Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 00:18

Chère Annie,

nous ne vous oublierons jamais…

 

(Article actualisé le 28 février 2017)

6 ans déjà...

 

Portrait-Annie-Girardot-copie-1.jpgTriste nouvelle : Annie Girardot vient de nous quitter, à l'âge de 79 ans, à l’hôpital Lariboisière à Paris, ce lundi 28 février 2011, entourée par sa fille Giulia et sa petite-fille Lola.

 

Tous ceux qui comme moi l’aimaient et l’admiraient ont le sentiment de perdre non seulement une amie mais une personne de leur famille. À l’annonce de son décès, une immense tristesse a envahit mon cœur et j’ai décidé immédiatement d'écrire cet article pour lui dire combien je l’aime.

 

Avoir eu le privilège de la côtoyer restera à jamais gravé dans ma mémoire. Mais, j’aurai l’occasion de lui consacrer encore de beaux articles, car c’était non seulement une exceptionnelle comédienne mais une femme simple, généreuse et sympathique.

 

La France entière lui rend un hommage mérité et tout le monde, unanimement, salue son talent, sa gentillesse et son courage.

 

En 1970, elle a tourné Les Novices (de Guy Casaril) avec Brigitte Bardot.

Ce film, malheureusement, ne restera pas dans les annales du Cinéma français, mais moi je l’aime bien car c’est la seule fois où ces deux magnifiques actrices furent réunies à l'écran et… elles sont très drôles et très complices.

« Annie et moi sommes restées très proches l’une de l’autre pendant ce film. Nous traversions toutes les deux une période sentimentale fragile », écrivait Brigitte dans ses Mémoires Initiales B.B. (Grasset 1996). Elles restèrent en contact par téléphone ou par courrier et se témoignèrent toujours publiquement une affection réciproque.

 

 1970 - Avec Annie Girardot (

 Annie Girardot et Brigitte Bardot dans Les Novices en 1970

 

« Je suis bouleversée, extrêmement choquée et triste. (…) J'aimais infiniment Annie Girardot. Elle a eu une fin de vie dramatique. Ma santé m'empêchait de la visiter mais mon secrétaire Frank lui apportait mes petits mots qu'on lui lisait. J'avais pour Annie une infinie tendresse. Elle a eu une vie à la fois extraordinaire et dramatique », a déclaré Brigitte Bardot quelques heures après l'annonce du décès de son amie.

 

* * * * * * * *

Annie Girardot est née  le 25 octobre 1931 à Paris.

Après avoir commencé des études d'infirmière à l'université de Caen (Calvados), très vite elle abandonne pour entrer au Conservatoire de la rue Blanche, en 1949. L'année suivante, elle fait quelques figurations dans des petits films.

Elle sort du Conservatoire en 1954, auréolée de deux Prix d'excellence, et entre à la Comédie Française. Jean Cocteau voyait en elle « le plus beau tempérament dramatique de l'après-guerre ». Petite femme aux cheveux courts, à la voix voilée, de grands yeux emplis d'émotion, instinctive, elle se mettait au service de comédies et de drames, au cinéma comme au théâtre. Elle a joué dans des films de Visconti, Carné, Jean Delannoy, Gilles Grangier, Lelouch, aux côtés des plus grands acteurs. Elle tournera deux à six films par an jusqu'à la fin des années 1970, passant du rire aux larmes avec un grand talent.

En 1977, elle reçoit le « César de la meilleure actrice » pour Docteur Françoise Gailland  avant d'être critiquée, notamment par François Truffaut, pour son rôle controversé de Gabrielle Russier dans Mourir d'aimer

Entre 1986 et 1995, elle traverse une période déprimante pour une comédienne : elle ne reçoit plus aucune proposition de film…

Enfin, en 1995, Claude Lelouch lui donne le rôle de La Thénardier dans Les Misérables.  En 1996, elle reçoit le « César de la meilleure actrice dans un second rôle » et son discours bouleversant, lors de la cérémonie, est resté à jamais les mémoires…

En 2002, elle obtient le même César pour son interprétation de la mère d'Isabelle Huppert dans La Pianiste de Michael Haneke.

