Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 23:57

Encore des mots,

toujours des mots,

rien que des mots...

(Comme le chantait si bien Dalida dans Paroles… Paroles… avec Alain Delon en 1973.)

 

Je suis passionné par la Langue française et les mots : les lire, les écrire, les murmurer, les entendre prononcer (récital de poésies par exemple ou pièce de théâtre de qualité). Je n'aime pas qu’on écrive en style « SMS » ou « texto » dans la vie courante. Je m’applique toujours, même dans mes mails et mes messages sur Facebook, à faire des phrases complètes, sans abréviations et si possible… sans fautes d’orthographe !

 

Je suis adhérent de plusieurs associations littéraires et je reçois donc des bulletins mensuels. Et dans l’un de ceux de mars 2012, j’ai trouvé amusant un article sur les homographes et les homophones et j’ai eu envie de le partager avec vous…

 

 

Des mots homographes sont des mots qui s'écrivent de la même manière, tout en se prononçant  (ou non) de façon différente. S'ils se prononcent de la même façon, ils sont alors également homophones.

Homographes comme homophones font partie de la famille des homonymes.

 

 

Amusons-nous… un peu.

Voici des exemples de mots homographes « non homophones » :

 

Les poules du couvent couvent leurs oeufs.

Je vis ces vis par terre.

Nous portions nos portions de gâteaux.

Mes fils ont cassé mes fils à linge.

Je suis content qu'ils nous content cette histoire.

Cet homme est fier ; mais peut-on s'y fier ?

Ils ont un caractère violent et ils violent leurs promesses.

Ils négligent leur devoir ; moi, je suis moins négligent.

Ces cuisiniers excellent à composer cet excellent plat.

Les poissons affluent d'un affluent de la rivière.

Il convient qu'ils convient tous leurs amis à leur réception.

Ils expédient leurs lettres ; c'est un bon expédient.

Nous éditions de belles éditions.

Ils résident à Paris chez le résident d'une ambassade étrangère.

 

Et maintenant des mots homographes et homophones :

 

Cette dame dame le sol.

Je vais d'abord te dire qu'il est d'abord agréable.

À Calais, je calais ma voiture.

Le mousse gratte la mousse de la coque.

La grue s'est envolée pour se percher sur la grue du chantier.

On ne badine pas avec une badine.

Il mange ses éclairs au chocolat à la lueur des éclairs de l'orage.

En découvrant le palais royal, il en eut le palais asséché.

Je ne pense pas qu'il faille relever la faille de son raisonnement.

 

Et enfin, le plus célèbre :

Le ver allait vers le verre vert.

 

* * * * * * * *

 

Lorsque j’ai commencé à collaborer (en 1994-1995) avec Brigitte Bardot sur le premier tome de ses Mémoires (paru en 1996), j’ai découvert combien, elle aussi, était sensible aux mots. Je me souviens que parfois, à Bazoches, nous passions de longues minutes à chercher le mot « exact » qu’elle voulait écrire et nous égrenions alors des tas de synonymes jusqu’à ce qu’elle le trouve !

 

Brigitte adore écrire et aime jouer avec les mots, leurs sonorités, leur répétition volontaire, les rimes intérieures. Ainsi par exemple dans Initiales B.B. (page 107) :

« En attendant, le contrat attendait, mon impresario attendait, et moi j’attendais de savoir ce qui m’attendait. »

 

ou bien (en page 20), une expression qu’elle adore employer :

« J’ai mal au cœur, à tous mes cœurs. »

 

 Bardot et son courrier en mars 1977

Boulevard Lannes (Paris 16ème) en mars 1977.

De retour de la banquise canadienne où elle a fait connaître au monde entier le massacre des bébés phoques,

Brigitte Bardot a reçu des milliers de « mots » envoyés par sacs postaux…

 

 

Dans Initiales B.B., Brigitte a évoqué sa passion pour les mots – elle avait alors 18 ans (page 89) :

1951 - Encore inconnue.« Je me mis à faire collection de mots agréables à prononcer. C’est vrai que certains vous emplissent la bouche comme du caramel fondant. Il y a des mots dont on reprendrait bien  une deuxième fois tellement ils sont bons. Souvent, ils ont une signification tout à fait banale, ou même franchement terre à terre, mais leur substance est ronde, sensuelle, nourrissante. Je découvris mon premier mot de collection en prononçant : “Youpala”. Quel plaisir de le dire et le redire. Youpala… !

Puis je dénichai : “Profiterolles”. On en a plein la bouche quand on le dit. Ensuite ce fut “Douillette”. C’est doux, c’est rond, c’est fondant de dire : douillette. Plus tard, je connus “Pragmatique”  - un peu sec mais si envoûtant. Puis “Purpurine”, pulpeux et tendre…»

 

* * * * * * * *

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Brigitte BARDOT
commenter cet article

commentaires

david 09/03/2012 18:21


Joli petit article! Les jeux de mots comme çà que l'on découvre font tout le prix du Langage. Ils sont souvent dus au hasard, à l'abandon de soi-même, comme lorsqu'on est prêt à s'endormir... Ils
prouvent que chacun, s'il s'en tient au présent immense, est capable de créer ou de recréer ce qui a été perdu, et ainsi de changer grandement les choses.


Merveilleuse photo de B.B avec ses chiens et et ses sacs postaux!

François BAGNAUD 10/03/2012 19:16



Je me doute bien (et j'en ai les preuves...) que vous aimez les mots, leur signification, leurs rimes, et j'ai vu que vous saviez bien les assembler pour nous éblouir. Vous avez beaucoup de
talent... Vraiment, je le pense !


