Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

L'actualité de Brigitte Bardot

(Juillet au 21 septembre 2011)

--------------------------------------------

Juillet 2011

--------------------------------------------

Brigitte rend hommage à Gunter Sachs et Christian Zuber

Dans l’éditorial du dernier magazine de sa Fondation (Info-Journal n° 77 du 2ème trimestre 2011), Brigitte Bardot rend hommage à son ex-mari, Gunter Sachs, qui s’est récemment suicidé et avec qui elle était restée en très bons termes. Elle évoque aussi la mémoire de son ami, Christian Zuber, qui est décédé il y a (déjà) six ans.

Elle dénonce l’inertie du Gouvernement face aux problèmes des animaux, et déplore les abandons qui vont se multiplier avec l’été, et également les cirques et les corridas.

Ci-dessous, le texte intégral de son éditorial :

 2011/07 - Edito  

Si vous souhaitez aider Brigitte Bardot, n’hésitez pas à adhérer à sa Fondation, dont voici le lien :

      http://www.fondationbrigittebardot.fr

* * * * * * * * 

Brigitte Bardot dans le tableau d’un artiste indien

L’exposition « Paris-Delhi-Bombay » se tient au Centre Georges Pompidou (à Paris) du 25 mai au 19 septembre 2011 (de 11 h à 21 h).

Cette expo inédite permet de découvrir la société indienne contemporaine à travers les regards croisés d’artistes indiens et français. Parmi les 47 œuvres présentées, figure celle du plasticien indien Atul Dodiya (né en 1959), où l’on aperçoit Brigitte Bardot (d’après une photo extraite du film Le Mépris). On reconnaît également à ses côtés : Jeanne Moreau…

  2011/07 - Tableau de Atul Dodiya

« Devi and the Sink » (2004)

(Merci à mon amie Dominique Le Mouel pour cette photo)

* * * * * * * *

Exposition du photographe anglais Terry O’Neill

Une belle exposition d’environ 30 photos faites par le photographe anglais Terry O’Neill (73 ans) est organisée cet été. Il a immortalisé de nombreuses stars internationales (Audrey Hepburn, Les Beatles, Sinatra, Elton John, Steve McQueen, Paul Newman, etc..), la famille royale britannique et… notre chère Brigitte Bardot (dont voici son portrait le plus célèbre) :

 1971 - Sur le tournage des

(B.B. sur le tournage du film Les Pétroleuses en 1971.)

 

Exposition Terry O’Neill

du 1er juillet au 30 septembre 2011

Hôtel de l’Image

36, boulevard Victor-Hugo

13210 Saint-Rémy-de-Provence

04 90 92 51 50

 

* * * * * * * *

Portrait d’un enquêteur de la Fondation dans Ouest-France

Le grand quotidien Ouest-France (du 4 juillet 2011) présente Damien Duchezeau, enquêteur à la Fondation Brigitte-Bardot. Voici le texte de l’article :

 

« Je ne suis pas dans la région par hasard, raconte Damien Duchezeau. Quand j'étais enfant, j'allais en colonie de vacances sur la presqu'île de Rhuys. » Aujourd'hui, l'Auvergnat d'origine s'est installé à Férel. Il est enquêteur pour la Fondation Brigitte-Bardot, en Loire-Atlantique et dans le Morbihan.

Son rôle consiste à signaler tout cas de maltraitance animale au Service juridique de la Fondation. « Férel est vraiment bien situé, je peux me rendre aussi rapidement d'un bout à l'autre des deux départements », explique-t-il.

Son engagement pour la cause animale ne date pas d'hier. Âgé de 10 ans, alors qu'il avait été choqué par des cas de mauvais traitements sur des animaux, il avait écrit à Brigitte Bardot. Elle lui avait répondu personnellement. C'est après avoir rencontré la présidente de la Fondation lors d'un salon qu'il a décidé de s'associer à son combat.

Selon Damien Duchezeau, « la Fondation Brigitte-Bardot est un contre-pouvoir grâce auquel des lois ont été adoptées. » Depuis 1962, date du premier appel de Brigitte Bardot  en faveur des animaux de boucherie, à aujourd'hui, des dossiers ont abouti, sur le plan juridique et sur le terrain. Le commerce de l'ivoire interdit, les réglementations de l'élevage, l'étourdissement obligatoire avant l'abattage, etc. « Mais le combat est loin d'être fini, malheureusement... » lance l'enquêteur.

 

Cet article est l’occasion de rappeler que la Fondation a toujours besoin d’enquêteurs et d’inspecteurs dans les régions, et d’un soutien financier (adhésions et dons). Tous les renseignements sur le site de la FBB :

 http://www.fondationbrigittebardot.fr

* * * * * * * *

B.B. soutient l'Allemagne

qui interdit le foie gras dans un Salon alimentaire

 

Portrait BBVendredi 8 juillet 2011 : une dizaine de producteurs et d’élus du Sud-Ouest français s’indignent de la mise à l’écart du foie gras au prochain Salon alimentaire de Cologne en Allemagne (l’Anuga) qui se tiendra du 8 au 12 octobre prochain. Les allemands ayant décidé de mettre fin au gavage des animaux sur leur territoire.

Bruno Le Maire, ministre français de l’Agriculture, a donc écrit  à son homologue allemande, Ilse Aigner, pour protester contre l’interdiction faite aux producteurs français de foie gras d'exposer au salon de Cologne, menaçant de ne pas participer à son ouverture.

« Il importe à la filière française du foie gras d'être présente dans un salon visité par de nombreux acheteurs, dans une période précédant les fêtes de fin d'année. En tout état de cause, si cette exclusion était confirmée, je ne pourrais pas envisager de participer à l'ouverture du Salon Anuga, écrit Le Maire ».  Il  rappelle aussi que la France applique « rigoureusement toute la réglementation communautaire sur le bien-être animal ».

 

 

Évidemment, Brigitte Bardot a immédiatement réagi et a envoyé, elle  aussi, une lettre à la ministre allemande, dans laquelle elle soutient cette décision et l’incite à ne pas céder à la pression des producteurs français de foie gras et de Bruno Le Maire.

« Contrairement à ce que vous écrit Monsieur Bruno Le Maire, la France n’applique pas la réglementation communautaire sur le bien-être animal, les cages individuelles de gavage – interdites au sein de l’U.E. depuis le 1er janvier 2011 – sont toujours utilisées en France. Vous ne devez pas céder à la tentative d’intimidation exercée par le ministre français, l’Allemagne n’a pas à être complice de la barbarie. La décision des organisateurs de l’Anuga est à la fois éthique et légitime puisqu’elle s’inscrit dans l’interdiction du gavage adoptée il y a près de vingt ans dans votre pays. »

La ministre allemande devra donc choisir son camp, entre bien-être animal et pression diplomatique !

 

Quant à Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot, il a déclaré :

« La France cherche toujours à tirer l’U.E. vers le bas lorsqu’il s’agit de défendre les animaux, nous le constatons lors des débats sur l’élevage, le transport ou l’abattage des bêtes. Bruno Le Maire n’a de leçons à donner à personne et la ministre allemande n’a pas à céder au chantage de l’industrie du gavage. Ce droit d’ingérence du ministre français est scandaleux, nous félicitons les organisateurs du Salon Anuga et leur demandons de ne pas plier sous la menace ».

* * * * * * * *

Brigitte Bardot en couverture de Nous Deux

2011/07/19 - B.B. fait la « Une » du magazine Nous Deux (n° 3342 du 19 au 25 juillet 2011).

 

Dans le cadre d’une « Saga de l’été », 2 belles pages (avec 2 photos) sont consacrées à la passion amoureuse qui a unit Brigitte Bardot et Gunter Sachs, le play-boy et milliardaire allemand qu’elle a épousée le 14 juillet 1966.

