Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 23:10

Je suis devenu cinéphile grâce à…

Marlene DIETRICH

 

(6 mai 2017 : 25 ans déjà...)

 

J’ai eu un coup de foudre pour Brigitte Bardot en la voyant chanter Harley Davidson fin 1967, mais c’est Marlene Dietrich qui a été la première star de cinéma à faire battre mon cœur d'adolescent. En effet, c’est grâce à son film L’Impératrice Rouge (de Josef von Sternberg – 1934) que je suis devenu cinéphile. Avec Greta Garbo ensuite, et bien sûr B.B., Marlene figure au panthéon de mes actrices préférées (et aussi Romy Schneider, Liz Taylor, Jeanne Moreau et tant d'autres...).

Dans ce film baroque et flamboyant, Marlene incarne une jeune princesse qui deviendra l’impératrice Catherine II de Russie. Certaines scènes sont classées parmi les joyaux du cinéma romantique. C’est l’un de mes 10 films cultes.

J'ai commencé rapidement une collection sur cette actrice, mais elle a vite été supplantée par celle concernant Bardot... Alors j’ai concentré mes recherches uniquement sur les disques, les livres et les films de Dietrich (j’ai vu tous les plus connus).

 

 Coll.-Francois-Bagnaud--33-Tours-Marlene-Dietrich-.jpg

Une partie de ma collection de 33 Tours de Marlene Dietrich

 

Souvent, en passant devant le 12, avenue Montaigne, je m’arrêtais et patientais dans le hall d’entrée de son immeuble parisien avec l'espoir de la voir... Puis un jour, j’ai décidé de lui écrire, et elle m'a répondu en m'envoyant cette belle photo dédicacée.

 

Dedicace-de-Marlene-Dietrich-a-Francois-Bagnaud.jpg

La seule photo dédicacée de la sublime Marlène que je possède.

 

Alors qu’elle est à l’opposé du naturel de B.B., j’ai toujours été fasciné par l’élégance et la sophistication de cette star hollywoodienne qui a complètement fabriqué et géré (jusqu’à la fin de sa vie publique) son personnage de séductrice.

Marlene Dietrich est décédée le 6 mai 1992 (à l’âge de 91 ans).

 

* * * * * * * *

Biographie de Marlene Dietrich

 

Marlene Dietrich, née Marie Magdalene Dietrich, le 27 décembre 1901 à Berlin (Allemagne), est une actrice et chanteuse.  Elle prend ses premiers cours de théâtre à 20 ans et commence ensuite à jouer de petits rôles dans des pièces, des revues et des films.

Elle épouse Rudolf Sieber en 1923 et donne naissance à sa fille unique Maria-Elisabeth en 1924.

En 1928, elle enregistre sa première chanson.

Après avoir participé à une quinzaine de films, en 1929, elle rencontre Josef von Sternberg qui devient son Pygmalion et lui confie le rôle principal de L’Ange Bleu (1930), le premier film parlant du cinéma allemand. Elle y interprète notamment une chanson sur un tonneau qui la rendra mythique dans le monde entier.

Très vite, elle part tourner une série de films avec Sternberg aux États-Unis.

On lui prêtera alors de nombreuses liaisons amoureuses (l’écrivain Erich Maria Remarque, John Kennedy…) et même quelques aventures féminines… mais elle ne divorcera jamais de son mari.

Opposée au régime nazi, elle rompt peu à peu les liens avec l’Allemagne et devient américaine en 1937. Elle s’engage dans l’armée U.S. et durant 3 années, elle accompagne les armées en Italie, en France, en Tchécoslovaquie, etc... ; elle chante de nombreuses fois pour les troupes américaines et britanniques. À la Libération de Paris, elle retrouve Jean Gabin (qu’elle avait connu aux États-Unis) et en tombe amoureuse. 

Mais elle tourne moins de films… aussi dans les années 60, elle entame une remarquable carrière de chanteuse, enregistre des chansons devenues des classiques (Que sont devenues les fleursLili Marleen) et donne des récitals dans le monde entier.

