Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 01:21

Premiers émois…

première rencontre

avec B.B.

 

 

1er janvier 1968.

J’ai 13 ans et comme tous les soirs, je dîne avec mes parents devant la télévision.

Au programme, un show de fin d’année entièrement consacré à Brigitte Bardot.

Je connais un peu cette actrice mais je n’ai vu aucun de ses films à la télé et je ne sais même pas que c’est aussi une chanteuse ! Je regarde avec beaucoup de plaisir le générique de l’émission, quand soudain elle apparaît sur une grosse moto, blonde et sexy, en cuissardes et minijupe noires. D’emblée, je la trouve sublime,  jamais  je n’avais vu une telle beauté. Je suis fasciné et troublé par cette vision trop sensuelle pour l’adolescent immature et boutonneux que je suis encore. Sans le savoir, B.B. vient de rentrer dans ma vie, dans mon cœur à jamais. Il faut dire que le clip mis en scène par Serge Gainsbourg était audacieux pour l'époque, avec les chaines, les bidons, et surtout le jerk érotique et les mouvements de reins de Bardot ! 

Dès que j’ai pu, j’ai acheté le 45 Tours ci-dessous et ce fut la première pièce d’une belle collection sur ma star préférée...

      1967 -  

Ensuite, sans prendre conscience de l'ampleur de la passion qui m’anime, je me mets à acheter tous les magazines où elle est en couverture (Jours de France, Paris-Match, Ciné-Revue etc.) et je découpe tous les articles dans Télé 7 Jours et dans France-Soir que mon père ramène chaque soir à la maison. Peu à peu, ma collection occupe presque tous mes loisirs et je vais chercher à obtenir de plus en plus de documents… Une « folie » qui durera près de 30 ans et se calmera lorsque je rencontrerai vraiment Brigitte. Elle a du mal à comprendre qu’on puisse vouloir tout garder sur elle et passer autant de temps à classer des photos, à découper des articles. Et quand plus tard à Bazoches, alors qu’elle s'occupait de son courrier et faisait des dédicaces à ses admirateurs, je lui demande de me signer une photo, elle me répondra, un peu agacée :

     -  Ah non ! Pas toi ! Tu es mon ami, tu ne vas pas, toi aussi, me demander un autographe… 

 

* * * * * * *

 

En 1976, toujours informé de tout ce qui concernait Brigitte Bardot, je me rends un vendredi du mois d’avril 1976, rue Bayard, devant l’ambassade de Norvège. La veille, à la télévision, Brigitte avait lancé un appel à manifester contre le massacre des bébés phoques. Elle avait ajouté qu’elle serait présente devant l’ambassade. Pour moi, c’était l’occasion inespérée de (peut-être) la voir en « vrai »…

Il est 17 h 30, je suis arrivé parmi les premiers avec ma caméra Super-8. Je suis appuyé contre une porte de garage. Il y a quelques centaines de personnes qui attendent. Essentiellement des admirateurs comme moi ou des amis des animaux. Il a commencé à pleuvoir, quand tout à coup, depuis le haut de la rue Bayard monte une clameur, puis des cris, des applaudissements. Mon cœur se met à battre plus fort. Pas de doute, ELLE arrive… Et puis, je la vois enfin, accompagnée de son compagnon (Miroslav Brozek) et du journaliste Christian Brincourt, entourée par des policiers. Elle vient dans ma direction, elle va passer juste devant moi. Je filme… Et soudain, une énorme bousculade, j’entends quelques huées, des cris, et des panneaux hostiles à Brigitte apparaissent. Je peux lire : « Sauvons aussi les B.B. loufoques » ! J’apprendrai peu après que ce sont des militantes du M.L.F. qui s’en prennent à Brigitte. La panique est telle qu’en quelques secondes, je sens la porte du garage s’ouvrir dans mon dos, je suis poussé par la foule et dévale la pente en essayant de ne pas trébucher… Soudain je me retourne, et je retiens dans mes bras… Brigitte Bardot et l’empêche de tomber ! Les policiers l'avaient poussée dans le garage pour la protéger de la foule. En se recoiffant, Brigitte me regarde droit dans les yeux et me dit avec sa célèbre voix si reconnaissable :

     - Oh merci , heureusement que tu étais là, toi ! 