 

* * * * * * * *

Brigitte Bardot référencée parmi les plus grandes chanteuses…

Le 27 juin 2011, EMI a édité (en partenariat avec la chaîne Arte) un triple CD intitulé  « Summer of Girls » - la compilation officielle des soirées d’été d’Arte.

La publicité affirme qu’il s’agit « des plus grandes artistes féminines » soit en tout 59 chanteuses internationales (Lady Gaga, Rihanna, Shakira, Kylie Minogue, Britney Spears, Tina Turner, Pink, etc.) dont seulement 7 françaises : Françoise Hardy, Jeanne Mas, Jane Birkin, France Gall, Dalida, Zaz et… Brigitte Bardot qui interprète Harley Davidson.

En vente sur tous les sites spécialisés au prix de 17,99 Euros.

 1 - 1967/12 -

* * * * * * *

 Jacques Jouanneau (un des partenaires de B.B.)

est décédé à l’âge de 84 ans

 Jacques-Jouanneau.jpgLe sympathique comédien Jacques Jouanneau est décédé le 19 juillet 2011 à Nîmes, chez son fils.

 

Il était né le 3 octobre 1926 à Angers et avait débuté sa carrière en 1947 dans Ubu Roi.

Il fut l’un des grands « seconds rôles » du Cinéma Français.

Il a tourné dans près de 50 films parmi lesquels certains avec Brigitte Bardot :

 

Les Grandes Manœuvres (de René Clair – 1955)

En effeuillant la marguerite (de Marc Allégret – 1956)

Les Novices (de Guy Casaril – 1970)

Les Pétroleuses (de Christian-Jaque – 1971).

 

On a pu le voir dans des films aussi différents que French Cancan (de Jean Renoir – 1954), Domicile conjugal (de François Truffaut – 1970) ou Chouans ! (de Philippe Broca – 1987). Et bien sûr, dans de nombreux téléfilms où il incarnait toujours des personnages attachants.

Il a joué environ 40 pièces avec des grands rôles au théâtre de boulevard comme dans Lily et Lily, Potiche, Folle Amanda, Peau de vache ou Douze hommes en colère.

Il formait sur scène un duo irrésistible avec Jacqueline Maillan.

* * * * * * * *

« Fabuleuses destinées : Brigitte Bardot » sur RTL, le 25 juillet 2011

Une femme, la France. Comment parler de Brigitte Bardot, alias B.B sans évoquer l'insolence, l'attirance qu'a provoqué cette femme qui semblait si fragile ? Retour sur un mythe.

Un très joli montage (durée : 5 minutes seulement) réalisé à partir des archives sonores de RTL.

On entend avec émotion la voix de Brigitte commenter elle-même les instants clés de sa vie de Star.

Si vous avez raté cette courte émission, vous pouvez la réécouter avec le lien ci-dessous :

http://www.dailymotion.com/video/xk4qq3_fabuleuses-destinees-brigitte-bardot-sur-rtl-le-25-07-2011_news

* * * * * * * *

Un film rare de B.B. programmé en Corse !

02---Manina--la-fille-sans-voiles.jpgCet été 2011, jusqu’en septembre, le cinéma itinérant « Casa di Lume » sillonnera toute la Corse et s’arrêtera dans une vingtaine de villages, sur une place ou dans un stade, mais toujours en plein air. Les municipalités pourront choisir leur film parmi un catalogue d’une quarantaine d’œuvres (uniquement des films corses ou tournés en Corse).

Cette année, une nouveauté :

Manina, la fille sans voiles de Willy Rozier avec la toute jeune Brigitte Bardot dont c’était le 2ème film. Il a été tourné en 1952 en Corse aux îles Lavezzi.

Il est assez peu connu du grand public...

 

Pour tout renseignement concernant ce cinéma si sympathique :

04 95 70 35 02

ou

casadilume@wanadoo.fr

 

      * * * * * * *

Brigitte Bardot et Gunter Sachs font la « Une » de Pure

Le couple mythique (B.B. et Gunter Sachs) est en couverture d’un luxueux magazine Pure (n° 70 de juillet 2011). Un bel article de 3 pages (avec de nombreuses photos) retrace la passion d’amour qui a unit Brigitte et son 3ème mari entre 1966 et 1969.

Ce magazine est vendu à Saint-Tropez et est aussi distribué dans certains hôtels et des boutiques de la ville où réside toujours Brigitte. Il est consacré à l'actualité culturelle de Saint-Trop' et tous les "bons plans" pour sortir.

210 pages – 5 Euros. 

PURE-Saint-Tropez-n--70---Juillet-2011.jpg

* * * * * * * * 

Saint-Tropez, ses plages et… Brigitte !

Collector-sur-les-plages--ete-2011-.JPGLe magazine Saint-Tropez vient d’éditer, cet été 2011, un numéro collector entièrement consacré aux célèbres plages de Saint-Tropez. Comme à leur habitude, les créateurs de cette superbe revue ont mis Brigitte Bardot à l’honneur sur la couverture.

La photo est extraite du film Et Dieu… créa la Femme (1956), devenu mythique et qui contribua à faire connaître B.B. et Saint-Tropez dans le monde entier.

Numéro 9 - 210 pages - 10 Euros.

 

--------------------------------------------

Août 2011

--------------------------------------------

Un Cycle « Brigitte Bardot » à Paris

43---Boulevard-du-Rhum.jpgCommencé le dernier week-end de juillet 2011, avec la programmation de trois films de B.B. (Les Bijoutiers du clair de luneEt Dieu… créa la FemmeLa Vérité), le Cycle « Brigitte Bardot » se poursuit en août…

Voici les films déjà annoncés pour la première semaine d’août :

Viva MariaEn cas de malheurBoulevard du RhumLa Femme et le Pantin.

Une belle occasion de revoir Brigitte sur un grand écran !

Pour connaître, chaque semaine, le programme détaillé, consulter ce site :

http://www.actioncinemas.com/actionecoles030811.php

 

Cinéma Le Desperado (Ex-Action Écoles)

23, rue des Écoles - 75005 Paris

(Métro : Maubert-Mutualité)

Téléphone : 01 43 25 72 07

Entrée à 8 Euros

* * * * * * * *

Brigitte Bardot très attristée par la mort d’Henri Tisot

Très affectée par la disparition brutale de son ami Henri Tisot, ce samedi 6 août 2011 dans sa propriété du Var, à l’âge de 74 ans, Brigitte Bardot vient de déclarer :

 

« C’est un choc terrible. Je savais qu’il avait bientôt rendez-vous avec son cardiologue pour un pontage mais je ne m’attendais pas du tout à cette disparition soudaine. La dernière fois que je l'ai eu au téléphone, il se tapait une bouillabaisse sur une plage de Sanary. Il faut vraiment lui rendre un bel hommage car c'était un homme adorable, toujours présent et fidèle.  Nous étions très proches. Il émanait de lui une joie de vivre extraordinaire et un sens de l’humour exceptionnel. Sauf lorsqu’il était confronté à la souffrance animale... Il me soutenait dans tous mes combats. Il a fait des choses formidables pour ma Fondation, notamment pour m'aider à stopper l’égorgement rituel. Je perds quelqu’un que j’aimais infiniment. Maria Schneider, Annie Girardot, Gunter Sachs et tous les autres… 2011 est vraiment une annus horribilis. Vivement qu’elle se termine ! »

 

(Vous pouvez également lire les deux articles que j'ai consacrés à Henri sur ce même Blog).

* * * * * * * *

Été 2011 - B.B. : égérie à Paris et star à Saint-Tropez

1973 : Brigitte Bardot quitte définitivement le cinéma pour se consacrer à la protection des animaux et crée sa Fondation (en 1976 puis en 1986).