 

Elle revient dans son pays natal en 1960 mais elle est très mal accueillie et pense que tout est fini entre l’Allemagne et elle !

 

En 1975, après une chute (elle se casse le col du fémur) dans une fosse d’orchestre en Australie, elle se retire définitivement dans son bel appartement parisien de l’avenue Montaigne où elle décèdera, un peu lassée par la vie, entourée de quelques fidèles admirateurs.  

Selon ses vœux, elle est finalement enterrée en Allemagne dans le petit cimetière de Friednau, Stubenrauchstraße, à Berlin-Schöneberg, non loin de sa mère. Mon ami Didier B. s’y est rendu en octobre 2010 et m’a envoyé cette émouvante photo, celle d'une tombe toute simple pour une si grande dame (ci-dessous) :

 

Didier (Tombe de Marlene Dietrich à Berlin)

 

Parmi les 50 films qu’elle a tournés, mes préférés (en plus de L’Ange Bleu et L’Impératrice rouge) sont :

tous les films réalisés par Josef von Sternberg (Morocco – 1930, La Vénus blonde – 1932, La Femme et le Pantin – 1935, etc…) et aussi Désir (de Frank Borzage – 1936), Martin Roumagnac (de Georges Lacombe – 1946), La Scandaleuse de Berlin (de Billy Wilder – 1948), Jugement à Nuremberg (de Stanley Kramer – 1961)…

 

* * * * * * * *

 

Marlene-Dietrich-par-sa-fille-Maria-Riva.jpgJuste après le décès de Marlene, sa fille unique Maria Riva a publié une remarquable et longue biographie (850 pages) que je conseille vivement…

 

Maria fut aussi l'assistante, la confidente et même l'impresario de sa mère. Elle a été le témoin de l’ascension et de la métamorphose d’une petite actrice berlinoise ambitieuse en star hollywoodienne, devenue de son vivant un mythe, une légende du 7ème Art.

 

Si on ne devait lire qu’un seul et unique ouvrage sur Marlene Dietrich, ce serait celui-ci.

 

(Photo de couverture : Marlene Dietrich dans L’Impératrice rouge.)

 

 

 

 

 

« Son nom commence par une caresse

et finit par un coup de cravache »

(Jean Cocteau)

 

* * * * * * * * 

 

Je vous invite à découvrir un court extrait (30 secondes)

de l'une de mes chansons préférées de Marlene Dietrich :

Where have all the flowers gone.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Mes COUPS de COEUR
commenter cet article

commentaires

Joyeux 16/05/2012 12:13





 Bonjour François,je comprend mieux à présent,Marlène Dietrich.....alors dites -moi gentil Prince Vaillant,que sont devenues les fleurs ??..Est-ce qu'il y a..." et le temps
qui passe..." si c'est celle que je pense,je la connais cette si belle chanson !!.. mais ,si  il n'y a pas le temps qui passe dedans,c'est pas ça et Pascale se trompe encore !!..Pour
l'Ange bleue,est-ce que c'est une nounou qui s'occupe de pleins d'enfants et qui les retrouve tous quand ils sont grands ???...C'est peut-être le voile bleu,je doit confondre encore !!...Je me
souviens très bien de Lily Marleen et grâce à vous encore aujourd'hui j'ai appris beaucoup de choses,alors merci encore pour ce partage François,je vous souhaite une bonne journée ensoleillée moi
la mienne est encore remplie de superbes découvertes,merci à vous et gros bisous pour vous et votre maman...Petit nain Joyeux... Gros kiss

François BAGNAUD 17/05/2012 08:45



Chère Pascale, 


"L'Ange Bleu" est à mille lieux du "Voile Bleu" (avec Gaby Morlay)... Non, dans le film allemand qui la rendit célèbre, Marlene interprète une chanteuse de cabaret un peu
"légère" dont un vieux professeur tombe amoureux... Rien à voir, vous vous en doutez ! 
Par contre, pour les fleurs, c'est bien cette magnifique chanson reprise dans le monde entier (et en France par Dalida).