Pas le temps de lui répondre, elle est dirigée par la police vers une porte à l’intérieur du garage. Je reste éberlué par ce que je viens de vivre : Brigitte Bardot m’a parlé, je l’ai tenue quelques secondes dans mes bras… Je suis abasourdi, heureux et encore enivré par son parfum ! Je me souviendrai toujours de son odeur (plus tard, elle me dira que c’était « Heure Bleue » de Guerlain) mais aussi de la peau de velours de son visage et de son sourire éclatant. Son regard franc et direct m’a impressionné. Elle était d’une beauté incroyable…

      Numeriser0105.jpg 

Un des nombreux articles de presse du lendemain…

 

* * * * * * * * 

 

Inutile de vous décrire l’état d’hystérie dans lequel j’étais…

Seuls les admirateurs de Brigitte Bardot pourront comprendre, les autres vont trouver cela puéril, superficiel, enfantin (mais ce n’est pas grave, j’assume… j'étais jeune et subjugué !).

Quand je suis rentré chez moi, ma mère n’arrivait pas à calmer ma joie ; j’ai raconté mon aventure des mois durant à qui voulait l’entendre…

Évidemment, cette première « rencontre » n’a fait que renforcer mon admiration et mon amour pour Brigitte. Et accentuer mon désir de tout collectionner sur elle !

Plus tard, lorsque je lui raconterai cette anecdote, Brigitte me dira qu’elle se souvenait bien de la scène mais qu’elle ne se rappelait plus de moi, et qu’elle trouvait « extraordinaire » que je sois déjà à ses côtés, à cette époque !

1976---Manif-Bebes-phoques.jpg 

Avril 1976 - Rue Bayard à Paris.

Dans le garage de l’ambassade de Norvège, quelques secondes après avoir retenu Brigitte…

(Le jeune homme très souriant derrière elle, au fond à droite, c’est moi !)

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Brigitte BARDOT
commenter cet article

commentaires

Thierry 18/09/2017 17:52

Ah, monsieur est moins fier.......

T'inquiète, on y est tous passés , à oublier toute fierté pour tenter le coup , à un moment ou un autre de l'existence !

:-) :-)

François Bagnaud 18/09/2017 18:11

N'importe quoi ! Merci d'arrêter cette conversation et de passer à autre chose !

Thierry 18/09/2017 16:53

Il a bien fallu que tu la recroisasses pour que vous entrassiez en relation suivie comme dirait Servat.
Raconte un peu. Tu as tenté une autre approche comment, chenapan ?

:-)

PS : c'est vrai que ça fait un peu pompeux le français respecté et désormais inemployé.

François Bagnaud 18/09/2017 17:44

No comment. Top secret...

Thierry 18/09/2017 16:11

Non, mais , comment êtes-vous devenus proches ?

François Bagnaud 18/09/2017 16:30

Ah, ça c'est notre "jardin secret"...
L'amitié s'est construite doucement.. au fil des mois. Comme toutes les amitiés !

Thierry 18/09/2017 16:09

" Tenue dans mes bras" , car c'est une femme, François :-)
( taquin je suis, en plus j'aime provoquer c'est ma manière de communiquer )

Sinon dans la concordance des temps, tu pèches un peu monsieur le conseiller littéraire :" qu'elle se souvenait bien de la scène..et qu'elle trouvait..que ce fût déjà moi qui aie été à ses côtés.

Servat t'aurait pas loupé, lui qui les aime tant....

Ceci dit on en fait tous, à commencer par moi qui perd gravement la mémoire. Te bile donc pas.

Amitiés

Th.D

Jerry OX 25/02/2015 17:09

Très touché par votre passion pour Brigitte Bardot . Elle reste une icone de la beauté et une femme d'exception que se bat pour des causes justes. Joli votre blog !

François BAGNAUD 25/02/2015 17:32

Merci pour votre visite et vos compliments. Cela me fait plaisir.
A bientôt, j'espère.
Bien à vous.
François

KevinB 15/11/2014 12:30

Eh ben ça alors, j'en découvre tout les jours sur votre blog !!! je n'avais pas encore eu l'occasion de lire cet article, cette formidable rencontre et ce récit du début de cette belle amitié, c'est très touchant,presque un conte de fée (désolé, moi aussi j'ai un peu gardé une âme d'enfant !!) ...J'ai lu aussi tous les commentaires ci dessus et trouve également formidable tout ces gens qui ont eu la chance de la rencontrer ...moi qui en rêve tant ....Je vous laisse je repart à la découverte d'autres articles tout aussi passionnant sur votre blog ....Bon week end cher François........

