Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 23:38

Quand B.B. se confie à Libération

 

À l’occasion de la promotion des deux livres auxquels j’ai collaboré, il m’est arrivé, par le biais des éditeurs, de nombreuses demandes d’interviews. Je les ai toutes transmises à Brigitte, qui a accepté avec plaisir d’y répondre.

Parmi ces demandes, celle d’une journaliste - soi-disant pour Libération - est arrivée. J’étais un peu étonné (l’éditeur et Brigitte également) car ce journal n’est pas vraiment favorable, depuis quelques temps, à Brigitte suite à certaines de ses prises de position. D’après la journaliste, il s’agissait de faire un portrait-vérité de B.B. en dos de couverture de Libé à l’occasion de la sortie de Bardot l’indomptable et de Brigitte Bardot vue par Léonard de Raemy.

Comme je connaissais depuis peu cette journaliste, en qui j’avais confiance, et que les questions étaient à la fois variées et pertinentes, intelligentes et différentes de celles qu’on lui pose habituellement, Brigitte a accepté de répondre. Mais à la condition toutefois que cette interview paraisse dans Libération et uniquement pour la promo des deux livres cités précédemment.

Mais le temps a passé et comme Sœur Anne, nous n’avons jamais vu paraître le fameux portrait…

Avec l’éditeur, nous nous sommes renseignés : pas d’article de promotion prévu à Libération ! En fait, il semblerait que ce questionnaire paraisse (peut-être) mais pas pour parler de ces deux livres, ou bien ne soit jamais publié… ou alors sur un autre support presse.


Comme je trouve absurde que Brigitte ait passé du temps à répondre à ces questions et que ce bel échange reste dans mes archives, j’ai décidé (en accord avec l'éditeur) de publier cet entretien exclusif car les réponses de Brigitte sont pleines de vérité et d’humour.

Voici donc cette interview dans son intégralité :

  

VOTRE BIBLIOTHÈQUE

 

1) Enfant, votre père vous lisait les Contes du Chat Perché. Vous souvenez-vous d’autres lectures de cette période ?

Oui, il y avait Les Contes d’Andersen et aussi Histoires comme ça de Rudyard Kipling.

 

2) Roger Vadim vous passait-il des livres ? Quel genre d’ouvrages ?

Je me souviens que Vadim m’avait fait lire La Vie de Klim Samguine de Maxime Gorki, La porte étroite d’André Gide et plein d’autres encore.

 

3) Sur le tournage du Mépris, vous lisiez Le livre de San Michele d’Axel Munthe. Ce livre vous a-t-il influencé ?

J’ai lu plusieurs fois ce livre d’Axel Munthe et j’ai même visité sa maison d’Anacapri en Italie lorsque je tournais Le Mépris en 1963. J’ai été fascinée de voir pour de vrai ce qui m’avait tant éblouie en le lisant. C’était vraiment magique.

 

1963 - BARDOT dans Le Mépris

B.B. sublime et mythique dans Le Mépris de Jean-Luc Godard en 1963

 

4) Dans vos Mémoires, vous écrivez que votre copain Jicky Dussart partageait avec vous ses lectures. Lesquelles ?

Jicky n’y allait pas par quatre chemins… Il m’avait fait lire La Vie des maîtres de Baird Thomas Spelding ! C’était un peu « ardu » mais c’était son livre de chevet. Et également Lettres à un jeune poète de Rainer Maria Rilke.

 

5) Pourriez-vous me donner les titres de cinq ou six livres (ou davantage) qui vous ont marqué au cours de votre vie ?

Le progrès meurtrier de Eugen Drewermann.

Sauver l’espoir de Konrad Lorenz.

Et j’aime tous les auteurs qui évoquent le terroir : Bernard Clavel – Jean Anglade – Pierre Magnan – Gilbert Bordes. Et puis j’adore Milan Kundera !


6) Continuez-vous à lire ?

Quand j’en ai le temps, je me plonge avec plaisir dans un livre, ça m’emmène loin de tous les problèmes, je m’évade et j’en ai bien besoin.


7) Si oui, quel livre lisez-vous en ce moment ?

En ce moment, je lis Les seins de Sophie d’Yveline Dupuy.


8) Quel est le dernier livre que vous ayez lu ?

L’année des coquelicots de Gilbert Bordes,

La Terre et le Moulin de Georges Coulonges.

  

VOTRE DISCOTHÈQUE

 

1) Qu’écoutez-vous en ce moment ?

Uniquement « Radio-Classique ».


