Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 08:54
Maïa Plissetskaïa (1925 - 2015).

Maïa Plissetskaïa (1925 - 2015).

Maïa Plissetskaïa

Rencontre avec une légende de la danse

 

 

(2 mai 2017 : deux ans déjà...)

Maïa Plissetskaïa est décédée en Allemagne, le 2 mai 2015, d'une crise cardiaque, à l'âge de 89 ans.

 

 

Maia-en-tutu-allongee.jpg

Maïa Plissetskaïa considérée comme la plus grande ballerine russe

et surnommée la « Diva de la Danse ».

 

* * * * * * * * 

 

Je ne savais pas en me rendant le 20 décembre 1999 à la Cinémathèque Française à Paris que j’allais faire une rencontre extraordinaire.

Mon ami, Dominique Delouche (1), réalisateur, m’avait invité à la Première de son nouveau film consacré à la danseuse Maïa Plissetskaïa. J’avoue que je ne connaissais pas vraiment cette artiste, dont il m’avait assuré que c’était une légende vivante.

Et puis j’ai vu le film, je l’ai vu danser « Le Lac des cygnes » et j’ai été totalement séduit par cette ballerine incroyablement douée, sublime, avec ses longs bras aériens qui firent une partie de son succès planétaire.

Elle était présente dans la salle et quand elle s’est levée à la fin de la projection pour recevoir les applaudissements enthousiastes de ses admirateurs, j’ai compris pourquoi c’était… une Diva ! Elle avait une grâce, un sourire éclatant, un air à la fois hautain et chaleureux, une présence lumineuse malgré ses 74 ans à l’époque. J’étais sous le charme…

Immédiatement, je demandais à Dominique de me la présenter et là, mon cœur s’est mis à battre très fort. J’étais intimidé. Elle m’impressionnait. Elle avait une élégance rare, des gestes gracieux, elle dégageait une telle « aura », un tel « magnétisme » que je me sentais devenir insignifiant face à elle. Et pourtant nous échangeâmes des impressions, moi le néophyte face à une étoile internationale…

J’ai quand même osé lui demander un autographe que je garde comme un souvenir précieux.

 

Numeriser0004.jpg

 

 

 

(1) Né en 1931, après des études aux Beaux-Arts,  Dominique Delouche débute comme assistant de Federico Fellini sur trois films (dont le célèbre La Dolce Vita). Dans les années 60, il réalise quelques films (dont "Divine" en 1975 avec Danielle Darrieux) puis s’oriente exclusivement vers la production et la réalisation de films-documentaires consacrés à la danse. Nous avons collaboré pendant vingt ans pour l’organisation d’un Salon du Livre des artistes (U.C.T.M. - Union Catholique du Théâtre et de la Musique).

 

 

Pour tous ceux qui ne la connaissent pas, je vous propose une courte biographie et ensuite de la regarder danser. C’est un miracle de grâce, de féminité, d’élégance…

 

Portrait-recadre.jpg

 

Maïa Plissetskaïa est née en 1925 à Moscou dans une famille juive aisée.

Elle assiste à  13 ans à l’arrestation de son père qui sera exécuté comme « ennemi du Peuple », puis à la déportation de sa mère. Élevée par une tante ballerine, elle avait été admise dès l’âge de 9 ans à l’école de danse du Théâtre Bolchoï. Très vite remarquée pour son talent prodigieux, elle intègre le Ballet du Bolchoï en 1943. Mais malgré son immense succès, elle doit lutter sans cesse contre les autorités russes (car juive et fille « d’ennemis du Peuple »). Elle n’obtiendra qu’en 1959, l’autorisation de quitter le pays pour danser à l’étranger.

Dotée d’un grand sens artistique, d’un talent inné de comédienne et surtout d’une personnalité exceptionnelle voire « rebelle », La Plissetskaïa a marqué à jamais de son empreinte des  ballets comme « Le Lac des cygnes » mais aussi « La Belle au bois dormant » ou « Le Boléro » de Ravel.

En 1962, elle devient Prima ballerina assoluta et se produit dans de nombreux pays où elle est ovationnée. Chacune de ses représentations se joue à guichets fermés.

En 1990, elle démissionne du Bolchoï.

À 70 ans, elle danse pour Maurice Béjart une création écrite pour elle : « Ave Maïa ».

Devenue citoyenne espagnole, elle voyage dans le monde entier pour promouvoir son art.

Le 20 novembre 2003, à l'occasion de son anniversaire, Vladimir Poutine lui remet un Prix National.