En 2011, 38 ans après, elle est toujours aussi célèbre et encore dans le cœur d’une grande majorité des Français. Elle reste, aux yeux du monde entier, notre seule « star » française et le sex-symbol le plus connu avec Marilyn Monroe.

Ainsi cet été, à Saint-Tropez, la boutique de Sasha (artiste peintre) met en avant ses portraits tandis qu’à Paris, Brigitte s’affiche sur les kiosques pour la marque Lancel dont elle est devenue l’égérie après le succès du sac portant son nom lancé en 2009.

  Boutique-Sasha---2.JPG

Devanture de la boutique Sasha à Saint-Tropez.

(Photo : Manuel Lefebvre - 2011)

Le 29 mars 2010, une des toiles de Sasha représentant Brigitte Bardot (format 90 x 90) et intitulée « B.B. Red Skin » a été adjugée 6 125 Euros dans une vente aux enchères animée par Maître Cornette de Saint-Cyr.

(Il s’agit de l’œuvre figurant sur l’affiche en bas à droite du magasin…)

 

Kiosque-BB-Lancel.jpg 

Publicité pour Lancel dans un kiosque parisien.

(Photo : Didier B. - 2011)

* * * * * * * *

« Les mariages du siècle : Brigitte et Vadim »

10---1952--21-decembre----Mariage-avec-Vadim.jpgUn très beau numéro spécial édité par les magazines Notre Temps et  Point de vue recense « Les mariages du siècle » avec Grace Kelly en couverture.

Parmi ces unions mythiques figure celle de Brigitte Bardot et de Roger Vadim en décembre 1952.

Un bel article de 2 pages intitulé « Le Pygmalion de ces dames » avec une photo des mariés sortant de l'église de Passy (Paris 16ème).

 

Numéro 6

Juillet et août 2011

5,90 Euros

 

 

 

 

 

* * * * * * * * 

Brigitte évoque Henri Tisot dans Ici-Paris

BB---Mort-d-Henri-Tisot.jpgBrigitte Bardot est en médaillon de couverture (ci-contre) dans le numéro 3449 d’Ici-Paris (du 10 au 16 août 2011).

Un bel article d’une page sur la disparition d’Henri Tisot et l’immense tristesse de son amie.

 

 

 

 

* * * * * * * * 

Brigitte veut sauver les 18 daims de Bart (Doubs)

Brigitte Bardot vient d’écrire au Procureur du Tribunal de Grande Instance de Montbéliard (25) pour sauver 18 daims qui doivent être abattus le 17 août 2011. Sa Fondation propose la prise en charge des animaux, leur stérilisation et leur placement dans des parcs agréés, et malgré cela l’extermination est toujours programmée !

Monsieur le Procureur,


Je viens d’être informée des menaces d’abattage qui pèsent sur les daims situés sur la commune de Bart.


Depuis 1998, des daims vivent sur un enclos à proximité de l’école et font la joie de tous les habitants de la commune. Malheureusement, l’éleveur a laissé les animaux proliférer sans contrôle et se retrouve maintenant hors-la-loi.

Une décision de justice ordonne la confiscation des animaux en vue de leur abattage. Encore une fois, ce sont les animaux qui vont faire les frais de la bêtise humaine !

Pourtant, une autre solution existe : le placement des daims dans des établissements capacitaires trouvés par des protecteurs locaux dont la SPA de Montbéliard.


Comme de nombreux habitants de cette commune, je suis outrée par cette décision arbitraire qui destine à la mort des animaux sans défense. C’est pourquoi, je fais appel à vos qualités de cœur afin que vous reveniez sur votre première décision et que vous permettiez le placement de ces animaux dans des structures adaptées, ils pourront ainsi être épargnés et vivre sans menace.

Ma Fondation attend votre accord avec confiance et participera financièrement à la capture et au transport des daims vers les centres d’accueil ainsi qu’à la stérilisation des daims afin d’éviter toute prolifération non désirée.


Dans l'attente de votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur le Procureur, en l'assurance de mes sentiments les plus sincères.


Brigitte Bardot,

Présidente

 BB--jeune--avec-un-faon.jpg

Brigitte avec un faon (1965).

* * * * * * * * 

Brigitte est furieuse contre une nouvelle émission de téléréalité !

Brigitte Bardot a envoyé, le 11 août 2011, une lettre à monsieur Rémy Pflimlin, Président de France Télévisions, pour se plaindre des mauvais traitements infligés aux animaux lors des tournages de l'émission 5 Touristes. Ce nouveau jeu de télé-réalité est diffusé depuis le 25 juillet tous les jours à 18 h sur France 2.

Voici le texte intégral de la lettre de B.B. :

 

Monsieur le Président,


La diffusion, sur France 2, du programme « 5 Touristes » entraîne actuellement des plaintes pour divers actes de cruauté perpétrés sur les animaux, présentés de manière trompeuse dans une évidente volonté de banalisation, voire d’endoctrinement.


Ainsi, dans l’épisode tourné au Portugal, est présenté un simulacre de « forcados » qui, lors d’une corrida portugaise, consiste à attraper un taureau affaibli par des banderilles plantées dans la chair qui entraînent de profondes déchirures musculaires chez la bête victime de ces jeux barbares. À l’issue du « combat », le taureau sera conduit à l’abattoir ou tué directement dans le toril si ses blessures ne lui permettent pas d’être transporté.


Dans votre programme, il s’agit d’un entraînement, le taureau blessé est remplacé par une vachette, les commentaires des « touristes » et de la voix off sont à la fois bêtifiants et mensongers. On peut entendre notamment : « La bête se retrouve en vacances après, elle est libre », ou encore « Au Portugal, il n’y a pas de mise à mort, c’est interdit »… Sans préciser toutefois que la mise à mort se fait après le spectacle en dehors du regard des spectateurs  !


Même volonté de tromper les téléspectateurs dans l’épisode tourné à Saint-Martin durant lequel les candidats participent à un entraînement au combat de coqs, où les éleveurs sont présentés comme des « amoureux de leur champion », les coqs étant « bichonnés, soignés » et ne connaissant « pas toujours une fin tragique… ».


Monsieur le Président, il y a une limite à ne pas dépasser, prendre les téléspectateurs pour des imbéciles est une chose et ce n’est pas glorieux, mais vouloir faire passer ces actes de cruauté pour d’innocents divertissements n’est pas acceptable.


Les coqs, lors des combats, sont armés d’ergots métalliques meurtriers, il s’agit de barbarie, rien de plus et je trouve scandaleux d’en faire un divertissement sympathique alors que ces actes sont, en France, punis de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 Euros d’amende.


Je n’apprécie pas non plus qu’un candidat se serve de mon nom pour revendiquer son « amour » des animaux avant de défendre les corridas… La chaîne a choisi de garder cette référence au montage et, là encore, il s’agit clairement d’une manipulation détestable.


J’aimerais donc qu’à l’avenir les directeurs des programmes soient un peu plus sensibilisés à la souffrance animale pour ne plus la mettre en scène, la valoriser, mais enfin la combattre comme nous devons combattre toutes les souffrances, toutes les détresses.


Dans l’espoir d’être entendue, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, mes salutations distinguées.


Brigitte Bardot

* * * * * * * * 

      Polémique : B.B. prend la défense de Prince,

un bull-terrier qui a mordu gravement une fillette 

Prince, le bull-terrier menacé d’euthanasie après avoir mordu au visage, le 16 juillet 2011, à Boulogne-sur-mer, une petite fille de 4 ans, fait l’objet d’une vague de sympathie dans sa région. Un collectif s’est formé et a fait circuler une pétition (plus de 10 000 signatures) pour réclamer que ce chien ne soit pas abattu.

Vendredi 12 août 2011, Brigitte Bardot a rejoint le mouvement. 

