Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 21:41

À ma Maman chérie…

 

 

J’ai d'abord hésité (peut-être un peu trop intime…), mais il m’était impossible d’inaugurer mes « Coups de Coeur » sur mon Blog sans commencer par rendre hommage à ma Maman.

En effet, Maman - comme toutes les mamans du monde, j'espère... - est quelqu'un d'extraordinaire. J'ai beaucoup d'admiration pour elle et je l'aime de tout mon coeur. Et puis les yeux d’un enfant (même devenu adulte) voient toujours sa maman comme la plus belle personne qui soit.

 

« On ne voit bien qu’avec le cœur. »

Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944)

 

Toute sa vie, elle a été compréhensive, tolérante, généreuse et débordante d’amour envers moi. Je suis son fils unique... Vers l'âge de 25 ans, alors que je m’égarais quelquefois sur des chemins détournés jusqu’à m’en rendre malade, elle prenait un taxi en pleine nuit et venait apaiser mes angoisses et mes crises de spasmophilie. Elle couchait sur un lit de camp dans mon petit studio à Puteaux…

À chaque épreuve de ma vie, elle était là, vigilante et attentionnée. Elle était très « moderne », toujours à l'écoute des autres ; elle savait pardonner, elle pouvait tout comprendre, tout admettre si les actes étaient guidés par le respect et l'amour. Elle a fait de moi ce que je pense être devenu : un homme responsable, sensible et équilibré.

 

Portrait-Maman--3-.jpg    

(Maman, âgée de 85 ans,  en vacances à La Faute-sur-Mer, le 25 août 2005)

 

Puis la vieillesse s'est installée avec ses drames à répétition…

Après un AVC sans séquelles en 2006, j’ai décidé de la prendre auprès de moi. Elle est restée deux années, je lui avais donné ma chambre. Mais l’appartement étant trop petit, je l’ai placée provisoirement dans une maison de retraite - à Louhans (71) dans son village d'enfance -, le temps de trouver une maison plus spacieuse et de déménager. Bien mal m’en a pris… En effet, elle a attrapé des escarres aux deux talons, et malgré mes alertes quotidiennes au personnel médical, ils l’ont tellement peu soignée qu'elle a dû être amputée d’une jambe en novembre 2009 ! Nous avons été si mal traités et humiliés par certaines personnes odieuses que j'ai l'impression d'avoir vécu un cauchemar… Et pour finir, on m’a même refusé une ambulance pour la rapatrier chez moi !

 

Article FB et sa Maman (Janvier 2010)

(Un des nombreux articles de la presse régionale – ici Le Progrès du 14 janvier 2010)

 

Par respect pour ma Maman qui a beaucoup souffert (sans jamais se plaindre...) et a été d’un courage et d'une dignité exemplaires, je suis en train d’écrire un livre dénonçant tout ce que j’ai vu et entendu… Ce ne sera pas un réquisitoire contre le milieu hospitalier ou les maisons de retraite car il y a des gens formidables (heureusement majoritaires), mais certains dysfonctionnements et les attitudes scandaleuses de quelques personnes inhumaines doivent être dénoncés…

Maman, qui est désormais grabataire, vit actuellement près de moi, heureuse je l’espère malgré son handicap, dans notre grande maison à la campagne où elle a sa chambre médicalisée avec tous ses souvenirs. Je suis en permanence auprès d'elle et je me déplace sur Paris uniquement pour des rendez-vous professionnels. 

Elle a fêté ses 91 ans en août 2011 et j’espère la garder encore quelque temps près de moi, car c'est l'amour de ma vie...


(Malheureusement, ma Maman chérie s'est endormie, devant moi, brutalement, le vendredi 30 novembre 2012 à 19 h 40. La trouvant très fatiguée depuis deux jours et soupçonnant un AVC, j'avais alerté notre médecin. Elle avait vu Maman à 16 h et n'avait pas jugé utile de l'hospitaliser...)