En septembre 2006, nous apprenons avec stupéfaction qu’elle est atteinte de la terrible maladie d'Alzheimer. Elle finira sa vie dans une maison médicalisée à Paris entourée de l’affection de sa fille Giulia (née de son union avec son grand amour Renato Salvatori) et de ses petits-enfants.

 

Parmi ses nombreux films, nous pouvons retenir notamment :

Rocco et ses frères de Luchino Visconti (1960) avec Alain Delon

Vivre pour vivre de Claude Lelouch (1967) avec Yves Montand

Mourir d’aimer d’André Cayatte (1971)

Docteur Françoise Gailland de Jean-Louis Bertucelli (1975)

 

et évidemment parmi les nombreuses pièces de théâtre qu’elle a jouées, elle restera à jamais Madame Marguerite (1975 puis 2001-2002).

      199x - Avec Annie GIRARDOT

Ma première rencontre avec Annie, sur le plateau de l’émission Le Cercle de Minuit (au début des années 90, je ne sais plus l’année exacte…). Nous avions sympathisé immédiatement et échangé nos coordonnées ; ensuite nous nous sommes croisés souvent et c’était toujours un bonheur très intense pour moi, vous vous en doutez bien.

 

Chère Annie, vous êtes une des personnalités

les plus aimées en France,

et votre disparition me laisse profondément triste.

Mais dans mon cœur et ma mémoire,

vous resterez toujours présente.

Je vous aime.

 

* * * * * * * *

 

 (Article actualisé le 17 mars 2013)

 

La rue Annie-Girardot est une nouvelle voie de la Z.A.C. - Gare de Rungis, aménagée entre 2002 et 2014 par une société d'économie mixte de la ville de Paris. Longue de 110 mètres, elle relie la place de Rungis, à hauteur du n° 31 de la rue Brillat-Savarin, et la rue des Longues-Raies, à hauteur du n°  21. Elle a été inaugurée en septembre 2012.

 

 * * * * * * * *

 

Vendredi 8 mars 2013 à 17 heures a eu lieu la cérémonie de dévoilement d’une plaque à la mémoire d’Annie Girardot, apposée sur la façade de l’immeuble où elle vécut : 4, rue du Foin à Paris 3ème.

En présence de Bertrand Delanoë (maire de Paris), Bruno Juillard (adjoint chargé de la Culture) et Pierre Aidenbaum (maire du 3ème). 

C’est l’humoriste et comédienne Muriel Robin qui a levé le voile sur la plaque avec le maire de Paris.

Brigitte Bardot (qui était invitée) était représentée par son secrétaire personnel, Frank Guillou (qui était venu avec Renato Salvatori, le petit-fils d’Annie Girardot). Lola Vogel, la petite-fille de l’actrice, était également présente.  

 

 Plaque-Annie-Girardot-2013--Blog-Bagnaud-.jpg

Plaque en mémoire d’Annie Girardot.

  * * * * * * * *

Merci au Blog de Bruno R. pour ce très beau montage (ajout du 28 février 2017).

Merci au Blog de Bruno R. pour ce très beau montage (ajout du 28 février 2017).

Partager cet article

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Mes RENCONTRES Mes COUPS de COEUR
commenter cet article

commentaires

demitrius 19/04/2016 19:06

J'adorais cette femme. Tellement de sensibilité à fleur de peau, et quelle actrice. Le cinéma et ses sbires ont bien été ingrats, voire odieux avec elle. Mais heureusement que c'est le public qui est dans le vrai, lui, il sait quelle actrice elle était. Elle me manque, j'aurai tellement voulu la rencontrer.

François BAGNAUD 19/04/2016 19:45

J'ai eu ce privilège et ce bonheur immense de la rencontrer souvent, de dîner avec elle, et même de passer quelques jours à ses côtés à Puget-Théniers. De magnifiques souvenirs à jamais dans mon cœur...
Merci pour votre commentaire sympa et émouvant.