« Je ne demande pas de le remettre en liberté. Je demande simplement d’avoir l’humanité de le laisser dans une cage avec un peu de lumière du jour, et qu’il voit quelqu’un dans la journée. Qu’il ait un contact, déclare B.B. au quotidien La Voix du NordCe chien va devenir fou parce qu’il est tout seul depuis plus de trois semaines. Ou alors il va se laisser mourir. (…) Il faut quand même voir la différence entre ce qu’a fait un chien et ce que font certains humains, qui sont eux responsables, parce que ce sont des êtres humains, et qui ne sont pas traités comme ça. C’est cela qui m’a scandalisé. »

Brigitte s’est proposée pour accueillir le chien mordeur. 

« Ma Fondation est prête à le reprendre, à le mettre isolé dans un endroit où il aura une vie à peu près normale jusqu’à sa mort. Loin, évidemment des autres chiens. (…) On a supprimé la peine de mort pour les êtres humains, pourquoi est-ce qu’on continue à la faire subir aux animaux, qui n’ont pas la même conscience de ce qu’ils font ?, s’interroge-t-elle. (...) Un être humain qui tue un enfant, qui viole une petite fille, qui l’égorge, il sait très bien ce qu’il fait. Un chien qui saute au visage d’une petite fille, qui lui fait du mal, c’est terrible, mais c’est pas pareil. Il le fait pas par méchanceté, il le fait par peur, parce qu’il a été surpris par quelque chose. J’espère que Prince sortira de son cachot et ne sera pas euthanasié. C’est tout ce que j’espère. »

 

Rappelons que ce chien avait dévoré le cadavre de son ancien maître avant d’agresser la malheureuse petite Carmen qui est sortie de l’hôpital le 27 juillet.

« Elle gardera des traces, mais c'est moins grave que ce que nous redoutions. Elle a eu une partie du nez déchirée, d'importantes morsures au visage. Mais pas d'arrachement total. Carmen ne sera pas la petite fille sans visage qu'on craignait, même si un gros travail de reconstruction sera nécessaire », a précisé l’avocat de la famille.

 BB actuelle

* * * * * * * * 

Le député-maire de Boulogne-sur-Mer, Frédéric Cuvillier,

répond à Brigitte Bardot

Suite à la réaction de B. B. lui demandant de ne pas euthanasier Prince, le bull-terrier qui avait mordu une enfant de 4 ans (article ci-dessus), le maire de Boulogne vient de lui répondre (samedi 13 août 2011) :

« Son courrier est dur, ses mots sont durs. Ma première réaction est d'inviter Brigitte Bardot à venir voir sur place la qualité de notre refuge. Brigitte Bardot est quelqu’un que je respecte, c'est un mythe, mais pour autant elle tient des propos qui se basent sur des témoignages qui ne sont peut-être pas exacts.

Le chien aujourd'hui ne dépend ni du maire de Boulogne, ni du propriétaire, ni de Brigitte Bardot mais de la justice !  Il est isolé, dans un box, c'est normal. Les conditions de garde sont acceptables. Il faudrait vraiment que Brigitte Bardot ait une idée exacte de notre refuge, plutôt que de se baser sur des "on-dit". Je crois que l'on se place trop sur le registre du passionnel. Mais à Boulogne, nous sommes prêts à la recevoir, à l'écouter, à suivre ses conseils sachant, je le répète, que ce chien fait l'objet d'une instruction judiciaire. Son courrier, je le transmettrai à la juge d'instruction en charge du dossier.

Voilà ce que je peux faire. »

* * * * * * * *

Polémique (suite) : B.B. menacée de poursuites en justice…

Stéphanie Farges, présidente de l'association « SOS Victimes de chiens », a réagi (le 13 août 2011) à la lettre de Brigitte Bardot publiée dans le quotidien La Voix du Nord (voir articles ci-dessus).

 

« Cette lettre est scandaleuse. C'est une atteinte aux victimes, choquante et blessante », estime Madame Farges qui ne compte pas en rester là puisque qu'elle sollicitera « si possible » la justice.

« J'ai moi-même lu la lettre aux parents de Carmen (la petite fille de 4 ans mordue par le chien) avant qu'ils ne la découvrent dans la presse. Ils se sentent de nouveau attaqués en étant traités d'irresponsables. (...) Carmen a été hospitalisée 11 jours !, s'insurge Stéphanie Farges. Les premiers soins lui ont été administrés sous anesthésie générale et qu'elle a dû subir une opération pour se faire recoudre le nez ».

« Quand on veut respecter les animaux, on respecte d'abord les êtres humains », conclut la présidente de l'association.

(Personnellement, je me doutais bien que les déclarations de Brigitte allaient susciter une grande polémique et si on lit les nombreux messages sur le Net, cela ne fait que commencer…)

* * * * * * * *

 Polémique (suite) : la maman de la petite fille attaquée par le chien répond à Brigitte Bardot

La radio R.M.C. a joint par téléphone la maman de la petite Carmen, dimanche soir 14 août 2011. Elle est encore sous le choc après les déclarations de Brigitte Bardot : 

« C’est vraiment n’importe quoi. Nous sommes vraiment choqués de ce qui s’est passé. Une dame avec une notoriété pareille qui se permet de dire que notre fille n’a aucune blessure sérieuse, il ne faut pas abuser. Elle se permet de dire ça alors qu’elle n’a pas cherché à la rencontrer ni pris de ses nouvelles. Elle est juste là pour défendre le chien et elle n’a pas le droit de minimiser les blessures de ma fille. Tous les jours, ma fille me dit qu’elle ressemble à un monstre. Quand ma propre fille me dit ça, je lui réponds que même si elle a des grosses cicatrices et qu’elle n’est plus comme avant, pour moi, elle est toujours aussi belle. »

 

(Pour info, Brigitte est de tout cœur avec cette petite Carmen et est très choquée par ce drame. Mais par contre, sans vouloir minimiser cet affreux accident, elle ne comprend pas qu’on puisse laisser une enfant de 4 ans, seule, sans surveillance avec un chien que l’on ne connaît pas encore bien… puisqu’il venait récemment d’être adopté par cette famille.)

La polémique continue…

* * * * * * * * 

      Diffusion du premier film de B.B. sur W9

01---Le-Trou-normand.jpgDimanche soir, 14 août 2011, j’ai regardé Le Trou normand avec Bourvil sur W9 (avec la toute jeune Brigitte Bardot dont c’était la première apparition au cinéma en 1952). C’est la version colorisée (que je n’avais jamais vue…) qui a été diffusée ce soir-là.

712 000 téléspectateurs ont regardé (comme moi) ce film soit 3,8 % de parts de marché.

Joli succès pour la petite chaîne du groupe M6 sur la TNT.

 

* * * * * * * *

Bel  hommage pour B.B. sur France 3

Lundi 15 août 2011, dans l’émission de variétés « C’est bon pour le moral » diffusée à 20 h 35 sur France 3, un bel hommage a été rendu à Brigitte Bardot. Le thème de l’émission était « Les tubes des Tropiques », aussi on a vu un petit reportage montrant successivement Brigitte lors de son arrivée à Tahiti en juillet 1966 après son mariage avec Gunter Sachs, puis un extrait de la samba à son nom chantée par Roberto Seto. Et enfin, sans rapport avec le thème, un extrait de son duo avec Sacha Distel : Le soleil de ma vie.

Décidément, Brigitte est partout en ce moment…

* * * * * * * *

Encore un article sur Brigitte Bardot dans Célébrité Magazine

Un grand article de 4 pages consacré aux combats de B.B. pour les animaux avec une interview soi-disant « exclusive » dans Célébrité Magazine (n° 21 - août / septembre 2011). Intitulé « Les confessions d’un mythe », cet article est illustré de nombreuses photos de Brigitte (dans sa Fondation, avec Nicolas Sarkozy, dans une manifestation, etc...).