Le 6 décembre 2010, pour ses 85 ans, elle assiste à Paris, au Théâtre des Champs-Élysées, à un gala prestigieux en son honneur.

Elle décède en Allemagne, le 2 mai 2015, d'une crise cardiaque. 

 

  * * * * * *

 

Et maintenant, admirons-la dans un court extrait du « Lac des Cygnes ».

(Durée : 3 min 26)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joyeux 12/03/2012 22:05


 Bonsoir François,moi non plus je ne connnaissais pas cette grande dame,mais grâce à vous  je la découvre
ce soir....La mort du  Cygne  j'ai eu la chance de voir ce si beau ballet  dans mes Ardennes qui était représenté par la très grande troupe d'holliday on ice sur cette glace cette
danseuse  majestueuese qui interprétait ce Cigne magnifique,sa mort et tout ce qui allait autour,j'en garde un beau moment triste mais un spectacle si beau..Gros bisou à vous François et
merci et si vous pouvez nous trouver la mort du Cygne c'est de tout coeur que je le regarderai mais j'aurai une pincée au coeur de le voir mourir...Bise

François BAGNAUD 13/03/2012 11:35



Chère Pascale (pas si "Timide" que cela...),


Finalement, un Blog (ou même Facebook), cela permet de faire connaître des "coups de coeur" à des gens qu'on apprécie. Il y a tellement de talent et de beautés inconnus ou ignorés dans le monde
que si chaque jour, on pouvait en découvrir un (ou une), ce serait super...
Voilà, maintenant vous connaissez Maïa Plissetskaïa... grâce à moi !


Mille bisous et bonne journée.

Votre ami de Facebook... François !  



Tosca Puccini 06/01/2011 11:11



Cela semble si facile de danser...Bien sûr il n'en est rien, mais à voir cette étoile évoluer on a envie d'en faire autant. Le deuxième film... en le passant au ralenti, je sens que je vais m'y
mettre...


L'extraordinaire de cette grande artiste, c'est le jeu de ses bras ! Avez-vous remarqué comme ils sont " invertébrés"?Deux ailes ...


Mon problème c'est les bras : les miens sont noués ( Ce que j'ai pu  souffrir aux espaliers lorsque j'étais gymnaste ! Eh oui, sept heures d'entraînement par semaine plus piscine plus patin
à glace !)


Cette video je vais la regarder très souvent . Merci François !


 



François B. 06/01/2011 19:16



Oui, se sont ses bras longs et si fluides qui ont fait une (toute) petite partie de son succès. Il faut voir la "Mort du Cygne" pour le comprendre mieux (mais je n'ai pas trouvé cet
extrait sur le Net).


Vraiment cette sublime danseuse me fascine depuis que je l'ai rencontrée. Je me passe souvent ses ballets. C'est apaisant, c'est beau tout simplement ! Parfois, les mots deviennent inutiles...


Merci pour votre visite.


François



France Aimée 06/01/2011 07:28



Je ne connaissais pas cette merveilleuse danseuse!


Merci François de nous la faire découvrir.


Bisous



François B. 06/01/2011 07:34



Dites-donc, vous êtes bien matinale... Comme moi (en fait, je ne me suis pas couché encore).


J'espère que beaucoup des visiteurs de mon petit Blog vont la découvrir... et l'apprécier comme moi. Ce fut une rencontre inoubliable !


Bonne journée.


Je vous embrasse.


 


François



Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur 2 livres inédits sur B.B. :  avec Alain Wodrascka (fin août 2017) et avec Dominique Choulant (octobre 2017).
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka (fin août 2017) et avec Dominique Choulant (octobre 2017).

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Un livre bouleversant à découvrir !

Un témoignage 

émouvant

 

2013/09 - Et le cancer brisa mes rêves (Solange N.)

224 pages

(37 photos intérieures en noir & blanc)

 

16,95 Euros

(frais d'envoi en plus)

 

Ce témoignage bouleversant

est un cri de désespoir :

celui d’une femme courageuse qui aura lutté 25 ans contre plusieurs cancers

et affronté des drames

durant toute sa vie. 

 

* * * * * * * *  

 

Tous les détails avec le lien ci-dessous : 

http://livres.rencontres.bardot.barbara.star.over-blog.com/article-et-le-cancer-brisa-mes-reves-de-solange-n-avec-fran-ois-bagnaud-119707111.html

Total des visites

Lien Vers Des Sites Sympas !