 

* * * * * * * * 

Partager cet article

Repost 0
Publié par François B. - dans Mes COUPS de COEUR
commenter cet article

commentaires

Bambou 07/05/2012 16:52


François


Il est vrai que votre histoire est intime... mais si touchante que l'on ne peut rester insensible vous avez raison de réagir ainsi! c'est beau ce que vous faites pour elle,du courage,de la
patience,de la pésevérance,si peu de famille ont ce privilège 


"Une maman est précieuse c'est l'écrin de notre vie"  


J'éspère que votre chère maman ira beaucoup mieux je vous souhaite beaucoup de beaux moments à partager ensemble

François BAGNAUD 10/05/2012 12:13



OUI, c'est que je souhaite aussi, que malgré son âge (92 ans cette année) et son handicap, je la garde encore de nombreuses années, car sa présence m'est indispensable ainsi que son amour. Elle
est le plus grand amour de ma vie et son départ, je le sais, va m'anéantir et mon existence ne sera jamais plus comme avant... Mais c'est la vie et on ne peut que subir.
Mille pensées et à bientôt.
Merci pour vos commentaires toujours adorables.
François 



Joyeux 07/05/2012 14:09





 Une mère c'est comme un Dieu,une mère oui c'est précieux,on en a besoin chaque jour on a besoin de sa tendresse...Une mère ça nous comprend,une mère ça nous défend,contre les dangers de la
vie elle nous aide,elle nous sourit....Toi que je n'ai jamais vu,toi que je n'ai jamais connue peux-tu savoir combien je pense à toi...La vie est ainsi faite et moi,moi je n'y peux rien...Je
voudrais t'avoir près de moi,pour te raconter mes histoires mes histoires....Une photo dans un cadre,me montre que tu étais belle,j'aurai voulu t'embrasser te donner pleins de baisers...Mais la
vie est ainsi faite et moi,moi je n'y suis pour rien...Je voudrais t'avoir près de moi...Près de moi.....MAMAN !!...Bonne fête  à votre maman gentil grand Prince Vaillant...Mille bisous pour
vous deux....Pascale

François BAGNAUD 10/05/2012 12:00



Quel bel et tendre hommage à votre Maman, à toutes les Mamans...
Comme je comprends bien vos mots d'amour qui me touchent.
Avec ma Maman, nous avons toujours été fusionnels, elle est le premier amour de ma vie et reste le plus grand, le seul dont j'ai toujours su qu'il était réciproque. 
Je vis avec elle près de moi les plus belles années de ma vie, même si le dialogue devient de plus en plus difficile à cause de l'âge et de ses incapacités à entendre et maintenant à s'exprimer
correctement.
J'aime l'Amour quand il est pur et sans contrainte, comme celui que nous éprouvons l'un envers l'autre, ma Maman et moi. Nous nous comprenons d'un seul regard.
Mille bisous et merci encore et toujours pour vos commentaires si nombreux.

François 



pASCALE GOGUELIN 01/02/2012 19:56


Colère et rage pour tous ceux  qui vous ont laissé vous débrouiller pour ramener votre maman dans votre maison où
vous lui avez sauvé la vie.....Je découvre encore vos histoires qui me font mal  au coeur pour vous et votre maman.....Je vous embrasse bien fort François et grandes douceurs pour votre
adorable maman si courageuse,gros bisou à vous deux.....

François BAGNAUD 07/02/2012 16:20



Oui, j'avoue... j'en ai un peu bavé et j'ai dû me battre contre les administrations et les incohérences, mais le principal est que Maman soit près de moi, heureuse malgré tout cela et qu'elle
n'ait gardé aucun souvenir de cette horrible période...
Merci pour votre amitié qui me réconforte.
Je vous embrasse.
François  



lecras 06/08/2011 19:03



je vois que les moeurs n ont pas evolues au niveau securite sociale j ai perdue ma maman en 1977 d un cancer generalise et il lui a toujours ete refuse une aide de la part de la securite sociale
j ai donc arrete mon travail pour etre pres d elle ainsi que mon pere qui a du prendre des conges pour l assister medicalement malgre des articles de journeaux pour denoncer cette injustice rien
a change il est temps que les moeurs changent on est quand meme au xxi siecle mais moi je pense que rien ne va changer malheureusement



François BAGNAUD 09/08/2011 02:44



Il se passe des choses injustes et scandaleuses dans le domaine médical et dans les prestations en tout genres (notamment la Sécurité Sociale), mais quel pouvoir avons-nous pour faire changer
cela...? Aucun !