François BAGNAUD 15/11/2014 16:17

Alors, ça... ! Toi qui es un fidèle lecteur de mon Blog, tu n'avais jamais lu cette belle histoire... Voilà qui est fait, cher Kevin !
C'est sûr que ma rencontre avec Brigitte est parmi les plus belles de ma vie, c'est comme une rencontre amoureuse ! C'est d'ailleurs une rencontre d'amour. Et ça dure encore maintenant.
Il faut toujours continuer à rêver et à espérer car rien n'est impossible dans la vie. Et puis, un jour, tu iras certainement à Saint-Tropez et tu auras peut-être le bonheur de l'apercevoir et de lui parler. Je te le souhaite bien sincèrement.
Merci pour ta fidélité et ta confiance.
Je t'embrasse en toute amitié.
François

Pascale Goguelin 24/01/2012 20:36


Bonsoir François,ce que je viens de lire est beau.......Quand vous aviez 13 ans j'en avais 11, et quand vous en aviez 22 j'en avais 20..... je comprends votre émoi de jeune ado et de
jeune homme devant  cette femme si belle et de son regard si profond qui a dû vous faire chavirer le coeur et vous donnez beaucoup de tremblements et
 d'émotion...  Je comprends  tout votre amour pour B.B......Rien n 'est enfantin à ce que vous dites,non,tout ce que vous écrivez est magnifique !!!...Gros bisou François
et bonne fête à vous...Moi qui ne vous oublie jamais j'ai tout faux ce soir Gros kiss.....Pascale...

François BAGNAUD 25/01/2012 18:39



Merci chère Pascale pour ce long message sur mon Blog, c'est super sympa ! 


Concernant mon admiration et ma passion pour BB, je crois que tout le monde aura compris ! 


Comme Gainsbourg (excusez de la comparaison...), cette "fille-là m'a marqué au fer rouge" ! 

Mille bisous et à bientôt (ici ou sur Facebook).

François  



virginie 02/02/2011 21:59



Quel plaisir de vous lire ! Vous tous qui avait eu cette merveilleuse chance. Je n'ai malheureusement jamais rencontré Brigitte, et je crois bien que j'aurai l'air d'une gourde, complètement
hébétée si cela arrive.


Quelle chance aussi d'avoir regardé le show en direct à la télé ! C'est une très belle histoire. Merci



François BAGNAUD 03/02/2011 00:37



Chère Virginie,


Tout d'abord merci pour votre visite et votre commentaire.


Oui, j'avoue, je suis heureux d'avoir non seulement réalisé mon rêve d'adolescent de rencontrer Brigitte, mais d'être devenu son ami. C'est plus que je ne l'avais imaginé. Cela s'est fait tout
doucement, mais je vous raconterai tout cela au fur et à mesure dans ce Blog...


Je n'évoque évidemment pas que mon amitié avec Brigitte, mais d'autres rencontres. Mais restez-moi fidèle quand même et passez de temps en temps, mon Blog est ouvert à tous, jour et nuit !


Mille pensées amicales.


François


 



marine chapeaux 01/02/2011 13:58



trop belle histoire François!!! et quelle chance...


pour ma part j'ai aperçu Brigitte une journée à st tropez, par hasard, route des salins, une méharie de couleur kaki arrivait à ma hauteur et s est arrêtée au bord de la route...je me suis
arrêtée avant, j'ai vu sortir BB en short, tee shirt blanc, pieds nus avec ses longs cheveux blonds...je l ai regardé faire sans bouger (car je savais qu'elle n'aimait pas le monde et je ne
voulais pas l'importuner) pourtant c'était une route déserte il n'y avait personne d'autre... elle s'est avancée vers le grillage de bord de la route à sorti d'un papier alluminium, de la
nourriture pour les chats abandonnés et leur a donné...puis elle est passée à côté de moi, je n'ai rien dis, et elle a continué son travail, je me suis retournée pour la regarder et je garde ce
souvenir depuis, gravé dans ma mémoire...


c'est la seule fois que Brigitte était si prés de moi!!!


c'était dans les années 70 je pense...



