Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 20:00

Pernelle Marcon

Quelle leçon de vie !

 

Il y a des inconnus qui méritent vraiment d’être mis à l’honneur tant ils sont exceptionnels. C’est le cas de Pernelle Marcon. 

J’ai découvert son histoire en regardant la télévision, le samedi 19 janvier 2013, et j’ai été ému aux larmes par le reportage qui lui était consacré. Cette jeune femme a une volonté de vivre et un courage exemplaire qui forcent l’admiration et le respect. Sa détermination à lutter et son optimiste m'ont redonné un peu d'énergie pour continuer mon chemin après le départ brutal de ma Maman ; et puis Maman, elle aussi, avait dû être amputée… Alors la force de caractère et la joie de vivre de Pernelle Marcon m’ont touché et j’en suis encore bouleversé. 

Mais laissons Pernelle nous raconter elle-même le drame qu’elle a vécu…

 

Pernelle-MARCON--Blog-Bagnaud-2013--2.jpg« J'ai passé un semestre au Pérou à partir de l'été 2011. Pour vivre avec les habitants, m'imprégner de leur culture et perfectionner mon espagnol. J'étais partie seule là-bas, avec mon sac à dos.

C'est quelque temps après mon retour que j'ai contracté un méningocoque purpura fulminans (1). Une maladie foudroyante. Moi qui étais sportive de haut niveau en handball [en Nationale 1 avec son club de Poitiers], avec une hygiène de vie et un respect de mon corps importants, on m'a annoncé du jour au lendemain que j'allais être amputée. Je n'ai plus de pieds et seulement deux phalanges à une main. Pendant deux mois, je suis restée en réanimation. (…)

À chaque consultation au C.H.U. de Poitiers, je retourne voir les gens en réa. Ils m'ont sauvée médicalement et humainement, tirée vers le haut pour apaiser mes souffrances. Les soignants, mes amis péruviens et les autres, ma famille, mon petit frère de 12 ans, c'est grâce à eux que j'ai envie de vivre, que je refuse de renoncer à mes projets.

En ce moment, au Grand Feu à Niort [Centre de rééducation fonctionnelle et réadaptation], je suis dans un quotidien plus apaisant avec un fauteuil pour me balader toute seule. Depuis juillet 2012, j'ai recommencé à marcher. Je marche tout le temps, je fais des progrès énormes. Et je suis même devenue le sujet de thèse d'un étudiant en kiné. J'en rigole… (…)

C'est très dur, j'ai été en dépression mais j'ai dépassé cela et j'en suis fière. Cette maladie a été une vraie prise de conscience et me donne une personnalité encore plus forte qu'avant. Elle m'a fait prendre beaucoup de recul.

Le sport va continuer à faire partie de moi. Quand je vois Philippe Croizon (2), vous n'imaginez pas l'espoir qu'il donne. (…)

Mais l'appareillage pour des prothèses tout terrain coûte 20 000Euros. (…)

En dehors de la campagne, j'adore également la littérature, la poésie, le cinéma qui fait réfléchir, le théâtre… Je fabrique aussi des bijoux avec des coquillages. Là, je prends des leçons de conduite pour récupérer mon permis. En fait, j'ai toujours les mêmes défauts qu'avant… Et j'ai repris la natation la semaine dernière. Bientôt, j'aurai mon appartement à Poitiers car je vais retrouver les bancs de la fac de Lettres en janvier… »

 

(Extraits d’une interview parue le 15 décembre 2012 dans La Nouvelle République.)

 

Pernelle-MARCON--Blog-Bagnaud-2013-.jpg

      Pernelle Marcon en 2012.

 

Pernelle Marcon est soutenue par l’Association Handicap 2000 présidée par Gérard Croizon (le père de Philippe), qui gère la collecte des dons en sa faveur. Suite à sa médiatisation, à ce jour (début février 2013), elle a déjà récolté les 20 000 Euros nécessaires à la fabrication de ses prothèses sportives mais on peut continuer à l’aider financièrement pour qu’elle réalise ses rêves personnels et sportifs (il faut entretenir les prothèses et payer les réglages. Et puis, il lui faudra d’autres prothèses plus spécifiques). Les dons sont déductibles des impôts.