Moi, j'avais alerté la presse, la télévision... Les médecins et les journalistes étaient de mon côté, ils sont intervenus auprès de la SS mais c'était un conflit interne entre les centres de
chaque département. Ils avaient leur propre budget et ne voulaient pas payer pour un autre département.


Bref... je suis entrain d'écrire un livre sur toutes ces misères... et je vais le publier au niveau régional.


Merci pour votre témoignage qui me prouve que je suis loin d'être le seul dans ce cas...


Belle journée à vous.


 


François



Franck Montana 06/06/2011 14:41



C'est quand même dingue de voir certaines choses... c'est un peu violent de parler comme ca mais y a vraiment des gens à vomir dessus !



François BAGNAUD 06/06/2011 19:04



Cher Frank,


Oui, ce fut très dur à vivre surtout les remarques des infirmières et du toubib qui me disaient de placer ma Maman en soins palliatifs... "Vous savez, elle en a marre de vivre, il faut la laisser
partir"... Bref ! Il fallait que je la laisse mourir... Si tu voyais ma Maman, à côté de moi, à l'ordinateur, elle est heureuse de vivre près de nous et cela va faire bientôt 2 ans qu'elle a été
amputée à cause de leurs négligences. Je n'aime pas ce sentiment, mais j'ai la "haine" contre ces personnes... Surtout quand je fais la toilette de ma Maman et que je vois sa jambe coupée à ras
la cuisse. Ou quand elle me demande si elle pourra remarcher un jour... J'en pleurerai...


Merci pour ta visite et ton commentaire qui me touche.


François



eva freon 15/03/2011 05:28



francois en lisant cette page .....des larmes perlent de mes yeux .....j ai vecue cela aussi avec ma maman  atteinte d'un avc ......la laissant paralysée ....elle parlait encore quand ma
soeur a decidé de la mettre en mouroir ......un chenil a personnes ageés ....elle a totalement perdu la parole en entrant dans un mutisme total tellement ils prennent nos mamans pour des objets
bien encombrants ....et ne les menages pas .....j ai vecus des instants cruels quand je suis arrivéé a l improviste de bonne heure le matin a cette antichambre de la mort assurée .....alors que
les visites ne sont pas autorisées .....un certain yvan attaché avec des cordes a suivre un chariot de petits dejeuner ....je me suis revoltée et j ai demandé a la dame qui enlevait les plateaux
ce que cela voulait dire et elle me repondit .....ho comme cela il ne s echapperat plus de la maison de retraite ....ce monsieur avait la maladie d alseimher.....et j en passe .... ma maman a
elle aussi eté comme votre maman maltraitée d une certaine facon meme verbale ....et j en passe ....manque de nourriture ect ect j ai des articles du journal locale concernant cela ....je vous
decouvre francois ....vous etes un homme de coeur ....un homme humain tout comme moi que l on prenome soeur teresa .....je defends sans cesse les gens du bas pour leur amener l oxygene de vie
.....j aime voir le rictus heureux sur un visage ....je suis une grande humoureuse et j aime transmettre ma chaleur aux ames en peine ....mes coups de gueule sont le debordement de l inégalité
des choses .....francois mon ange gardien m a mise ce matin sur cette page de vous ....chaque jour je vous decouvre ......votre maman est plus heureuse avec vous .....douce et longue vie a vous
deux ....parce que .....vous le vallez bien ......amitiés ....eva



François BAGNAUD 16/03/2011 06:20



Chère Eva,


Merci pour ce commentaire bouleversant.


Ce que vous racontez-là ne fait que confirmer la mauvaise impression que j'avais eu des maisons de retraite, car même dans les plus "accueillantes", j'ai constaté des maltraitances
psychologiques. J'ai vu tellement de petites mamies malheureuses, qui me disaient qu'elles avaient peur la nuit, que telle aide-soignante était "méchante"... Je n'ai malheureusement pas pu
retirer Maman à temps... Elle est tombée malade quelques mois avant son départ programmé chez nous, donc j'ai dû la laisser pour se faire soigner... Mais tout a dégénéré. Je ne pensais pas qu'ils
avaient décidé de la laisser mourir... J'ai dû lutter contre eux pour la maintenir en vie ! Incroyable mais vrai.


