Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 17:25

 

Colette et Brigitte Bardot

ou

Saint-Tropez, la liberté et… les animaux

 

Colette et Brigitte Bardot ont quelques points communs…

Ce sont des femmes « libres et anticonformistes » qui vécurent leur vie sans se soucier des convenances de l’époque et furent à l’origine d’une certaine libération des mœurs.

Colette avait découvert un petit village perdu, Saint-Tropez, dans les années 20, bien avant que Brigitte ne révèle au monde entier cet endroit devenu, depuis 1956, incontournable et mythique.

Toutes les deux ont un profond respect et un amour infini pour les animaux.

Colette avait beaucoup de chats dans la villa tropézienne – La Treille-Muscate – qu’elle possédait dans les années 20 et qu’elle revendit en 1939 à Charles Vanel car elle trouvait qu’il y avait trop de touristes… ! Bien plus tard, Brigitte a nourri les descendants des chats de Colette à travers le grillage de la villa déserte. Lors de mes séjours chez elle, je me souviens l’avoir accompagnée…

 

Colette-au-Palais-Royal-1.jpg 

À la fin de sa vie, Colette recevait beaucoup dans son bel appartement donnant sur les jardins du Palais-Royal.


* * * * * * * *


Colette, de son vrai nom Sidonie-Gabrielle Colette, est une romancière française, née le 28 janvier 1873 dans l’Yonne et décédée le 3 août 1954 à Paris. 

Elle a été élue membre de l'Académie Goncourt en 1945. 

Très jeune, elle rencontre Henry Gauthier-Villars, surnommé « Willy », avec qui elle se marie le 15 mai 1893. Auteur de romans populaires, il l’encourage à écrire ses souvenirs d’école, qu’il signe sans vergogne de son seul nom ! Cela donne Claudine à l'école, bientôt suivi d’une série de Claudine (La Maison de Claudine, Claudine à Paris, Claudine en ménage, etc.). Colette, jalouse et consternée de devoir être enfermée dans un rôle d’épouse bafouée, se libère de plus en plus de cette tutelle. Elle commence alors une carrière au Music-Hall (1906 - 1912) où elle présente des pantomimes orientales dans des tenues très dénudées.

Après avoir divorcé en 1906, elle épouse Henry de Jouvenel (dont elle séduira également le fils !) puis Maurice Goudeket ; elle aura de nombreux amants et aussi des maîtresses (Mathilde de Morny et Liane de Pougy parmi les plus célèbres…).

Sa vie sera mouvementée mais passionnante, avec beaucoup de scandales très mondains.

Elle publiera enfin sous son nom des œuvres qui sont devenues des classiques :

Chéri (1920), Le blé en herbe (1923), Sido (1930), Gigi (1944) et beaucoup d’autres encore…

Malgré sa réputation sulfureuse et le refus par l’Église catholique d'obsèques religieuses, Colette est la seule femme à avoir eu droit à des funérailles nationales. 

Elle repose au cimetière du Père-Lachaise à Paris.


* * * * * * * *

 

Dans ses Mémoires (Initiales B.B. – Grasset, 1996), Brigitte Bardot se souvient avec attendrissement de sa rencontre avec Colette dans son appartement parisien… Elle avait alors 16 ans et demi.


195x - Brigitte avant B.B., jeune mannequin.« Elle était allongée sur une chaise longue, devant une fenêtre qui donnait sur ces magnifiques jardins du Palais-Royal. Il y avait là son mari, Maurice Goudeket, Vadim et moi, et plein de chats. Elle me regarda longuement avec ses yeux si perçants, si intelligents. Elle m’intimidait énormément. Je me sentis transpercée, déshabillée, jugée, évaluée, je ne comprenais rien, n’étant venue là que pour accompagner Vadim.

Finalement, elle me dit :

- Bonjour Gigi.

Je restais éberluée.

Elle trouva que j’étais exactement le personnage, me demanda si j’étais comédienne et si j’aimerais jouer Gigi.

Je restais sans voix. Vadim répondit pour moi, expliquant ma timidité, mon désarroi, mon inexpérience. Je reverrai toujours ce salon sombre, encombré de meubles et de bibelots, avec cette tache claire de la fenêtre sur laquelle se découpait l’ombre de la chevelure de Colette.

Je n’ai pas joué Gigi, c’est Danièle Delorme qui l’a créée, mais cette rencontre fugitive avec cette femme qui m’a appelée du nom de son héroïne, restera à jamais gravée dans ma mémoire. »

 


 

* * * * * * * *

 

Récemment, Brigitte a préfacé un joli petit livre, abondamment illustré de photos et cartes postales représentant Colette avec ses animaux.