2) Achetez-vous des CDs ou écoutez-vous exclusivement la radio ?

J’écoute exclusivement « Radio-Classique ».


3) Vos 5 disques préférés à emporter sur une île déserte.

Toujours « Radio-Classique » !

 

4) Maria Callas, petit-fille malheureuse, a chanté pour gagner l’affection de sa mère. Vous, vous avez dansé. Avez-vous un jour regretté d’avoir cessé la danse ?

Non, je ne regrette rien. J’adorais la danse mais m’aurait-elle amenée là où j’en suis aujourd’hui ?


1949 - BB Danseuse

Brigitte adolescente en danseuse (1949)

 

5) Quelles chansons fredonnez-vous dans votre tête ?

Aucune…


6) Une chanson « ringarde » ou « populaire » que vous aimez écouter :

Pas ringardes du tout, mais j’adore Ne me quitte pas de Jacques Brel, Les Feuilles mortes par Yves Montand et Syracuse par Henri Salvador, et enfin Ma préférence par Julien Clerc.

 

7) La chanson que vous préférez dans votre propre discographie ? Pour quelle raison ?

La Madrague, elle fait partie de moi, de ma vie, à jamais !


LA GASTRONOMIE

 

(Quelle horreur !)

 

1) Vos trois plats préférés en ce moment ?

Uniquement végétariens !


2) Ceux que vous aimez préparer vous-même.

Toujours végétariens !

C’est si délicieux !

Pourquoi manger des animaux, ces pauvres bêtes traînées dans les abattoirs et tuées de façon inhumaine pour finir dans nos assiettes ? Ça me dégoûte et me donne envie de vomir.

  

LE CINÉMA

 

1) Vous avez tourné avec Gloria Swanson dans Les Week-ends de Néron. Quel souvenir en gardez-vous ?

Des souvenirs vraiment très flous. Le film était très mauvais et je préfère l’oublier.


2) Dany Robin était un de vos modèles. Qu’est-ce qui vous séduisait chez elle ? Le fait qu’elle avait été danseuse, comme vous ? 

Oui, Dany Robin était mon idole, je la trouvais belle, gracieuse, élégante, adorable. J’ai du reste repris le rôle qu’elle avait créé dans L’Invitation au château de Jean Anouilh au théâtre en 1953.

 

3) Quel genre d’homme était Dario Moreno ?

Dario Moreno était un type formidable, rigolo, toujours de bonne humeur. Quand il me voyait, il me disait « Ti bi di bi di » et je devais lui répondre « Poïe Poïe » dans un fou rire. C’était un jeu entre nous.

 

1959---Voulez-vous-danser-avec-moi--BARDOT-et-Dario-Moreno-.jpg

Brigitte avec Dario Moreno dans Voulez-vous danser avec moi ? (1959)

 

4) À partir d’Et Dieu… créa la femme, vous éclaircissez vos cheveux d’un blond lumineux. Une idée de vous, de Vadim ou des deux ?

Pas du tout ! C’est pour le film Les Week-ends de Néron où je jouais Poppée et que j’ai tourné en Italie. Le metteur en scène me voulait blonde. C’était sa seule idée géniale !


5) Quel genre de femme était Propidon, la mère de Vadim, votre première « belle-mère » ?

Une femme rigolote, relax, bohème, hippie avant l’heure. Tout le contraire de mes parents. Je l’aimais beaucoup.


6) Qui a eu l’idée d’étirer votre eye-lyner ? Une maquilleuse ou vous-même ? Aviez-vous un modèle en tête qui vous a inspiré ?

Je me suis toujours plus ou moins maquillée et coiffée toute seule. J’ai horreur qu’on me tripote. Je faisais de mon visage ce que je voulais, quitte à me faire engueuler par le chef opérateur. Quand à mes cheveux coiffés « à la diable », je ne vous dis pas les problèmes que cela m’a posé !!!


7) Sur le film Doctor at sea, Dirk Bogarde était fasciné par votre spontanéité, votre audace à être filmée nue derrière un rideau de douche. D’où vous venait pareille liberté ? 

Dans Doctor at sea, je devais parler en anglais ce qui n’était pas « my cup of tea », alors nue derrière un rideau de douche du moment que je ne disais pas un mot, c’était pour moi le paradis !


1955---BARDOT--Doctor-at-sea-.jpg

Brigitte, jeune débutante, dans Doctor at Sea (1955)

 

8) Ce que vous supportiez le moins dans le monde du cinéma ?