Je suis en train d'écrire un livre sur le sujet, donc si vous avez des coupures de presse ou des témoignages personnels, gardez-les bien car je vous recontacterai le moment venu pour les inclure
dans mon ouvrage, si vous êtes d'accord.


Merci pour votre visite et votre amitié.


Bien à vous et belle journée.


François



Stefane Gatti 25/02/2011 19:16



Merci à vous François


pour l'émotion procuré à la lecture de ce merveilleux hommage à votre maman...c'est juste magnifique l'amour que vous lui portez!


Étant moi même du métier des auxiliaires médicaux je sais tout à fait de quoi vous voulez parler quand vous évoquez le personnel soignant et c'est pour cette raison d'ailleurs que j'ai préféré
travailler à domicile plutôt en structure...enfin passons!


en tous les cas bravo c'est vraiment adorable et permettez moi d'embrasser votre maman


...


Bien Amicalement


 


Stefane Gatti



François BAGNAUD 26/02/2011 12:43



Cher Stéfane,


Merci infiniment pour votre visite sur mon petit Blog et votre gentil commentaire. Cela me touche beaucoup. 


Oui, je vous confirme, j'ai (heureusement) rencontré beaucoup de gens formidables dans le milieu hospitalier mais il existe aussi des vrais "salauds" qui n'ont aucun respect ni aucune compassion
pour leurs patients et surtout les personnes âgées. Une infimière m'a carrément dit de laisser ma Maman "s'en aller" et une autre aide-soignante m'a reproché d'être "trop présent" auprès de ma
Maman et d'aller plutôt "vivre ma vie"... Là ce ne sont que des mots mais j'ai vu également des actes de maltraitrance notamment "psychologiques" avec humiliation (plus difficiles à déceler car
les personnes âgées n'osent pas se plaindre de peur des représailles...). Je parle de tout cela dans le livre que je suis en train d'écrire sur le sujet.


Bien à vous et mille bisous d'amitié.


François



Chantal Vienet 18/01/2011 09:09



Que pourrais-je ajouter ? Tout est dit dans ces nombreux, chaleureux, sincères commentaires... L'amour est la plus belle valeur au monde, l'amour ne se triche pas, l'amour pur ne se ternit pas,
l'amour c'est le soleil qui réchauffe, répand ses bienfaits et fleurit les sourires... On le lit sur cette superbe photo de votre maman en 2005, cher François, et ce sourire là, vous avez du le
voir depuis tout petit, et tout au long de votre vie... Le vôtre lui ressemble, bien sûr, le bonheur que vous aurez conjugué tous deux a certes sa place dans une phase de l'univers,
indestructible, j'en suis sûre, et qui sait (?) fait avancer le Bien quelque-part... Je le souhaite ardemment... Affection à vous deux... Très sincèrement...



François B. 18/01/2011 12:49



Vous me  parlez du sourire de ma Maman...


Savez-vous qu'après une journée difficile ou une nuit agitée, sans sommeil, son sourire le matin, lorsque nous la réveillons, est comme une "récompense" pour nous ? Et quand je vois Maman encore
sourire malgré le handicap et malgré l'âge, je la retrouve telle que je l'ai toujours connue, et je suis heureux pour la journée.


Oui, l'amour est la plus belle chose au monde, et quand il est partagé, c'est le bonheur absolu. Jeanne Moreau, à ce sujet, m'a écrite une très belle phrase que je vous livrerai bientôt à
l'occasion d'un article sur notre rencontre...


Bien à vous


François



catherine 17/01/2011 11:32



Cher François,


Tout l'amour que nous recevons de nos parents constitue ce lien indélébile qui ne ressemblera à aucun autre. Ce sont les seuls êtres dont on peut être certain qu'ils seront toujours près de
nous. Le moment venu où la tendance s'inverse et que c'est eux qui ont besoin de notre protection, nous grandissons d'un coup et devenons adulte ! Je comprends ton dévouement pour ta Maman
que je connais depuis toute petite mais cela ne m'empêche pas de te dire que tu es une très belle personne.