François BAGNAUD 01/02/2011 19:19



Oui, je comprends très bien que ce souvenir soit resté gravé dans votre mémoire. BB est quand même une légende vivante quoi qu'on en pense. 


Elle allait souvent nourrir des chats errants et aussi ceux qui squattent l'ancienne maison de Colette située pas très loin de La Madrague. La connaissant... puisqu'il n'y avait personne, en
l'abordant sans aucune agrssivité, elle vous aurait très bien accueillie. Juste pour échanger quelques mots. Ah, évidemment, si vous lui sautez dessus avec un appareil photo ou un stylo pour une
dédicace, elle ne sera pas contente. Mais sinon, elle est TRES abordable. Elle aime les rapports simples et généreux.


Merci pour votre visite sur mon Blog.


En espérant vous retrouver pour d'autres articles...


Bien à vous.


François



cedric R 29/01/2011 22:46



Wouawww! Et bien, quelle belle première rencontre! Je comprends tout à fait ce que tu as pu ressentir à ce moment, car il m'est arrivé à peu près la même chose (enfin, toute proportion gardée, ce
fut beaucoup moins spectaculaire). Ma passion pour Brigitte est venue vers 1990-91 avec la diffusion du film "Voulez-vous danser avec moi". Je connaissais bien sur Brigitte Bardot, mais plus la
pasionaria des animaux que l'actrice, car elle avait arrêté le cinéma depuis 1973 et comme je suis né en 1974... Bref, lorsque je visionna ce petit film sans prétention mais néanmoins agréable,
je fus troublé par la beauté et la grâce de cette jeune actrice blonde, virevoltant en jupe à carreaux vichy auprès de Dario Moreno... Je voulu en savoir plus sur elle, commença à découper des
articles, acheta des revues ou des livres... Ce fut le point de départ de ma collection. Jusqu'à ce jour de décembre 2000!... Je du aller à Paris ce jour-là pour passer un concours, et comme je
le faisais à chaque fois que j'avais l'occasion d'aller à la capitale (en plus de courir les conventions de disques, les salons du vieux papier, les bouquinistes et autres librairies de cinéma),
j'en profitai pour aller faire un tour à la fondation Bardot (située encore au 45 de la rue Vineuse), pour acheter des photos dédicacés et papoter avec la gentille dame de l'accueil, Michèle.
J'étais à peine entré depuis 1 minute que j'entendis un bruit de chasse d'eau (C'est pas très glamour, désolé), une porte s'ouvrit et Brigitte est apparue (car des toilettes étaient situées à
l'entrée de la fondation, sur la gauche en entrant)!... Je n'en revenais pas, j'ai cru que j'allais me liquéfier sur place! Alors que j'étais en train de consulter le classeur rempli de photos
dédicacées de Brigitte, elle était là, à 3-4 mètres de moi, en vrai! J'osais un timide "bonjour", elle me regarda et me répondit en souriant "bonjour!", puis son secrétaire Franck vint
de derrière la rechercher en disant "monsieur untel vient de rappeler, ça a l'air important". Brigitte lui répondit (mot pour mot, je m'en souviens encore) "oh, il commence à m'emmerder
celui-là!". Puis elle le suiva, je contemplai sa silhouette disparaissant vers le fond. Hormis la canne qu'elle avait dans la main (elle avait déjà ses problèmes de hanches),
on n'aurait jamais pu croire de dos qu'elle avait 66 ans : toute de noir vêtue, bien droite, taille marquée et belles jambes. J'aurai aimé avoir le courage de lui dire combien je l'aime,
comment elle a pu illuminer ma vie, lui dire que je trouve extraodinaire tout ce qu'elle fait pour les animaux, mais je n'ai pas osé... Et je sais combien elle n'aime pas qu'on l'embête. Je ne
voulais pas paraître comme tous ces fans hystériques aux réactions imprévisibles qui ont du la harceler toute sa vie. Quand je suis sorti de la fondation, j'étais sur une autre
planète! La Terre pouvait s'arrêter de tourner, le Monde s'écrouler, je m'en foutais car je l'avais vu! Et retrospectivement, je mesure la chance que j'ai eu de la voir ce jour là (je pense
qu'elle se trouvait sur Paris à l'occasion du Noêl des animaux) car maintenant, comme elle avance dans l'âge et étant malheureusement malade, elle ne doit pratiquement plus sortir de la
Madrague, et donc les occasions de la voir doivent être quasi inexistantes. Tout ça pour dire que je comprends tout à fait l'émotion que tu as pu ressentir ce jour de 1976 où tu as
rencontré Brigitte, car moi plus de 10 ans après l'avoir vu, j'en suis encore tout ému! Et le fait que tu ais pu devenir son ami des années plus tard est encore plus extraordinaire! Bravo!