Me lever à 6 heures du matin, un cauchemar ! Et aussi attendre des heures entre chaque plan – un autre cauchemar.

 

9) Sami Frey et Jean-Louis Trintignant : ces deux acteurs plutôt introvertis sont tombés amoureux de vous après avoir déclaré, tous les deux,  que vous ne ressembliez pas à votre image publique. Quel aspect secret de vous avaient-ils découverts que le public, lui, ignorait ?

Ce qui est encore secret en moi, que peu de personnes connaissent… et que je ne vous dirai pas !


10) Votre beauté était-elle un masque, un rempart ?

Ma beauté – si beauté si il y a – fut le meilleur et aussi le pire de ma vie…


11) Une femme a-t-elle le droit de vieillir au cinéma ?

Tout être humain a le droit et le devoir de vieillir, c’est le processus naturel de la vie.

 

À  PROPOS  DE  VOUS…

       

1) Vous avez du chagrin. Auprès de quel animal cherchez-vous du réconfort ?

Auprès de tous ceux qui vivent avec moi, ils m’aident tous à survivre.


2) Lorsque vous vous sentez terriblement seule, que faites-vous pour apaiser cette solitude ? 

Je regarde la télévision (et ses programmes pour la plupart « minables ») en buvant une coupe de champagne


BARDOT-avec-une-coupe-de-champagne.jpg

Le champagne est la boisson préférée de Brigitte (ici dans les années 70)

 

3) À quel signe reconnaissez-vous immédiatement la bêtise humaine ?

À la façon de parler pour ne rien dire…


4) De quoi avez-vous le plus « abusé » dans votre vie ?

De tout…


5) Qu’avez-vous le plus « économisé » ?

Rien !


6) Votre plus grosse gaffe ?

Lorsque Cary Grant est venu chez moi boire un verre avec des amis. En lui servant du champagne, j’en ai renversé un peu sur sa cravate et je me suis écriée : « Oh, sorry, I put some champagne on your tail (au lieu de « tie ») ». (Le premier voulant dire « queue » et l’autre « cravate ».) D’où un immense fou rire de sa part et moi, rouge vif de honte !


7) Qu’y-a-t-il de « gauche » en vous ?

Mon cœur bat à gauche !

 

8) Et de « droite » ?

Mon bras droit. Et ma main droite !


9) Le combat pour les animaux qui vous tient le plus à cœur en ce moment à la Fondation ?

Tous les combats sont urgents.

La viande halal ainsi que l’hippophagie me dégoûtent particulièrement mais tant d’horreurs accablent ces pauvres animaux que je ne sais plus par où commencer. La fourrure est un scandale qui doit cesser. 


10) La victoire de la Fondation dont vous êtes le plus fière ?

Que la Communauté Européenne ait enfin, après plus de 30 années d’attente, interdit l’importation de tous les produits issus des phoques et des pinnipèdes.


11) Un cadeau que vous aimeriez recevoir ?

 Une réelle et durable amélioration de la condition animale en France.

 

12) Le cadeau que vous aimez offrir à ceux que vous aimez ?

Un baiser, un vrai !

 

1965 - Avec son canard... au Mexique.

Un tendre baiser à son canard apprivoisé sur le tournage de Viva Maria (1965)

 

13) Que faites-vous le dimanche ? Est-ce un jour particulier pour vous ?

Je réponds à vos questions, et ce n’est pas de la tarte !


14) Racontez-moi une « journée-type » de Brigitte Bardot…

Aucune ne se ressemble !

 

15) Qu’évoque pour vous le mot « célébrité » ?

« Le deuil éclatant du bonheur » !


16) S’il fallait choisir, vaut-il mieux être riche ou célèbre ?

Tant qu’à faire, les deux !


17) Le dernier vêtement que vous avez acheté ?

Une petite culotte.

 

Brigitte Bardot

La Madrague

13 novembre 2011

 

* * * * * * * *

Partager cet article

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Brigitte BARDOT
commenter cet article

commentaires

Laurent MARTIN 12/02/2012 00:24


Bonjour ! Je tombe par hasard sur ce questionnaire. J'ai relevé le passage (très court) sur Dario Moreno.


Je prépare une biographie sur Dario pour les éditions Flammarion. Serait-il possible de glisser quelques questionsà Brigitte Bardot concernant les films qu'elle a tournés avec Dario ?


Merci d'avance.


