux livres sur Brigitte Bardot (voir ci-dessous).
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 60 livres à ce jour. En 2017, j'ai collaboré à 3 nouveaux livres sur Brigitte Bardot (voir ci-dessous).

Un premier livre sur Brigitte Bardot (parution le 28 septembre 2017)

Suivez Brigitte Bardot

dans quelques lieux

incontournables...

 

 

par Alain Wodrascka

 

avec la collaboration de

François Bagnaud

 

préface de 

Brigitte Bardot

 

Éditions Favre (Suisse)

 

160 pages illustrées

 

Format : 15 x 22 cm

 

17 Euros 

 

* * * * * * * * 

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Un deuxième livre sur Brigitte Bardot (parution le 25 octobre 2017)

Découvrez la carrière

de chanteuse

de Brigitte Bardot

 

 

par Dominique Choulant 

et

François Bagnaud

 

en collaboration avec 

Brigitte Bardot

 

Éditions Flammarion

 

264 pages illustrées

 

Format : 19 x 24 cm

 

24,90 Euros 

 

* * * * * * * * 

Total des visites

Toujours disponible : mon dernier livre sur Brigitte Bardot (paru le 15 février 2017)

Les meilleures répliques

et citations

de Brigitte Bardot

 

 

par François Bagnaud

 

avec la collaboration de

Brigitte Bardot

 

Éditions L'Archipel

 

1200 citations référencées

 

255 pages

 

17 Euros 

 

* * * * * * * *