 

Livre Colette préfacé par BBColette et ses bouledogues

(Documents réunis par Nicole Dubus Vaillant)

 

Préface de Brigitte Bardot


Éditions Vaillant

87 pages – 6 Euros

(Paru en décembre 2009)

 

 

 

 

 

 

 

* * * * * * * *

 

Pour finir par un « clin d’œil », laissez-moi vous conter une petite anecdote personnelle…

Lorsque j’étais Chef de projet chez Esso, j’avais décoré tous les murs de mon bureau avec des photos de personnalités que j’admirais : B.B., Marlene Dietrich, Piaf, Cocteau, ma Maman (bien sûr !), etc... Et Colette. La photo la représentait, à la fin de sa vie, assise à son bureau.

Un jour, une de mes collègues commentait mes photos quand soudain elle me demanda :

- C’est qui la vieille à son bureau ?

- C’est Colette, lui répondis-je, un peu énervé. La grande Colette.

- Colette comment ?

J’étais tellement scotché par une telle inculture (surtout de la part d’une analyste diplômée…) que j’ai balbutié quelque chose comme : « Oh ! Mais tu ne connais pas… ».

 

* * * * * * * *

Partager cet article

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Mes COUPS de COEUR
commenter cet article

commentaires

Manuel LEFEBVRE 13/05/2011 10:26



il est sur que toutes les deux étaient des femmes libres, et elles avaient bien raison!!



François BAGNAUD 17/05/2011 02:04



Deux femmes mythiques... et plus que "libres"... totalement "libérées" de toutes les contraintes sociales dont elles se fichaient royalement. Elles vivaient comme elles en avaient envie,
notamment en matière amoureuse. Et en cela, elles ont fait "évoluer" la societé française... bien plus que des grands discours !


Mille bisous et encore merci pour tes commentaires.


François



Tosca Puccini 08/05/2011 01:25



Recette de Colette :  "La Flognarde"


1 verre de farine, un verre d'eau froide( ou de lait écrémé ), 2 oeufs, 3 cuillérées de sucre en poudre.  C'est tout pour faire un goûter excellent et nourrissant.


Mettre à four chaud et regarder se boursouffler en cuisant cette oeuvre d'art culinaire.


C'est rapide et économique.  J'ai gagné un bouquin  grâce à cette recette, sur France Bleu Loire Océan.


Cher François, je suis sûre que votre maman adorerait ( hum... avec de la confiture !)



François BAGNAUD 08/05/2011 10:40



Bien noté dans mon cahier des recettes...


Promis, je l'essaie un de ces soirs...


Bisous.


François



Tosca Puccini 08/05/2011 00:37



Merci François, cet article est pour moi ! "Colette" est mon univers poétique familier.  Ses oeuvres ont accompagné mes années d'études parisiennes( ainsi que  son ami Cocteau.).


Je crois que le plus beau de ses ouvrages, à mes yeux est " l'étoile Vesper". J'ai aussi  toutes ses lettres et les articles du" matin" qu'elle écrivit, lorsque son mari en était le
directeur.


De n'importe quelle page de n'importe lequel de ses livres s'envolent des nuées de papillons multicolores. Sa prose terrienne me fait rêver, satisfait  mes "papilles" intellectuelles ! 
Je ne peux expliquer pourquoi.  J'aurais tant voulu la rencontrer qu'aujourd'hui je fonce vers mes auteurs préférés pour ne pas avoir ce genre de  regrêts...


Une nuit pourtant, lorsque j'étais à Paris, après avoir fini ses oeuvres complètes, après avoir fulminé contre le décalage temporel, la briéveté des vies humaines et autres révoltes inutiles,
Colette est venu me rendre visite dans mon rêve:


"Tout en l’écoutant, je peux dévisager l’être qui me parle, toucher du regard ses cheveux moussus de personne âgée, doux comme l’invisible, blancs comme la lumière :
 _un halo lumineux, voilà ce qu’ils sont ! Et sa  peau si imberbe, si lisse …Les rides, à partir d’un certain âge, s’annulent entre elles. Il n’est pas rare de voir des vieillards ayant
reçu le lifting naturel de la sérénité : ceux- là vieillissent bien, de l’intérieur !"


J'écrivis ces lignes le lendemain, sur un petit nuage évidemment !


Je savais que Brigitte Bardot avait rencontré Colette mais j'ignorais à quelle occasion.


Elle aurait  tout aussi bien pu  jouer Minne dans "l'ingénue libertine" ou "les égarements de minne".  Seize ans c'est le bel âge !


Cet été je vais me rendre à St Tropez (avec une amie) et chercher cette fameuse Treille Muscate que je connais à travers les écrits de Colette. Je possède un livre de recettes de cuisine de
Colette ( recueillies au fil de ses ouvrages) avec de sublimes photos de cette maison tropézienne. Je ne sais pas si je la reconnaîtrai...