Bises à vous deux


Catherine 



François B. 17/01/2011 16:50



Chère Catherine,


Toujours aussi heureux de te retrouver sur mon Blog.


Je sais que tu partages avec moi le même amour pour tes parents et que ta Maman peut être rassurée, elle ne vieillira pas seule. Avec ton frère, vous ne l'abandonnerez pas et elle le sait et cela
la réconforte. Nous sommes tous les deux semblables depuis toujours dans cet amour indéfectible que nous avons pour nos parents. Mais il faut dire, que ce soit tes parents comme les miens, ils
ont été formidables avec nous... Nous avons eu une belle éducation.


Oui, comme le temps passe, c'est vrai que tu connais ma Maman depuis que tu es toute petite... Nostalgie de notre enfance dans la Cité Saint-Exupéry...


Mille bisous et à bientôt.


François



Fabienne Le Guen 16/01/2011 22:12



En lisant votre touchant témoignage, je ne peux que constater,qu'il  est bon d'avoir un fils digne de ce nom...et qu'il est bon d'avoir une maman digne de ce nom...Etant fille et mère..., je
mesure toute la difficulté des deux...chacun essayant de faire  au mieux et pourtant...! Mais l'important est de comprendre, d'écouter, de pardonner et de s'aimer...Certains trouvent le
chemin rapidement, d'autres tatonnent...,d'autres passent à coté...dommage...surtout pour eux...Ce soir,j'ai envie de dire:Gisèle, vous avez un fils formidable qui vous AIME,et François,
vous avez une maman formidable qui vous AIME. Alors protitez de ces doux moments...profitez...Je vous embrasse tous deux bien affectueusement.


Fabienne



François B. 17/01/2011 07:13



Chère Fabienne, 


Vous avez totalement raison, la relation parent-enfant peut être aussi forte, si l'amour est réciproque et indéfectible. C'est notre cas et j'espère que ça l'est aussi pour vous ! Et c'est vrai
que vous vivez les deux types de relation (avec votre mère et avec votre fils). Quel enrichissement. Quelles vagues d'amour vous devez recevoir...


Le bonheur est simple, il est a portée de main, en aimant ceux qui nous aiment... 


Votre commentaire me touche beaucoup et je vous embrasse aussi très affectueusement.


Bonne journée.


François



Cédric R 16/01/2011 20:14



Cher François,


quel magnifique texte bouleversant, plein d'émotion, de sensibilité, quelle belle lettre d'amour d'un fils à sa maman! Chaque phrase, chaque mot transpire la tendresse, l'affection infinie que tu
portes à l'être qui t'a donné la vie. Ta maman a beaucoup de chance d'avoir un fils si aimant qui s'occupe aussi bien d'elle (je trouve que tu lui ressembles physiquemment!), et toi de l'avoir
encore près de toi, de pouvoir lui rendre tout l'amour dont elle a pu t' inonder au cours de ta vie.


Mais aussi quelle tristesse, quelle horreur de voir comment les personnes âgées sont parfois maltraitées dans les hôpitaux ou les maisons de retraite, de voir des gens qui, au soir de leur vie,
affaiblie par une vie de labeur, d'épreuves en tout genre, deviennent la proie de gens peu scrupuleux, de monstres, qui au lieu d'apaiser les souffrances comme ils devraient le faire, les
provoquent au contraire par indifférence, négligence, voire même délibérement. J'ai hâte de lire ton livre sur cette mauvaise expérience que ta maman a enduré, en espérant qu'il soit
médiatisé le plus largement possible, pour qu'une prise de conscience collective ai lieu sur le mauvais sort fait parfois à nos aînés.


A bientôt François, je vous embrasse ta maman et toi.


Cédric R.



François B. 17/01/2011 07:09



Cher Cédric,


Merci pour ton message si touchant.


Oui, c'est vrai qu'il y existe entre ma Maman et moi un amour très fort depuis toujours et un lien indestructible. Quant je pense que dans cette maison de retraite on me disait que j'étais trop
"présent" (incroyable à entendre quand la majorité des résidents n'ont aucune visite...). Mais si je n'avais pas été là, Maman serait morte.