Le problème du groupe (Lafont Presse) qui édite ce magazine est qu’il recycle sans cesse d’anciens articles, sans les réactualiser. Ainsi, on apprend que Brigitte vient de fêter ses 76 ans alors que dans un mois, elle aura… 77 ans !

* * * * * * * *

Polémique (suite) : une page entière dans France-Soir

Portrait B.B.Dans le quotidien France-Soir (n° 816 du mardi 16 août 2011), une page entière est consacrée à la polémique suscitée par la demande de Brigitte Bardot de ne pas euthanasier Prince, le Bull-terrier « mordeur ».

Intitulé « Polémique : une mère face à Bardot », ce grand article revient sur les faits, sur la lettre de B.B. au maire de Boulogne-sur-Mer, sur l’indignation de la maman de la petite Carmen et de la présidente de l’association « SOS victimes de chiens ».

Tout ce qui est écrit dans cet article vous a déjà été présenté dans mes informations ci-dessus.

L’article est illustré par trois photos couleurs (Brigitte Bardot, la petite Carmen avant l’accident et sa Maman).

* * * * * * * *

Brigitte Bardot est en couverture de France-Dimanche

FD-n--3390---19-aout-2011.jpgSuite à la polémique déclenchée par son intention de sauver Prince, le Bull-terrier qui avait mordu une petite fille de 4 ans, B.B. fait la « Une » du magazine France-Dimanche (n° 3390 - du 19 au 25 août 2011).

Un article d’une page (intitulé « Au cœur d’un scandale ! ») relate toute l’affaire telle que je vous l’ai déjà décrite dans mes informations ci-dessus, au fur et à mesure que j’en avais connaissance. Une belle photo de Brigitte, ainsi qu’une photo du chien, de la fillette et de ses parents illustrent l’article.

* * * * * * * * 

Le très beau bouquet de Brigitte pour son ami Henri

Les obsèques de notre ami Henri Tisot se sont déroulées, le 10 août 2011, en l’église Notre-Dame de Bon Voyage à La Seyne-sur-Mer  en présence de plusieurs centaines d’anonymes venus réconforter ses proches. Mais la « grande famille des artistes » n’était pas présente..., seules les comédiennes Amarande et Corinne Le Poulain avaient fait le déplacement.

Brigitte Bardot avait envoyé un magnifique bouquet de marguerites (sa fleur préférée) en forme de cœur sur lequel elle avait fait inscrire : « Brigitte et les animaux qui t’aiment tant. »

Henri Tisot a rejoint ses chers parents dans le cimetière central de La Seyne-sur-Mer.

* * * * * * * *

B.B. proteste contre l’organisation d’une corrida

à Mimizan dans les Landes.

La ville de Mimizan (40) a prévu d’organiser, pour la première fois, le samedi 27 août 2011, une corrida.

 

Le 21 juillet 2011, Brigitte Bardot a écrit personnellement au maire de la commune, Christian Plantier, pour lui demander d’annuler cette corrida. Devant son refus, elle lui a adressé, le 4 août 2011, une nouvelle lettre (ci-dessous) :

Lettre-BB--4-aout-2011-.jpg

Mais Christian Plantier reste inflexible :

« La commune n'est pas organisatrice, elle se contente de louer les arènes. Nous n'avons pas à interdire quelque chose qui est légal. Maintenant, si les autorités me disent que c'est illégal, on n'en fera plus. (…) Je ne m'érige pas en juge, je respecte tout le monde. (…) Brigitte Bardot peut faire des jeux de mots sur le nom de notre commune mais j'ose espérer qu'elle n'ira pas jusqu'à créer des troubles à l'ordre public. Je pense que c'est davantage de l'intox qu'autre chose. »

 

Par ailleurs, un communiqué a été publié sur le site Internet de l’Observatoire national des cultures taurines :

« Alors que diverses menaces ont été proférées à l'encontre des organisateurs de la corrida de Mimizan et de l'éleveur y fournissant les taureaux, l'Observatoire national des cultures taurines condamne avec la plus grande fermeté les propos tenus par Brigitte Bardot dans l'édition de Sud Ouest d'hier (mardi 23 août 2011), au travers desquels elle justifie la radicalisation d'un mouvement qui, ayant perdu sur le terrain du droit et de la culture, tente d'imposer son idéologie contestable en recourant à un activisme condamnable. Contester la légitimité de la tradition taurine de Mimizan établie par la loi et confirmée par la jurisprudence, et vouloir faire porter par les organisateurs et la ville la responsabilité des troubles à l'ordre public dont Mme Bardot les menace, constituent une incitation coupable à la violence dont les événements récents ont montré que les milieux animalistes radicaux sont capables. »

* * * * * * * *

B.B. toujours très en vue chez Lancel à Paris

D’après la presse spécialisée, la nouvelle agent de B.B. (Mary de Vivo que Brigitte n’a jamais rencontrée…) aurait signé cet été un contrat avec la société Cyber Group Animation pour créer une marque de prêt-à-porter « Brigitte Bardot ». Une ligne d'articles, de produits et d’accessoires comme des vêtements et des chaussures. Le lancement serait prévu pour le printemps-été 2012, mais contrairement au sac Lancel où Brigitte avait donné ses directives et proposé des dessins, là, cela ne semble pas être le cas… pour l’instant !

En attendant, en se promenant dans Paris cet été 2011, on peut toujours voir de superbes photos publicitaires de Brigitte pour la marque Lancel, dont le désormais fameux « Sac Brigitte-Bardot » est un énorme succès.

 Facade-de-Lancel--Aout-2011-.jpg

Immense photo de B.B. sur la facade du magasin Lancel en haut des Champs-Elysées.

 BB---Lancel--Opera---Aout-2011-.jpg 

Portrait de Brigitte dans la vitrine de la boutique Lancel (Place de l’Opéra).

 (Merci à mon ami Didier B. pour ces photos.)

* * * * * * * *

Immense déception pour la manifestation anti-corrida à Mimizan…

La manifestation des militants anti-corrida à Mimizan (Landes), le vendredi 26 août 2011, n’a rassemblé qu'une quarantaine de personnes. La première manifestation, le 23 juillet dernier, comptait déjà seulement une trentaine de participants.

Elle était organisée par l’association « Animavie » représentée par Christophe Leprêtre. Brigitte Bardot et sa Fondation avaient largement apporté leur soutien.
Christophe Marie, directeur du Bureau de Protection Animale à la Fondation (présent sur place), est très déçu et n’a pas osé annoncer à Brigitte le chiffre réel des manifestants pour ne pas l’attrister et la décourager… Une militante parle même de « fiasco », abattue de voir les gens se rendre sur la plage sans même s'arrêter devant les banderoles.

Par contre, le lendemain, la corrida a rassemblé environ 2500 personnes venus applaudir un spectacle morbide… tandis que Christophe Marie assistait, écoeuré, à la bénédiction des toréadors par un curé.

Thierry Hély, du « FLAC » (Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas), a déclaré avec passion :

« Symboliquement, ce rassemblement est un succès. Ce n'est pas le nombre qui compte, mais la cause. Comme le dit l'aphorisme : " S'il n'y avait qu'une seule personne à manifester devant les arènes, je serais celle-là ". »

-------------------------------------------------------------

Septembre 2011

-------------------------------------------------------------

Nouvelle version de Bonnie and Clyde par Lulu Gainsbourg

Lulu, le fils de Serge Gainsbourg, va sortir (le 14 novembre 2011) un album de reprises des chansons de son père intitulé « From Gainsbourg to Lulu ». Il s’est entouré des plus grands artistes internationaux et l’on attend avec impatience le duo Vanessa Paradis / Johnny Depp, Iggy Pop (Initials B.B.) mais également Marianne Faithfull ou Matthieu Chédid.