Dollé 28/02/2016 08:04

Bel hommage François!!! Et si mérité!!! j'adorais Annie Girardot elle reste bien au chaud dans ma mémoire de cœur!!! Quelle jolie photo !!!! Merci François pour ce bel hommage!!!! Mille bises
France

François BAGNAUD 28/02/2016 09:20

Impossible d'oublier Annie Girardot.
J'ai eu le bonheur de la croiser souvent et elle reste pour moi inoubliable.
Je t'embrasse bien affectueusement.
Bon dimanche (ici on a un beau soleil !).
François

Ricard Bruno 01/03/2011 15:12



François


Hier fût une journée sombre, la disparition de cette immense actrice et femme de coeur que tu as cotoyé.


Je t'ai appris cette triste nouvelle alors que les médias ne savaient pas le drame qui était arrivé, aucune dépêche AFP n'était encore sortie : la disparition d'Annie Girardot, tu fût
le premier à qui je l'ai annoncé, j'ai envoyé un sms à qui tu sais (FG) pour l'informer de ce drame.


Tu écrit merveilleusement bien ce qu tu ressent à la disparition de cette femme pour qui tu avait une infinie tendresse.


Amitiés


Bruno



François BAGNAUD 02/03/2011 01:10



Oui, cher Bruno, la tristesse ne s'est pas encore estompée surtout avec tous ces hommages et les couvertures de tous les quotidiens. Mais cela me fait du bien de voir à quel point elle était
aimée du public. C'était une femme adorable et j'écrirai régulièrement des articles pour lui rendre hommage afin de dissoudre la tristesse dans l'encre du souvenir.


Bien à toi, je t'embrasse.


François



Cédric R 01/03/2011 10:16



Quand j'ai appris cette triste nouvelle hier en fin d'après midi, j'ai été bouleversé. J'adorais Annie Girardot, non seulement l'excellente comédienne de tant de films inoubliables, mais aussi la
femme, simple, gentille, généreuse, tellement humaine. Sa fin de vie a été tellement éprouvante, j'espère que là où elle se trouve maintenant elle est plus heureuse, auprès de tous ceux qu'elle a
aimé (sa maman adorée, mais aussi les hommes de sa vie, Salvatori, Fresson et Brel). Sa simplicité, sa gouaille, son talent vont horriblement nous manquer.


 



François BAGNAUD 02/03/2011 23:28



Pareil pour moi. Quand j'ai appris la triste nouvelle, je n'ai rien pu faire, j'ai dû arrêter mes activités en cours !... J'étais trop triste. Alors, j'ai écrit cet article en hommage. Brigitte
était bouleversée aussi au téléphone.


Mais la vie est ainsi faite et je ne m'y habituerai JAMAIS !


Tout a été dit... depuis 2 jours.


Il reste juste à ajouter qu'on l'aime tendrement...


Bien à toi et encore merci de prendre le temps de partager toutes ces émotions avec moi.


Bisous.


François



France Aimée 01/03/2011 07:10



Avoir eu tant de mémoire pour interpréter tout ces magnifiques rôles, puis descendre petit à petit dans le monde de l'oublie...P... de maladie!!! Cette grande actrice était un peu notre soeur, je
l'aimais beaucoup, et souffrais de la savoir malade. Aujoud'hui la faucheuse est venue la délivrer, mais elle ne l'effacera jamais de ma mémoire, dans mon coeur elle restera toujours vivante.
Merci François pour cet émouvant hommage, quelle belle photo!...


Je me joins à votre peine.


Mille baisers


France



François BAGNAUD 02/03/2011 23:32



Cher France,


Oui, c'est une saleté cette maladie, mais heureusement (je crois) la personne qui en souffre ne s'en rend pas compte, elle est déjà dans un autre monde... Donc moins malheureuse que son
entourage...


Vous verrez dans mes autres articles concernant Annie, que j'ai partagé des belles journées avec elle et que j'en garde un souvenir pour le restant de ma vie. C'était vraiment (et c'est vrai !)
une femme simple, abordable, sympa et généreuse. Je pourrai modestement en témoigner pour continuer de lui rendre hommage.


Merci à vous, chère France, pour tous vos commentaires qui me font plaisir à chaque fois.


Bisous et à bientôt.