François BAGNAUD 31/01/2011 12:02



Oui, cher Cédric, ce que tu nous racontes prouve bien que la première rencontre avec une star comme BB reste gravée à jamais dans les Mémoires. Tout ce que tu rapportes dans ton anecdote est
véridique (les toilettes au rez-de-chaussée juste près de la porte d'entrée - Michelle à l'accueil et les phrases de Brigitte...). Depuis la FBB a déménagé dans la même rue. Et Brigitte ne vient
plus à Paris...


Merci pour tes visites sur mon Blog et ta fidélité.


Bien à toi.


François



Paquet Cédric 29/01/2011 16:56



Coucou mon François, quelle jolie histoire avec Brigitte. Ma première nrencontre avec brigitte était moins bousculante mais toute aussi émouvante. C'était en 1993.


Et par rapport à ta rencontre avec Brigitte et la date, moi je viendrais sur cette terre 5 mois aprés en septembre 1976.


JE te fais de gros bisou et encore plein d'anecdote avec notre brigitte d'amour



François BAGNAUD 30/01/2011 01:43



Merci, mon cher Cédric, pour ton message et ta fidélité. 


Oui, c'est dingue de penser que lorsque j'ai rencontré Brigitte en 1976, tu n'étais pas encore né et maintenant tu es un adulte responsable et engagé dans la protection animale... Comme je me
sens "vieux" d'un seul coup !


Mille bisous à toi.


François



manuel LEFEBVRE 29/01/2011 11:22



Merveilleux ton article!!


je l'adore, c'est un de mes préférés, avec celui du courrier reçu par Brigitte Bardot.


je comprends le fait que tu étais comme un gosse ce jour-là, car pour ma part, le jour où je l'ai vu la première fois en 96 dans sa loge, tu m'as dit mot pour mot: "Tu es heureux?", avec un grand
sourire..


Qui mieux que toi pouvais comprendre ce que je ressentais. De plus, c'était le jour de mon anniversaire, donc magnifique cadeau! et je remercie encore tous ceux de la fondation qui m'ont organisé
cette rencontre, je leur dois un grand merci!


Brigitte est magique, magnifique avec un grand coeur!


Comment ne pas aimer cette femme?!.. pour moi c'est impossible...


 



François BAGNAUD 29/01/2011 11:27



Cher Manuel, ce que j'ai ressenti ce jour-là, en avril 1976, était tellement fort que plus tard lorsque je voyais des admirateurs comme toi, je n'ai jamais rien fait pour les empêcher d'approcher
Brigitte (sauf s'ils étaient hystériques voire trop dangereux), mais au contraire j'ai toujours essayé de favoriser la rencontre car je savais (pour l'avoir véçue) la joie qu'elle procurerait et
le souvenir indélébile qu'elle laisserait.


Il faudra que tu me rappelles ta première rencontre car je ne m'en souviens plus...


Bisous et bonne journée... ensoleillée.


François



Bruno Ricard 29/01/2011 09:49



François


 


Magnifique première rencontre! extraordinaire..comme tu le dit si bien ceux qui trouverons cela puéril et bien ce sont des Cons! excuse moi e te l'écrie comme cela et comme je le pense, car
ils ne peuvent pas imaginer ce que l'on rescent la première fois qu'on a Brigitte devant soit! et bien moi je suis resté figé comme un abrutti et tu me connait bien je n'ai pas ma langue dans ma
poche bien au contraire..mais quand Brigitte arrive quelque part et bien le monde s'arrête, tout ce qui est autour de soit n'a que peu d'importance, comme tu le dit si bien François, seul
les inconditionnels de Brigitte comprendront....à quel pied! Brigitte est et restera à jamais la femme avec un très grand "F".