Mais le duo qui fait actuellement le buzz sur le Net est la reprise de Bonnie and Clyde (chanté en 1967 par B.B. et Gainsbourg alors passionnément amoureux). Pour cet album en hommage à Serge, Lulu interprète ce titre mythique avec l’actrice américaine de 27 ans, Scarlett Johansson, la « muse de Woody Allen ». On y découvre leurs voix qui se répondent, lui en français et elle en anglais.

Mais je vous laisse découvrir cette nouvelle version...

http://www.youtube.com/watch?v=P9iB0NkPMnQ


 --1967---Bonnie---Clyde.jpg

Brigitte Bardot et Serge Gainsbourg dans le clip Bonnie and Clyde en 1967

* * * * * * * *

B. B. évoque Martine Carol dans France-Dimanche

2011/02 - Martine Carol (Dominique CHOULANT)Suite à la parution (en février 2011) du livre Martine Carol ou le destin de la Marilyn française de Dominique Choulant (ci-contre), préfacé par Brigitte Bardot, le magazine France-Dimanche a interviewé Brigitte par mon intermédiaire.

Un bel article de 2 pages est paru dans le numéro 3392 du 2 septembre 2011. Brigitte raconte, avec beaucoup de respect et de tendresse, ses relations amicales avec Martine Carol qui fut la grande star des années 50 avant elle.

 

Plus de détails sur cette excellente biographie, dans mon article ci-dessous :

http://livres.rencontres.bardot.barbara.star.over-blog.com/9-categorie-11738356.html

* * * * * * *

La mode Bardot dans Jour de France

Le magazine Jour de France (n° 7 de septembre 2011) révèle le projet de collection de prêt-à-porter « B.B. » (Je vous avais l'annoncé précédemment).
Un article d’une page avec une photo assez récente en couleur.

* * * * * * * *

 

 B.B. inspire l’artiste peintre Natacha Toutain

Un portrait de Brigitte Bardot figure dans une belle exposition des œuvres de Natacha Toutain, artiste peintre, qui a lieu du 26 mai au 30 septembre 2011 à :

Galerie Barnes

« Les légendes du Cinéma »

13, rue Bonaparte - 75006 Paris

 

Natacha Toutain s’est spécialisée dans les portraits (d’après photos) de grandes personnalités de notre époque. Parmi les autres « stars » du cinéma, on peut découvrir (entre autres) Alain Delon, Isabelle Adjani, Sophie Marceau, Romy Schneider, Elvis et Marilyn etc. Le succès de cette artiste est tel que le roi du Maroc ainsi que le roi et la reine de Jordanie lui ont commandé leurs portraits.

 BB-par-Natacha-Toutain.jpg

Portrait de B.B. dans la vitrine de la galerie parisienne.


Pour découvrir toutes les autres peintures consacrées à B.B, allez sur le site du peintre (lien ci-dessous) :

http://www.natachatoutain.com/NTO/index.php?option=com_phocagallery&view=category&id=24%3Abrigitte-bardot&Itemid=50&lang=en

 

(Merci à mon ami Didier B. pour cette information et sa photo)

* * * * * * * * 

      B.B. symbole de la France… en chansons !

Coffret-5-CDs.jpgSortie prévue le 7 septembre 2011, d’un coffret (ci-contre) intitulé « La France en chansons ». Il est composé de 4 CDs regroupant 100 chansons anciennes assez peu connues interprétées par des artistes presque tous disparus et parmi les plus célèbres : Bourvil – Charles Trenet – Édith Piaf – Georges Brassens – Henri Salvador – Jean Sablon – Serge Gainsbourg – Tino Rossi – Yves Montand – Arletty… et bien d’autres encore.

Un cinquième CD (en bonus) propose la B.O. intégrale du film qui rendit célèbre Brigitte Bardot : Et Dieu… créa la femme.

Vendu 17,95 Euros sur tous les sites Internet.

(Merci à mon ami Bruno Ricard pour cette information)

 

* * * * * * * *

       Le look B.B. toujours à la mode…

En effet, le site du magazine Gala conseille à ses lectrices d’adopter pour la rentrée 2011 le look de Brigitte Bardot et présente la photo ci-dessous comme exemple…

 BB-dans-Une-ravissante-idiote.jpg

B. B. dans le film Une ravissante idiote d’Édouard Molinaro (1964)

 

« Brigitte Bardot nous propose un look anti-morosité pour renouer avec la bourgeoise qui sommeille en nous – mais si, entre les mocassins à glands et le serre-tête en velours! Nous sommes en 1964, sur le tournage d’Une ravissante idiote, et notre B.B. nationale arbore une ravissante tenue chic, option cachemire, imprimé tartan et gros nœud rouge. Un look d’apparat pour aller chercher bambino et bambinaà l’école, tout à fait dans l’esprit de la saison. (…) On adore ce look british rétro au charme pourtant hautement actuel, mis en lumière comme personne par Brigitte Bardot.

 

Surprenant… non ?

* * * * * * *

 Murray Head évoque sa rencontre avec B.B. en 1966

Murray Head, chanteur (One night in Bangkok en 1984) et acteur britannique, s’est confié à Paris Match (7 septembre 2011). Il a raconté sa belle rencontre avec Brigitte Bardot sur le tournage du film À cœur joie en 1966. Voici l’intégralité de son témoignage :

 

« J’ai 4 ans lorsque mes parents, qui ne jurent que par la France, m’inscrivent au lycée français de Londres. À l’adolescence, tout ce qui m’in­téresse, ce sont les filles et la musique. À 14 ans, je découvre le pouvoir de ­séduction de cinq accords de guitare. Je monte mon premier groupe. C’est l’époque fabuleuse du “ Swinging ­Lon­don ” : le rock et le blues venus des États-Unis dynamitent notre vieille ­société figée et répressive ; les groupes fleu­rissent dans le West End et à Soho. Ma vie est assez agitée, je ne veux plus rester chez mes parents avec qui les relations sont conflictuelles. La musique ne me permet pas encore de gagner ma vie, aussi, je m’inscris à des castings.

En septembre 1966, grâce à ma pratique du français, je décroche un petit rôle, celui d’un assistant photographe, sur le tournage d’À cœur joie, un film de Serge Bourguignon. Aux côtés de Laurent Terzieff et de Jean Rochefort, Brigitte Bardot est LA star du film. »

 Murray-Head-et-Bardot--1966-.jpg

Murray Head et Brigitte Bardot

sur le tournage d’À cœur joie en 1966.

 

« J’ai 20 ans, elle en a 32. Elle est à l’apogée de sa beauté et de sa gloire.

Elle m’impressionne énormément.

La première fois que je me retrouve à côté d’elle, j’ai le souffle coupé. Plus que sa beauté, ce qui est vraiment fou, c’est l’aura qu’elle dégage. Il lui suffit d’être elle-même : modeste, charmante, souriante. Dès ma première scène avec elle, je comprends ce qu’est le charisme.

Entre deux prises, Brigitte demande à Mike Sarne, l’acteur qui tient le rôle du photographe, quels disques il a suggérés pour l’ambiance musicale du film. Il lui donne une liste de titres déjà vieux de trois ans. J’ose intervenir pour dire qu’il y a eu quelques trucs intéressants depuis.

Vexé, Mike me répond : “ C’est qui le musicien ici ? ”

Brigitte me demande, amusée : “ Qui êtes-vous ? ”

Sous le choc, je réponds, en essayant d’avoir l’air le plus cool possible : “ Monsieur Head. ”  Mais pourquoi je ne dis pas simplement : “ Murray ” ? !

Elle me sourit et me demande le nom de ces disques que j’ai évoqués.