François



eva freon 01/03/2011 02:41



annie tu es partie au paradis.......tu peux continuer a te regarder dans un miroir qui refletera toujours une image de bonté .....de spontaneité...d'une femme pleine de charisme ....et de courage
......cette saloperie de maladie nous laisse orphelins .....tu as su par tes actions nous laisser de beaux souvenirs ....mais pourquoi toi pouquoi cette   maladie s'est arretee chez toi?la
vie n'est jamais un long fleuve tranquille ...desormais la ou tu te trouve tu vas pouvoir veiller sur tous ceux que tu aimes et realiser le dernier film de ta vie ......a qui je donnerai le
nom......n'oublie jamais ....que j'etais quelqu un de bien ....tristesse...



François BAGNAUD 03/03/2011 00:55



Très beau texte, un bel hommage pour notre chère Annie...


Que dire de plus... qu'elle va nous manquer et que nous l'aimons.


Dans d'autres articles, je lui rendrai hommage de nouveau, en la montrant détendue et joyeuse notamment dans certaines dédicaces en Province où j'ai eu le privilège et le bonheur de
l'accompagner. Inoubliable.


Bien à vous et à bientôt.


François



Tosca Puccini 01/03/2011 02:36



Un jour j'ai croisé cette merveilleuse actrice, sous les arcades de la place des Vosges. Elle sortait de chez elle. Tout de suite elle a accepté de me gribouiller un mot gentil sur un bout de
papier, accompagné du large sourire qui la caractérise.


Merci François pour cette fenêtre d'expression et puisque cette page est consacrée à Annie Girardot, c'est à elle que je m'adresse là:


[  Vous allez comprendre combien vous étiez aimée, chère Annie, depuis votre immortalité où la mémoire vous est rendue !  Ici, nous tournerons en rond à voir et revoir vos films car
vous allez nous manquer, "follement, éperduement, douloureusement" . Nous ne vous oublierons jamais .]


Annie


 


 


 


 



François BAGNAUD 03/03/2011 00:59



Très bel hommage à notre chère Annie. Merci pour elle...


J'ai été "heureux" de constater que la France entière (via les journaux régionaux) l'aimait. Il faut dire qu'elle était proche des gens, très abordable, pas prétentieuse, gentille et pleine
d'humour... Je vous raconterai quelques belles rencontres en Province avec elle, des moments inoubliables... Pour ne jamais l'oublier...


Bisous et à bientôt sur votre Blog !


François



Manuel LEFEBVRE 28/02/2011 23:31



je venais de passer une bonne journée, j'étais de bonne humeur... yann ensuite m'apprend la nouvelle au téléphone, du haut de ma sphére, je me suis retrouvé aussitôt vers le bas..


j'ai le sentiment de perdre une amie, une dame-bonne copine que je connaissais. triste nouvelle encore cette semaine, les plus grands s'en vont au fur et à mesure..


j'attendais ton article avec impatience, car je savais que tu allais poster un hommage à cette grande dame que tu as eu la chance de rencontrer.


je pense bien fort à toute sa famille



François BAGNAUD 01/03/2011 00:51



Cher Manuel,


Lorsque j'ai appris la nouvelle, j'ai arrêté ce que je faisais pour écrire immédiatement cet article en hommage. J'étais tellement bouleversé que je me suis réfugié dans l'écriture. Mais ma
pudeur me bloque un peu, car j'ai envie d'hurler qu'elle était "formidable" et que j'ai passé des heures inoubliables avec elle, qu'elle m'a fait rire, et que je l'aime tout simplement... Les
médias, je crois, sont unanimes pour lui rendre un hommage mérité...


Mille bisous.


François



Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je viens de terminer 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka ("Dans les pas de Brigitte Bardot" - éd. Favre, 28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant ("Brigitte Bardot, moi je joue" - éd. Flammarion, 25 octobre 2017).
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je viens de terminer 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka ("Dans les pas de Brigitte Bardot" - éd. Favre, 28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant ("Brigitte Bardot, moi je joue" - éd. Flammarion, 25 octobre 2017).

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Total des visites

Lien Vers Des Sites Sympas !