Bruno Ricard   



François BAGNAUD 29/01/2011 11:21



Oui, cher Bruno, c'est vrai j'ai oublié de le préciser mais quand Brigitte arrive dans un endroit public, les gens sont pétrifiés et à l'époque de sa gloire, il parait que c'en était incroyable.
Quand elle entrait dans un restaurant, on entendait plus un bruit... Oui, je sais que peut-être seuls les admirateurs comprendront cet engouement, mais les autres personnellement, je les excuse
totalement car ils ne sont pas dans notre "univers" d'admirateurs et de collectionneurs.


Bonne journée et merci aussi pour cet hommage à BB à travers ton commentaire.


François



marie 29/01/2011 08:07



J'ai bien aimé ton histoire, tu avait fait une super rencontre Brigitte Bardot dans tes bras je comprends ta joie et un souvenir inoubliable. Bisous bon week-en



François BAGNAUD 29/01/2011 11:17



Merci Marie pour ton message toujours sympa et... illustré. Oui, en écrivant pour la première fois cette rencontre, je me suis aperçu que le souvenir était intact et l'émotion aussi.


Bonne journée à toi et à bientôt pour une jolie promenade...


François



France Aimée 29/01/2011 05:36



C'est vraiment une belle anecdote que vous nous racontez là François, j'imagine le bonheur que vous avez du éprouvé, et je vous comprends, vous étiez fait pour vous rencontrer Brigitte et
vous. J'ai eu les mêmes sensations avec Charles Aznavour... Bisous


France



François BAGNAUD 29/01/2011 11:15



Oui, en racontant pour la première fois par écrit cette rencontre, j'ai retrouvé les mêmes sensations intactes. Non, je rien oublié... comme le chante Aznavour. Il faudra me raconter cette belle
rencontre avec lui.


Bonne journée.


François



Tosca Puccini 29/01/2011 01:34



Génial ! C'est beau ça ! Quelque part, vous êtes son ange gardien...Cela ne m'étonne pas : la force du subconscient est immense. Vous souhaitiez si fort devenir proche de BB que vous l'êtes
devenu. Brigitte Bardot peut compter sur votre fidélité et votre amitié. Je vous envie, François.


Bisous d'Annie simplement...



François BAGNAUD 29/01/2011 03:13



Oui, j'aime beaucoup cette première et brève rencontre en 1976, car c'était inespéré pour le "fan" que j'étais... Mais contrairement à ce que vous pensez, je n'ai jamais souhaité être un proche,
je voulais juste la voir et lui parler une fois en tête-à-tête pour lui dire mon admiration et mon amour... La réalité a été au delà du rêve mais presque malgré moi. Je vous raconterai comment
plus tard dans mon Blog...


Bisous.


François



Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 60 livres à ce jour. En 2017, j'ai collaboré à 3 nouveaux livres sur Brigitte Bardot (voir ci-dessous).
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 60 livres à ce jour. En 2017, j'ai collaboré à 3 nouveaux livres sur Brigitte Bardot (voir ci-dessous).

Un premier livre sur Brigitte Bardot (parution le 28 septembre 2017)

Suivez Brigitte Bardot

dans quelques lieux

incontournables...

 

 

par Alain Wodrascka

 

avec la collaboration de

François Bagnaud

 

préface de 

Brigitte Bardot

 

Éditions Favre (Suisse)

 

160 pages illustrées

 

Format : 15 x 22 cm

 

17 Euros 

 

* * * * * * * * 

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Un deuxième livre sur Brigitte Bardot (parution le 25 octobre 2017)

Découvrez la carrière

de chanteuse

de Brigitte Bardot

 

 

par Dominique Choulant 

et

François Bagnaud

 

en collaboration avec 

Brigitte Bardot

 

Éditions Flammarion

 

264 pages illustrées

 

Format : 19 x 24 cm

 

24,90 Euros 

 

* * * * * * * * 

Toujours disponible : mon dernier livre sur Brigitte Bardot (paru le 15 février 2017)

Les meilleures répliques

et citations

de Brigitte Bardot

 

 

par François Bagnaud

 

avec la collaboration de

Brigitte Bardot

 

Éditions L'Archipel

 

1200 citations référencées

 

255 pages

 

17 Euros 

 

* * * * * * * *