Le soir même, je suis invité à son hôtel où je suis présenté à son entourage. Brigitte demande où on peut aller dîner et écouter de la bonne musique. Chacun donne son avis : Bob ­Zagury, producteur et ex-petit ami de BB, les mannequins, les acteurs…

Après d’interminables discussions, Brigitte se tourne vers moi et, avec un sourire radieux, me lance : “ Vous, le musicien, choisissez ! ”

Je les conduis chez Nick’s Diner. Assis en face de Brigitte, à ma droite j’ai sa copine Ursula Andress, de passage à Londres, je dois me pincer pour y croire ! Après dîner, je les conduis au Blaze. J’entre dans le club, Brigitte à un bras, Ursula à l’autre, suivi par les autres actrices du tournage, des mannequins toutes plus jolies les unes que les autres ! ­Immédiatement, les regards se braquent sur nous. Les habitués, bouche bée, se demandent ce que je fous là avec les deux plus belles femmes de la planète ! Je jubile et je ­savoure mon bonheur. De temps en temps, Brigitte se lève et danse à sa manière, unique et sensuelle. Les gens la regardent. Mais Londres n’est pas ­Paris ; ici, on la laisse tranquille. L’idée d’un flirt ne m’effleure même pas ; j’ose à peine la regarder et me concentre pour ne pas rougir lorsqu’elle me parle…

À partir de ce jour-là, c’est à moi qu’incombe la lourde responsabilité d’emmener chaque soir la star au restaurant puis dans des clubs. Pendant quinze jours, je pilote Brigitte Bardot dans les endroits les plus branchés de Londres, y compris ceux où jusque-là on me barrait la porte parce que je n’en étais pas membre. À la fin du tournage, nos chemins se séparent, mais désormais, je sais que “ everybody can be somebody ” (*) ».

(*) « Tout le monde peut être quelqu’un »

* * * * * * *

Brigitte Bardot à la « Une » du magazine Platine

Platine--Sept.-et-Oct.-2011-.jpgBrigitte Bardot est en couverture du magazine Platine (n° 183 – Septembre et octobre 2011) consacré à la Chanson française (surtout mais aussi internationale). Elle a accordé récemment une grande interview où elle revient sur sa carrière de chanteuse. Pour B.B., la chanson était une vraie « récréation ».

Une très jolie photo en « Une » du magazine extraite du film Le Mépris de Godard (1963).

 

* * * * * * * *

Brigitte Bardot en couverture d’un album régional

Le quotidien régional La Provence vient d’éditer (8 septembre 2011) un album Hors-série intitulé Les années 50 en Provence  et ils ont mis B.B. à l’honneur sur la couverture.

En 1951 s'ouvre une décennie qui va révolutionner l'histoire de la France, et particulièrement celle de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Cet album  raconte comment ce formidable engouement va bouleverser la Provence et poser les bases de la société dans laquelle nous vivons aujourd'hui.

Outre les grandes réalisations (la Caravelle, les raffineries de l’étang de Berre, l’autoroute vers Nice, etc.), des faits divers (l’affaire Dominici, le barrage de Malpasset, etc.), de grandes personnalités sont évoquées (Gérard Philipe, Yves Montand, Dalida, Alain Delon, Fernandel, etc.). Bien sûr, Brigitte Bardot, à Cannes et à Saint-Tropez, occupe une place importante dans cette évocation des belles années 50.

 La-Provence--BB-.jpg

76 pages

180 photos

Prix : 2,70 Euros

En vente dans tous les kiosques de la région Paca et sur le site du magazine.

http://www.laprovence.com

      ===) Allez sur « Pratique », puis « Boutique » et enfin « Hors-série »

      * * * * * * * *

Polémique (suite) : volumineux courrier reçu par France-Dimanche

Suite à l’article paru dans France-Dimanche (n° 3390 du  19 août 2011) relatant l’affaire de Prince -  le Bull-terrier qui a mordu une fillette - et la décision de B.B. de plaider pour la survie du chien, le magazine a reçu énormément de lettres. Évidemment, les avis sont partagés et voici (ci-dessous) quelques extraits de ces courriers.

(Pour l’instant, aucune décision n’a été prise concernant l’euthanasie du chien ou son placement à la Fondation Bardot).

Polemique-Prince---Bardot.jpg 

 (France-Dimanche n° 3393 du 9 septembre 2011)

* * * * * * * *

B.B. offre l'un de ses tailleurs pour une oeuvre caritative...

Une grande vente aux enchères est organisée au profit de l’association « La Roue Tourne ».

Le 19 septembre 2011

17 h 30

SACEM – Auditorium Debussy-Ravel

225, avenue Charles-de-Gaulle

92000 Neuilly-sur-Seine.

 

(Exposition des objets à partir de 14 h)

 

Cette association (créée en 1957) aide les anciens artistes en difficulté et pour cela, elle sollicite des vedettes qui acceptent d’offrir des objets ou des effets personnels afin de les vendre. Ont généreusement participé à cette collecte : Marie-Paule Belle, Line Renaud, Hélène Duc, Claudine Coster, Serge Lama, Michèle Morgan, Georgette Lemaire, Hervé Vilard, Georges Moustaki et bien d’autres. L’association propose également quelques objets rares ayant appartenu à Édith Piaf, Luis Mariano ou Jean Cocteau (un foulard en soie qu’il a dessiné dans les années 50).

Mais un des lots les plus convoités sera certainement l’ensemble (veste et pantalon) offert par Brigitte Bardot et qu’elle a porté (notamment) lors de sa rencontre avec le Dalaï Lama, le 15 juin 1998 à Paris. Ce dernier, qui est membre d’honneur de la Fondation Bardot depuis 1995, lui avait remis une écharpe de soie blanche (le « Khatak »), symbole de l’amitié au Tibet. (Photo ci-dessous)

Bardot-et-le-Dalai-Lama.jpg  

L’ensemble est en coton bleu griffé Olivier Strelli.

Le pantalon est en taille 38, et la veste en taille 40.

La valeur estimée est comprise entre 600 et 1000 Euros.

 

Bonnes enchères !

* * * * * * * *

11 Septembre 2001 : 10 ans déjà…

L’hommage de B.B. aux pompiers new-yorkais et à leurs chiens

Nous pouvons tous nous souvenir ce que nous faisions le 11 septembre 2001 dans l’après-midi, et où nous étions, lorsque nous avons appris ce drame et vu les images hallucinantes de ces épouvantables attentats.

Alors que j’étais chez ma Maman pour lui faire ses courses, c’est Frank qui m’a téléphoné juste après avoir prévenu Brigitte Bardot. Comme elle, j’ai immédiatement allumé ma télévision, et avec ma mère, nous sommes restés, choqués et hébétés, devant l’écran jusqu’au dîner. Nous nous sommes tous appelés, les uns et les autres (Brigitte, Frank, son secrétaire, et d’autres amis), car nous ne pouvions pas croire ce que l’on voyait sur l'écran de télé. Nous avions besoin d’exprimer notre douleur, notre tristesse, notre incompréhension.

Portrait BB - 2004« J'étais chez moi. C'est ma Fondation qui m'a contactée pour que j'allume la télé. J'étais bouleversée et ne croyais pas ce qui se déroulait sous mes yeux : des images de fin du monde, d'apocalypse ! », a déclaré Brigitte, peu de temps après.

Et quelques mois plus tard, dans l’Info-Journal (n° 38 – 4ème trimestre 2011) de sa Fondation, elle écrira notamment :

« … cet amas de destruction et de terreur. Au milieu de cet amalgame de détresse, les pompiers, comme toujours, ont été les premiers à sauver, les premiers aussi à mourir. Avec eux, à qui je rends un hommage profond, leurs chiens, merveilleux et courageux, fouillent les décombres, risquent leur vie, aveuglés par la poussière, la suie, la boue, la fumée, mettant leur flair puissant au service des sauveteurs (…) continuant sans relâche leur travail harassant aux côtés de leurs maîtres. »

 

Je m’associe, évidemment, à l’hommage que Brigitte rend aux pompiers, aux sauveteurs et à leurs chiens. Et j’ai également une pensée, en ce triste jour anniversaire, pour toutes les victimes de la barbarie et de la lâcheté ainsi que pour toutes ces familles endeuillées dont la vie est brisée pour toujours.