Très content si je vous ai fait découvrir de nouvelles choses, c'est bien agéable de partager avec les gens qu'on aime.

Je vous embrasse en vous remerciant pour votre fidélité.

François 



Tosca Puccini 08/05/2012 01:52


C'est vrai que la beauté de cette actrice semble irréelle. Je ne la connais pas trop mais son nom a une résonnance "sacrée" dans le domaine cinématographique. La phrase de Cocteau est magnifique
!


Je vais devoir combler mes lacunes en louant un de ces films que vous citez. Grâce à vous, François, je vais me cultiver... Merci.


Bises


Annie

François BAGNAUD 10/05/2012 12:03



Chère Annie, 


Ah oui, il faut découvrir cette personnalité...
L'actrice avec ses films dont certains sont des chefs d'oeuvre mais aussi la chanteuse avec cette voix si troublante.
Marlene est l'une des plus grandes égéries de gays du monde entier, car elle fascine par son hyper-féminité... Elle est imitée dans tous les cabarets de travestis de la planète ! 


Gros bisous et à bientôt.

François 



Bambou 07/05/2012 17:19


C'est vrai elle est l'opposée de Brigitte 


Je retiens d'elle la chanson Lilli Marleen que mes parents fredonnaient en regardant le film


c'était une belle actrice 

François BAGNAUD 10/05/2012 12:09



Oui, c'est évident que Marlene D. représente toujours l'archétype de la star fabriquée, hollywodienne, mais elle a un tel charisme. C'est la féminité absolue, imitée et encensée par les gays du
monde entier. 
A l'opposé total de B.B. qui est naturelle, spontanée et qui n'a jamais eu aucun plan de carrière et ne gérait aucune image. Elle était elle-même et cela suffisait à la rendre mythique alors que
Marlène surveillait tout et contrôlait totalement ses apparitions en public. 


Bien à vous. 

François 



Dominique 07/05/2012 08:44


Bonjour cher François,


J'ai vu en salles, Gigolo, son dernier film, et elle y est encore sublime et... extrêment émouvante. I love Marlène.


Dominique

François BAGNAUD 07/05/2012 11:54



Oui, cher Dominique, je le connais bien ce film, elle y est très émouvante, je suis d'accord. Curieusement, l'anniversaire de sa disparition est passé totalement inaperçu... On est vite oublié

Mille bisous.
François  



Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 60 livres à ce jour. En 2017, j'ai collaboré à 3 nouveaux livres sur Brigitte Bardot (voir ci-dessous).
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 60 livres à ce jour. En 2017, j'ai collaboré à 3 nouveaux livres sur Brigitte Bardot (voir ci-dessous).

Un premier livre sur Brigitte Bardot (parution le 28 septembre 2017)

Suivez Brigitte Bardot

dans quelques lieux

incontournables...

 

 

par Alain Wodrascka

 

avec la collaboration de

François Bagnaud

 

préface de 

Brigitte Bardot

 

Éditions Favre (Suisse)

 

160 pages illustrées

 

Format : 15 x 22 cm

 

17 Euros 

 

* * * * * * * * 

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Un deuxième livre sur Brigitte Bardot (parution le 25 octobre 2017)

Découvrez la carrière

de chanteuse

de Brigitte Bardot

 

 

par Dominique Choulant 

et

François Bagnaud

 

en collaboration avec 

Brigitte Bardot

 

Éditions Flammarion

 

264 pages illustrées

 

Format : 19 x 24 cm

 

24,90 Euros 

 

* * * * * * * * 

Total des visites

Toujours disponible : mon dernier livre sur Brigitte Bardot (paru le 15 février 2017)

Les meilleures répliques

et citations

de Brigitte Bardot

 

 

par François Bagnaud

 

avec la collaboration de

Brigitte Bardot

 

Éditions L'Archipel

 

1200 citations référencées

 

255 pages

 

17 Euros 

 

* * * * * * * *