-BB et Colette: je suis ravie de ce tandem ! Des héroïnes qui me rendent  fière de mon statut de femme. Ajoutez-y Cocteau et je regretterai de n'être pas un homme !


Je crois que ces personnes aimaient et aiment la vie ( pour BB). J'espère que malgré ses luttes et ses souffrances de tout ordre,  BB rit encore et souvent de toutes ses belles dents
gourmandes.


Quel bonheur cet article! Et la biographie de Colette est concise, complète. Bravo !Quant à ceux et celles qui ne connaissent pas Sidonie Gabrielle, ils ne savent pas ce qu'ils perdent. 
Tout au moins devraient-ils connaître l'existence de cet auteur qui portait un nom en forme de prénom.


Allez, j'ouvre une page du "blé en herbe" pour vous, cher François, et vous adresse les fleurs et les papillons qui s'en échappent.


Mille bises multicolores.


 



François BAGNAUD 08/05/2011 10:39



Quel MAGNIFIQUE hommage !


C'est vous qui auriez dû faire un bel article sur Colette. Mais ce n'est pas trop tard...


Moi, j'ai juste survolé sa vie passionnante et me suis axé sur la rencontre de 2 personnalités hors du commun. Deux sacrés tempéraments...


La rencontre a dû être "terrifiante" pour la jeune Bri-bri qui était timide et un peu en retrait. Elle s'est bien rattrapée depuis.


On imagine plus à quel point de telles personnalités ont bouleversé la Société...


Mille bisous, chère Annie, et merci pour ce long commentaire qui pourrait être à la base d'un de vos prochains articles sur Colette...


Bonne journée ensoleillée.


François



Ricard Bruno 07/05/2011 20:16



François


Que dire de plus...magnifique article comme d'habitude, juste et proportionné, deux femmes exceptionnelles, deux destins incroyable, un rédacteur que tu es avec  une belle plume!


Chapeau l'artiste continue de nous fare découvrir ces personnages hors du commun.


Ton ami


Bruno



François BAGNAUD 08/05/2011 10:34



Cher ami Bruno,


Oui, ce sont 2 destins incroyables... qui se sont juste croisés.


Colette est décédée (en 1954) lorsque Brigitte commençait sa carrière.


Elles ont révolutionné les moeurs et fait évoluer les mentalités. On ne s'en rend même plus compte...


Il faut dire qu'actuellement, la Société est complètement violente et décadente... alors B.B. et Colette, c'est "Walt Disney" à côté de tout ce qui se passe... Mais pour l'époque, quelles
"sacrées bonnes femmes" !


Bisous.


François



France Aimée 07/05/2011 19:21



Voilà une rencontre formidable, Colette et Brigitte!!!


Il est des moments où l'on regrette de ne pas avoir le don de se rendre invisible, qsurtout dans ces merveilleux instants de pures communions, afin de partager sans déranger, l'immense bonheur
d'être parmi ces êtres qui ont ont compris de la vie!!!


Merci François pour ce bel article


Mille bisous


France



François BAGNAUD 08/05/2011 10:31



Oui, chère France, cette rencontre devra être émouvante... Et puis Brigitte, toute jeunette, timide, face à un monstre sacré qui devait être impressionnante.


Moi, j'aurais adoré rencontrer Colette. Il y a des personnalités comme cela que j'aurais aimé fréquenter... Quel prétentieux je fais ! Mais on a le droit de rêver...


J'ai bien rêvé de voir B.B. une fois dans ma vie et je suis devenu son ami...


Alors il faut continuer (toujours) à rêver !


Mille bisous ensoleillés.


François



Paquet Cédric 07/05/2011 19:19



JE viens de le commander à la FNAC. J'adore l'atmosphère de Colette si proche de Brigitte et d'un passé Tropézien que j'adore. Bisous bisous



François BAGNAUD 08/05/2011 10:27



Cela ne m'étonne pas de toi !


Tu verras, c'est un joli petit livre, pas cher, vite lu, et sympa à lire...


Merci pour ta fidélité.


Gros, énorme, bisous.


François



Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je viens de terminer 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka ("Dans les pas de Brigitte Bardot" - éd. Favre, 28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant ("Brigitte Bardot, moi je joue" - éd. Flammarion, 25 octobre 2017).
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je viens de terminer 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka ("Dans les pas de Brigitte Bardot" - éd. Favre, 28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant ("Brigitte Bardot, moi je joue" - éd. Flammarion, 25 octobre 2017).

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Total des visites

Lien Vers Des Sites Sympas !