Moi, je suis juste un "rewriter" mais cela me convient. Le talent ne s'apprend pas... Une certaine technique oui !


J'adore aussi cette photo qui pourrait encore être d'actualité aujourd'hui car B.B. reçoit de plus en plus de courriers...


Bien amicalement. 

François 



depasse 05/03/2012 12:54


Merci beaucoup François de cette merveilleuse marque de sympathie à mon égard. Merci pour ma mamy qui d'ailleurs a été fêtée hier car c'était la fête des grands-mères ici en Belgique. Toutes mes
plus sincères amitiés. Yves

François BAGNAUD 10/03/2012 18:54



Cher Yves,


C'est moi qui te remercie pour tes messages toujours chaleureux. 
J'en profite pour faire un gros bisous à ta Mamy et lui souhaiter encore quelques belles années d'amour auprès de toi.
A bientôt.

François  



manuel LEFEBVRE 05/03/2012 08:21


moi aussi, j'aime les mots, et je suis amoureux de certains mots.. des mots étrangers aussi qui ont de belles sonorités quand tu les prononces.. je ne les dévoile pas se sont mes mots de
passe..lol


j'aime aussi écrire des lignes complêtes, des grands mails comme on se fait régulièrement ensemble.. mais j'avoue que par manque de temps, des fois, je réponds assez vite dans l'urgence sans y
mettre les formes, mais je le fais quand j'ai le temps car j'aime cela et toi François, tes mails sont toujours très appréciables a lire! je suis admiratif ;)


Brigitte aussi aime les mots, et nous le prouve par ces lettres, ses livres, et aussi toutes les lettres ouvertes ou elle emploie toujours des formules qui ne correspondent.. qu'a elle!


sa marque de fabrique que beaucoup d'entre nous apprécions! bonne journée a toi

François BAGNAUD 05/03/2012 10:55



Cher Manuel, 


Oui, c'est agréable d'aimer encore notre belle Langue française si malmenée avec les dérives actuelles (SMS, mails vite écrits, etc...). Mais moi, je commence à être de la "vieille école"...


Quant à notre chère Bri-Bri, du plus loin que je la connaisse, je l'ai toujours vue prendre du plaisir à écrire de sa belle écriture rondre et bleue. J'ai toujours eu beaucoup de joie à la
regarder écrire ou dédicacer ses photos. Et puis, elle aime jouer avec les mots et trouver celui qui va faire "mouche". Alors, dans ses Lettres ouvertes, elle se donne à fond !


Merci pour ta fidélité depuis un an maintenant...
Mille bisous.

François  



depasse 03/03/2012 08:15


Magnifique! François. Je suis comme toi aussi partisan de la pratique des bons mots de la langue Française. Dans ma vie courante, lorsque je fais des sms, j 'écris tout aussi car les abréviations
c 'est pas mon truc ni les symboles incompréhensibles. Par contre, je poursuis une formation de technicien de bureau at je dois suivre un cours de prise de notes rapide mais je te jure, je le
fais par pure obligation mais je n'apprécie pas du tout. Et en orthographe, je m'en sors plutôt bien. En parlant de mots, je pense toujours à RAYMOND DEVOS que j'appréciais beaucoup!

François BAGNAUD 22/02/2016 13:31

Merci et belle journée.
François

salomon 22/02/2016 10:37

bien

François BAGNAUD 05/03/2012 11:03



Cher Yves, 


Evidemment, il faut citer le grand Raymond Devos (que j'adore) et qui était le spécialiste pour jongler avec les mots et jouer avec leurs significations diverses. Du grand art ! 
Il faut absolument préserver notre belle Langue française (belge en ce qui te concerne...).
Mille mercis pour ta fidélité et tes commentaires sympas et toujours intéressants.
Belle journée à toi et mon meilleur souvenir à ta Mamie.

François 



Dollé Monique 03/03/2012 05:46


Cher François,


Comme vous je me passionne depuis toujours pour la langue française, et je desteste que l'on écorche ses mots, ex: ( comme d'ab... ) pour dire comme d'habitude. Les SMS et les textos me désolent.
Depuis ma tendre jeunesse j'ai suis comme vous, amoureuse des mots, et lorsque j'écris mes romans, je prends toujours le même plaisir à chercher le mot juste qui décrira ce que je ressens
exactement, et lorsqu'enfin je le trouve, il devient pour moi le mot en " couleur" la langue française est compliquée mais si belle! et lorsque je lis votre petite
liste d' homographes et d'homophones, je songe aux étrangers qui veulent apprendre cette belle langue...


Je vous remrcie du fond du coeur pour la belle publicité de mon Loup, qui figure sur votre blogue. Je vous fais mille bises d'amitiés sincères. France

François BAGNAUD 05/03/2012 11:06



Chère France, 


Je sais que nous partageons ce même amour des mots et cette passion pour écrire. Vous, avec vos jolis romans et moi, dans mon Blog pour l'instant, et bientôt dans quelques livres prêts à être
édités...


Quant à votre "Loup", un peu de publicité ne lui fait pas mal ! Et puis, je prépare l'arrivée imminente de vos "Racines"...

Mille bisous et belle journée ensoleillée.

François 



Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je viens de terminer 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka ("Dans les pas de Brigitte Bardot" - éd. Favre, 28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant ("Brigitte Bardot, moi je joue" - éd. Flammarion, 25 octobre 2017).
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je viens de terminer 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka ("Dans les pas de Brigitte Bardot" - éd. Favre, 28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant ("Brigitte Bardot, moi je joue" - éd. Flammarion, 25 octobre 2017).

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Total des visites

Lien Vers Des Sites Sympas !