* * * * * * * *

      Deux nouveaux CDs de la B.O. de Et Dieu… créa la femme (1956)

Est-ce l’approche de l’anniversaire de Brigitte Bardot (77 ans, le 28 septembre 2011) ou le fait que le film est désormais dans le Domaine public, mais deux CDs de la Bande originale de Et Dieu… créa la femme sortent en septembre 2011 ?

Ils ont tous les deux une durée de 19 minutes mais avec des pochettes (ci-dessous) différentes car ils sont commercialisés par deux éditeurs concurrents.

Tant mieux pour les admirateurs de B.B. !

CD Bardot (Et Dieu créa la Femme) 2011 RDM

(RDM éditions - 9,95 Euros)

CD Bardot (Et Dieu créa la femme) 2011

(TSK Music)

* * * * * * * *

Une photo de B.B. présentée dans une nouvelle exposition à Paris

Le SIIAP présente une exposition de photographies d'hommes et de femmes prenant des douches ou des bains.

 

Ce service public dépollue quotidiennement l'eau de près de 8,5 millions d'usagers Franciliens, la restituant propre à la Seine et la Marne. Ce sont 5 usines en Île-de-France avec leurs 1649 agents qui œuvrent à la bonne gestion de l'eau et à la conservation de la biodiversité en milieu naturel.

Le bain et la douche : un acte moderne d'hygiène ?

Si aujourd'hui pour la majorité des pays développés le bain ou/et la douche sont des actes naturels du quotidien, cela n'a pas toujours été le cas. Nous apprenons, lors de cette exposition, qu' « en 1830, un Parisien se baignait en moyenne une fois par an », et il y a à peine deux siècles, les rumeurs les plus farfelues circulaient sur le fait de se laver : cela ramollissait l'esprit, pouvait rendre le corps spongieux...

 

Exposition photo gratuite « Tout baigne »

44 photos en grand format, à ciel ouvert et en accès libre.

      Du 8 septembre au 16 octobre 2011.

Boulevard de la Bastille - 75012 Paris

Métro : Bastille

 

Voici la photo de Brigitte Bardot qui est présentée…

Bardot-et-Piccoli--Expo-Tout-baigne-.jpg
Michel Piccoli et Brigitte Bardot

dans Le Mépris de Jean-Luc Godard (1963)


Petite anecdote concernant cette photo mythique…

Bardot dans son bain ?

Le public des années 60 ne pouvait qu'être conquis par cette idée. Alors qu’on voit Brigitte Bardot nue dans Le Mépris, curieusement elle ne l’est pas dans son bain ! Dans la baignoire, Jean-Luc Godard la cadre très serrée, lisant un livre, tandis que Piccoli, torse nu au début de la scène, se plaint qu'elle veuille faire chambre à part.

« Tu bouges trop ! Tu me réveilles tout le temps !... Je veux dormir seule à partir de maintenant. », lui répond Bardot...

Dans cette photo de plateau prise par le photographe Jicky Dussart, les jambes de l'actrice apparaissent, ce qu'a précisément évité Godard dans la séquence montrée dans le film. Sans doute la production désirait-elle que les photos d'exploitation du Mépris promettent une B.B. sous toutes les coutures et aussi nue que possible (on se souvient des séquences ajoutées au dernier moment à la demande des producteurs…).

* * * * * * * *

Vente aux enchères des œuvres

de Miroslav Brozek par Jacques Dessange

Quel rapport avec Brigitte Bardot, me direz-vous… ?

Le premier, Miroslav Brozek (dit « Mirko ») fut le compagnon de B.B. de 1975 à 1979. Il avait été acteur (dans Le Grand Meaulnes, en 1967, sous le nom de Jean Blaise) mais surtout sculpteur. Brigitte a conservé d’ailleurs quelques-unes de ses œuvres à La Madrague. Il a également fait de nombreuses photos de B.B. durant leur vie commune.

Brigitte-Bardot-et-Miroslav-Brozek.JPG 

Brigitte et Mirko, très amoureux à la fin des années 70.

 

Quant au célèbre coiffeur, Jacques Dessange, s’il fut un des amis de Brigitte par le passé, sa passion pour la chasse l’a définitivement éloigné d’elle… Il organise une vente aux enchères d’objets personnels parmi lesquels plusieurs sculptures en bois de Brozek. La vente est réalisée au profit des communes de Pierrefitte et Souesmes (41).

 

Vente Dessange, ou « Le rêve américain à la française »

Samedi 17 septembre 2011 - 14 h 30

à l'Ardoise à Souesmes (entre Salbris et Pierreffite).

Exposition le matin de 10 h à 12 h 30.

* * * * * * *

La Fondation Brigitte Bardot à l’honneur dans Paris Match

Portrait-Brigitte-Bardot.jpgÀ l’occasion des 25 ans de la Fondation Brigitte Bardot, le magazine hebdomadaire Paris Match (n° 3253 du 22 au 28 septembre 2011) consacre 4 belles pages à la grande œuvre en faveur des animaux créée en 1986 par B.B. Cette dernière se confie lors d’une interview exclusive (une page avec une photo couleur). L’entretien ayant eu lieu il y a quelques jours, contrairement à ce qu’annonce Brigitte, elle ne viendra pas à Paris fin septembre comme prévu pour fêter son anniversaire et celui de sa Fondation. Trop handicapée par ses arthroses des deux hanches, elle préfère rester à La Madrague.

* * * * * * * *

Allain Bougrain-Dubourg critique son amie Brigitte Bardot

Le magazine France-Dimanche (n° 3395 du 23 au 29 septembre 2011) consacre une page entière au couple B.B. / Bougrain-Dubourg. En effet, ce dernier a critiqué la récente prise de position de Brigitte en faveur de Prince, le Bull-terrier qui a mordu une petite fille de 4 ans (voir mes articles précédents).

« La compassion à l’égard de l’animal a des limites », a-t-il déclaré à propos de cette affaire. Quelques années auparavant, il avait déjà fustigé son amie en ces termes : « Elle dit qu’elle préfère les animaux aux humains, c’est terrible ! »…

Personnellement, j’avais eu connaissance de ces propos, mais j’avais décidé de ne pas en informer Brigitte pour ne pas la blesser… En effet, elle a toujours gardé de bons contacts et une grande tendresse pour celui qui fut son compagnon de 1980 à 1984.

Cette semaine, elle devait même intervenir dans la nouvelle émission d’Allain ( « Vivre avec les bêtes » sur France-Inter, diffusée le dimanche de  15 h à  16 h) à l’occasion des 25 ans de sa Fondation, mais au dernier moment, elle s’est désistée…

 Manif-24-Mars-2007--BB-et-Bougrain-Dubourg-.jpg

Brigitte et Allain lors d’une manifestation à Paris, le 24 mars 2007.

* * * * * * * *

La comédienne Paulette Dubost est décédée à 101 ans

La sympathique Paulette Dubost est décédée le 21 septembre 2011, chez elle à Longjumeau (91), à l’âge de 101 ans.

Elle avait été notamment la partenaire de Brigitte Bardot dans Viva Maria en 1965. Depuis, elles s’écrivaient régulièrement et Paulette soutenait B.B. dans son combat pour les animaux. Elle militait contre la corrida et son classement au Patrimoine culturel de la France.

* * * * * * * * 

 

Partager cette page

Repost 0
Publié par

Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur 2 livres inédits sur B.B. :  avec Alain Wodrascka (28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant (25 octobre 2017).
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka (28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant (25 octobre 2017).

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Total des visites

Lien Vers Des Sites Sympas !