Tous les détails sur le site de l’association (lien ci-dessous) :

http://www.handicap2000.org/

 

Vous pouvez également consulter le Blog de Pernelle Marcon pour des informations régulières (lien ci-dessous) :

http://pousserdesailes.blogspot.fr/

 

* * * * * * * * 

 

(1)  Méningocoque purpura fulminans

Maladie foudroyante qui se déclare en 72 h (parfois sous forme d’épidémie comme en 2005 en Normandie), et peut s'avérer mortelle. Elle entraîne une méningite et une coagulation très rapide du sang, ce qui provoque une septicémie et de ce fait, souvent la perte des extrémités.

Bien que rare, cette maladie touche environ 30 personnes par an en France et se transmet par la salive (postillons...) par l'intermédiaire de porteurs sains. Une fois déclarée, la maladie n'est plus contagieuse et ne peut donc être transmise par le malade.

 

(2)  Philippe Croizon

Le 5 mars 1994, à 26 ans, Philippe Croizon voit son destin basculer. Il est traversé par une tension de 20 000 volts, touché par une ligne électrique alors qu’il travaille sur son toit à démonter son antenne de télévision. Son épouse et son fils assistent impuissants à la terrible scène. Très gravement brûlé, il devra être amputé des quatre membres. Malgré ce drame, Philippe décide de se battre pour se reconstruire, pour lui et pour sa famille.
Cet homme exceptionnel et courageux sera le premier amputé des quatre membres à traverser la Manche à la nage, le 18 septembre 2010. Puis, en 2012, il a relié les cinq continents à la nage. Et le 10 janvier 2013, il bat le record de profondeur de plongée pour un amputé des quatre membres en touchant le fond à 33 m, près de Bruxelles, dans la piscine la plus profonde au monde.

 

Philippe-Croizon--Blog-Bagnaud-.jpg 

 

Il a écrit un livre (J'ai décidé de vivre, Jean-Claude Gawsewitch Éditeur, 2006) et un documentaire (disponible en DVD) a été réalisé sur ses exploits (Philippe Croizon, la vie à bras-le-corps - 52 minutes, écrit et tourné par Marianne Cramer et Robert Iséni, 2012).

 

* * * * * * * * 

Partager cet article

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Mes COUPS de COEUR
commenter cet article

commentaires

pascale 03/02/2013 20:47





 Bonsoir François,ben dites donc,ça fait réfléchir,c'est une sacrée leçon de vie que Pernelle nous donne !!...Je viens de relire encore une fois son histoire, que le destin est sournois,une
jeune fille en pleine santé,en pleine forme, sportive  de haut niveau et cette maladie qui arrive si vite...L'amputation de ses jambes,je comprends pourquoi vous en avez eu les larmes aux
yeux !!...Je n'ai pas vu ce reportage,mais je sais que cela m'aurait fait tout comme à vous François un coup au coeur...Quand je pense que des fois on se plaint pour une petite chose,là,ça
demande réflexion,la volonté et l'envie de vivre de cette jeune fille mérite un sacré RESPECT....Oui,j'ai été scotchée sur mon fauteuil en lisant son histoire....Quel courage vous avez Pernelle
!!...Merci François de nous avoir fait partager votre émotion car j'ai ressenti et je pense ne pas être la seule,la même émotion et de la tristesse aussi pour cette jeune fille mais pas de la
pitié,non,pas de la pitié,simplement un très grand respect pour tout ce qu'elle subit et affronte avec courage...Je vous embrasse bien fort François et je comprends pourquoi vous avez rendu ce
vibrant hommage à Pernelle,merci pour elle et merci de nous l'avoir présenté...Mille doux bisous d'amitié,je pense bien à vous...Pascale ♥ ♥ 