Mon livre est difficile à écrire pour moi car un rewriter n'est pas un écrivain, alors j'essaie de raconter simplement et de dénoncer (comme Brigitte m'a appris, sans le savoir, à le faire...).


Belle journée à toi.


Je t'embrasse.


François



Valérie 16/01/2011 14:22



François


Quel bonheur pour Gisèle de vivre auprès de toi François, son fils unique. C'est un cadeau. Tu es devenu son protecteur, elle ne connait pas la solitude, c'est merveilleux et pour toi c'est aussi
un soulagement... elle est là, juste près de toi, tout à côté.  Et malgré les journées qui sont souvent difficiles dues aux problèmes d'intendance, d'insomnie, tous les jours tu peux tu lui
dire "Bonjour maman", maman, maman, un mot que certains ne prononcent plus car la vie passe et emporte ceux qu'on aime. Je t'embrasse ainsi que Gisèle.



François B. 16/01/2011 18:28



Chère Valérie,


Je suis très content que tu viennes de temps en temps sur mon petit Blog et si en plus tu me laisses un commentaire aussi touchant, je suis comblé.


Merci pour ton amitié, notre amitié qui malgré l'absence est restée intacte. Avec Hervé et tes enfants, vous êtes ma famille. J'ai hâte de vous revoir en avril...


Oui, je suis heureux d'avoir Maman près de moi et malgré les difficultés et les angoisses quotidiennes, son sourire est ma plus grande récompense. Elle est près de moi à l'ordinateur, près de moi
quand je suis à la cuisine, etc... J'essaie de l'intégrer le plus possible à notre journée, car elle passe sa vie entre le lit et le fauteuil... Je la trouve courageuse. Oui, c'est merveilleux
d'avoir encore sa Maman... (Je pense souvent à toi et à Didier).


Je t'embrasse très tendrement.


François



Paquet Cédric 16/01/2011 10:58



Que dire de plus que J'ADORE. C'est un émouvent hommage que tu as rendu a ta maman. Je t'embrasse du fond du coeur



François B. 16/01/2011 13:20



Merci, mon Cédric, pour ton message sympa et chaleureux.


Moi aussi, j'embrasse de tout mon coeur.


François



manuel LEFEBVRE 16/01/2011 10:13



une mère, reste une mère..


un enfant, reste son enfant..


pour l'un comme pour l'autre, on l'aime, on tolère, on accepte les erreurs..


on aime sa mère malgré tout, et l'on aime son fils quoi qu'il fasse!


c'est le rôle des deux de s'occuper de l'un et de l'autre même si cela est difficile parfois.


c'est un véritable hommage que tu lui rends par ce très bel article et je t'en félicite!


tu as du coeur, et cela se voit, car beaucoup abandonne leurs parents parce qu'ils sont âgés et c'est honteux!


j'ai suivi l'actualité concernant ta maman, via internet et j'étais très triste pour toi, mais je n'avais aucun moyen de te soutenir n'ayant pas tes coordonnées.


je te souhaite bon courage pour la suite, et lirais avec plaisir ton livre qui lui sera consacré!


avec toute mon affection et encore BRAVO



François B. 16/01/2011 10:56



Cher Manuel, 


Que puis-je rajouter à ton commentaire, tu as tout compris, tu as tout dis.


Je suis heureux que mon petit Blog ait permis de nous rencontrer grâce à BB mais aussi sur d'autres sujets qui nous rassemblent tous les deux.


Bien à toi, je t'embrasse.


François



France Aimée 16/01/2011 07:09



Quoi de plus doux et de plus tendre, que le coeur d'une maman.


Qui sait donc mieux nous comprendre, et calmer tous nos tourments.


Cette chanson que chantait Tino Rossi est une des plus belles pour évoquer l'amour intarissable que possède une mère pour son enfant. C'est un émouvant hommage que vous rendez à votre maman, et
dans son beau et doux visage, on vous voit! C'est avec l'amour qu'elle a su vous donner, qu'à votre tour vous la protégez! Bravo François et bonne journée.