 


Laurent

François BAGNAUD 12/02/2012 10:39



Bonjour, 


En d'autres temps, cela n'a certainement pas posé de problèmes pour obtenir un interview concernant Dario Mareno, mais vu le comportement récent, impoli et indélicat, des éditions Flammarion qui
n'ont pas jugé utile de l'informer de la sortie d'une bio et surtout ne lui ont proposé ni contre-partie financière ni même un simple don pour sa Fondation, Brigitte Bardot refuse de répondre à
des questions pour un de leurs ouvrages...
Désolé pour vous, car vous n'y êtes vraiment pour rien mais vous subissez les conséquences du peu de scrupules d'un éditeur prêt à tout pour "faire du fric" sur le dos d'une personne vivante et
qui aurait dû avoir son mot à dire...
Bien à vous.
FB  



Cédric R 24/12/2011 19:04


Quel dommage que cette interview ne soit pas publiée! J'ai bien ri par moment en la lisant; Trop marrante l'anecdote avec Cary Grant! Ainsi que la réponse à la dernière question! Sacrée Brigitte,
on ne se lasse pas de son humour!


Gros bisous François, et merci pour ce joli cadeau!

François BAGNAUD 25/12/2011 13:31



Comme je l'explique, (mais je ne peux pas donner toutes les explications... pour l'instant) j'ai eu le sentiment d'avoir été un peu "piégé" et je regrette presque d'avoir convaincu Brigitte de
répondre. Mais bon, c'est fait et, comme m'a dit Brigitte : " Je réponds à tellement de questionnaires... Tant pis. On s'en fout ! "


Mille amicales pensées. 

François  



Fabienne 21/12/2011 22:11


Cher François,


Comme j'aime cet interview


Comme j'aime cet humour


Comme j'aime Brigitte


Fabie

François BAGNAUD 22/12/2011 00:13



On est bien d'accord, chère Fabienne... notre Brigitte est unique !
J'ai publié cette interview car même si (finalement) elle est publiée, elle ne le sera pas dans les conditions qui avaient été définies entre la journaliste, l'éditeur et moi... On s'est fait un
peu "piéger"...
Bisous.
François 



gualyvo 21/12/2011 14:39





Mon petit pensionnaire en attente d'adoption à le bonheur de vous souhaiter
a vous a brigitte Bardot et toute l'équipe de la fondation  Un joyeux Noël

Sa priere il veut que ce Noël exauce ma prière
le plus cadeaux que je réclame depuis de très longue année
La délivrance des animaux du joug de leurs tortionnaires
et une famille et bonheur pour tous les animaux abandonné laissé pour compte

François BAGNAUD 22/12/2011 00:11



Mille mercis pour ces bons Voeux...
"Joyeux Noël" à vous aussi et à vos protégés.
A bientôt.
François  



manuel LEFEBVRE 21/12/2011 09:33


pourquoi faire perdre du temps aux gens, si ce n'est pour publier ensuite? ridicule.. dommage car cette interview est plutot rigolote!

François BAGNAUD 22/12/2011 00:10



Et oui, mais maheureusement, l'éditeur, Brigitte et moi, on s'est fait "piéger"... En fait, l'interview, si jamais elle est publiée ne le sera pas dans les conditions qui avaient été
pré-définies. C'est pour cela que je la publie, pour "casser" un peu l'effet...
Bien à toi.
Bisous.
François 



Dominique 21/12/2011 09:06


Bonjour cher François,


Merci pour ce CADEAU, et quel dommage de ne pas l'avoir publié...


Bisou, Dominique C

François BAGNAUD 22/12/2011 00:08



Et oui, mais tu sais pourquoi cette interview risque de rester dans mes archives...


Merci pour ta fidélité et gros bisous.
François  



Ricard Bruno 21/12/2011 00:44


François


Je reconnais parfaitement ici Brigitte, du tac au tac, ses réponses sont jutes et posées,ce qui m'a fait sourire c'est sa dernière réponse...ah sacrée Brigitte...


 


Bruno

François BAGNAUD 21/12/2011 08:25



Oui, B.B. au mieux de sa forme : pleine d'humour et de vérité !
Cela aurait été dommage que cet échange passe à la poubelle...
Bonne journée à toi.
François 



Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je viens de terminer 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka ("Dans les pas de Brigitte Bardot" - éd. Favre, 28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant ("Brigitte Bardot, moi je joue" - éd. Flammarion, 25 octobre 2017).
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je viens de terminer 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka ("Dans les pas de Brigitte Bardot" - éd. Favre, 28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant ("Brigitte Bardot, moi je joue" - éd. Flammarion, 25 octobre 2017).

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Total des visites

Lien Vers Des Sites Sympas !