François BAGNAUD 04/02/2013 08:58



Chère Pascale, 


Une fois de plus, vous éprouvez la même émotion que moi et vous avez ressenti la même chose : un profond respect, de la tristesse. Je ne crois pas que cette jeune femme extraordinaire aimerait
que l'on s'apitoie sur elle, elle veut juste qu'on l'aide (si on peut) à accomplir son chemin de vie, sa destinée qu'elle a décidé d'accomplir, de toute sa volonté. 
Oui, évidemment, le fait qu'elle soit amputée m'a fait réagir par rapport à Maman, mais ma Maman chérie, je le pense, n'a pas trop souffert de cette mutilation, car elle ne marchait déjà plus et
nous en avons souvent discuté. On aurait préféré qu'elle ne le fut pas, évidemment, mais cette amputation lui aura permis de vivre 3 belles années auprès de nous alors que le chirurgien voulait
la laisser mourir d'une septicémie ! (Je le raconte dans mon futur livre...) 
Ah... de tels drames doivent nous rendre humbles et nous permettrent de relativiser bien souvent lorsqu'on se plaint de "petites misères" au quotidien, mais la nature humaine est ainsi faite, on
n'y peut rien...
Merci, chère Pascale, pour ce commentaire et pour votre amitié.
Je vous embrasse bien fort. 


François  



Fabienne 03/02/2013 03:30


Avec mes petits problèmes à deux balles...je me sens petite, très petite devant le courage de Pernelle.


Qu'une envie ce soir:de la serrer très fort dans mes petits bras, juste pour lui dire merci d'exixter. Juste merci de nous prouver que la vie vaut d'être vécue.

François BAGNAUD 03/02/2013 08:48



OUI, moi aussi je me suis senti très "petit" face à ce drame qui frappe une si jeune femme et surtout cette rage de vivre qui est en elle. J'en ai pris plein le coeur : quelle leçon, elle m'a
donné. Immédiatement, j'ai voulu lui rendre hommage sur mon modeste Blog...
Merci à toi aussi, chère Fabienne, pour ton amitié et ton soutien qui m'est devenu familier et indispensable.
Je t'embrasse.
François  



Annie Batalla 02/02/2013 20:24


Bravo François, c'est bien d'encourager de grands esprits dans un corps déficient. Et c'est une chance de vivre à notre poque où le progrès technologique contribue sinon à effacer les handicaps,
tout au moins à les rendre acceptables. Cette jeune femme est courageuse et battante mais ce qui saute aux yeux c'est la lumibosité de son regard : elle est fraîche et belle !  Souhaitons
lui de retrouver la trépidance de sa vie " d'avant". Belle vie à vous, Pernelle !


Bisous


Annie

François BAGNAUD 03/02/2013 08:51



Moi aussi, j'ai aimé son regard si lumineux et cette volonté de vivre malgré ce drame. Elle m'a donné une belle leçon ; j'étais en pleurs en regardant le reportage. Immédiatement, il a fallu que
je lui rende cet hommage. C'était une évidence...
Merci, chère Annie, de partager cette émotion avec moi.
Gros bisous et à bientôt.
François 



Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 60 livres à ce jour. En 2017, j'ai collaboré à 3 nouveaux livres sur Brigitte Bardot (voir ci-dessous).
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 60 livres à ce jour. En 2017, j'ai collaboré à 3 nouveaux livres sur Brigitte Bardot (voir ci-dessous).

Un premier livre sur Brigitte Bardot (parution le 28 septembre 2017)

Suivez Brigitte Bardot

dans quelques lieux

incontournables...

 

 

par Alain Wodrascka

 

avec la collaboration de

François Bagnaud

 

préface de 

Brigitte Bardot

 

Éditions Favre (Suisse)

 

160 pages illustrées

 

Format : 15 x 22 cm

 

17 Euros 

 

* * * * * * * * 

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Un deuxième livre sur Brigitte Bardot (parution le 25 octobre 2017)

Découvrez la carrière

de chanteuse

de Brigitte Bardot

 

 

par Dominique Choulant 

et

François Bagnaud

 

en collaboration avec 

Brigitte Bardot

 

Éditions Flammarion

 

264 pages illustrées

 

Format : 19 x 24 cm

 

24,90 Euros 

 

* * * * * * * * 

Total des visites

Toujours disponible : mon dernier livre sur Brigitte Bardot (paru le 15 février 2017)

Les meilleures répliques

et citations

de Brigitte Bardot

 

 

par François Bagnaud

 

avec la collaboration de

Brigitte Bardot

 

Éditions L'Archipel

 

1200 citations référencées

 

255 pages

 

17 Euros 

 

* * * * * * * *