Bisous



François B. 16/01/2011 10:54



Oui, chère France Aimée, Maman m'a donné tellement d'amour, tellement de compréhension, elle m'a sorti de situations compliquées. L'amour d'une mère est grandiose. Cela a crée entre nous un lien
indéfectible et il m'était impossible de ne pas m'occuper d'elle comme je le fais. Vous savez, son sourire le matin au réveil, efface toutes les difficultés de la veille. Et on repart, avec le
moral pour une journée dont on sait qu'elle sera difficile car s'occuper d'une personne âgée grabataire est une charge à plein temps.


Mille bisous d'amitié.


François



Tosca Puccini 16/01/2011 00:47



C'est normal et légitime que vous parliez de votre maman ici, vu qu'elle représente votre première Star ! Elle est belle en plus, avec son visage avenant.


C'est très positif le message d'amour d'un fils à sa mère, très beau, universel mais tellement rare !


Bravo, François pour ce post et bravo surtout pour votre dévouement de fils exemplaire.


Bisous



François B. 16/01/2011 10:50



Chère Annie, 


C'est vrai que la plupart des gens qui connaissent ma situation trouve cela "admirable", "courageux", "exemplaire" et moi... je pense que c'est simplement "normal". Je me souviens de mes
grands-parents dans le Périgord (quand j'étais petit, mais cela m'avait frappé) qui vivaient à la ferme avec mes oncles et tantes et leurs enfants. Tous ensemble. Et qui sont morts dans leur lit,
entourés de toute la famille... Maintenant on meurt dans une chambre isolée au fond d'un couloir... On vous emmène ensuite en passant par le hall d'accueil avec juste un drap sur le corps et les
pieds qui dépassent... J'ai vu tout cela et je suis encore choqué. Je vais en témoigner dans mon livre...


Brigitte B. a raison quand elle dit que l'Humanité se déshumanise...


Bisous.


 


François



Bruno Ricard 15/01/2011 22:19



François


On n'a qu'une mère et tu sais que c'est important, j'admire ton courage et ta dévotion à celle qui t'a donné la vie, elle a beaucoup de chance d'avoir un fils comme toi, un fils qui s'occupe
aussi bien de sa mère, une personne comme cla et bien je lui doit le respect, que dire de plus...Bravo


Bruno 



François B. 16/01/2011 10:45



Cher Bruno, ton message me touche et notre amitié récente me plait beaucoup.


Oui, je suis content d'avoir Maman chez nous, et dans de bonnes conditions, tu as pu voir cela cet été... 


A bientôt de te revoir.


Amitiés.


François



Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 60 livres à ce jour. En 2017, j'ai collaboré à 3 nouveaux livres sur Brigitte Bardot (voir ci-dessous).
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 60 livres à ce jour. En 2017, j'ai collaboré à 3 nouveaux livres sur Brigitte Bardot (voir ci-dessous).

Un premier livre sur Brigitte Bardot (parution le 28 septembre 2017)

Suivez Brigitte Bardot

dans quelques lieux

incontournables...

 

 

par Alain Wodrascka

 

avec la collaboration de

François Bagnaud

 

préface de 

Brigitte Bardot

 

Éditions Favre (Suisse)

 

160 pages illustrées

 

Format : 15 x 22 cm

 

17 Euros 

 

* * * * * * * * 

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Un deuxième livre sur Brigitte Bardot (parution le 25 octobre 2017)

Découvrez la carrière

de chanteuse

de Brigitte Bardot

 

 

par Dominique Choulant 

et

François Bagnaud

 

en collaboration avec 

Brigitte Bardot

 

Éditions Flammarion

 

264 pages illustrées

 

Format : 19 x 24 cm

 

24,90 Euros 

 

* * * * * * * * 

Total des visites

Toujours disponible : mon dernier livre sur Brigitte Bardot (paru le 15 février 2017)

Les meilleures répliques

et citations

de Brigitte Bardot

 

 

par François Bagnaud

 

avec la collaboration de

Brigitte Bardot

 

Éditions L'Archipel

 

1200 citations référencées

 

255 pages

 

17 Euros 

 

* * * * * * * *