Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 10:22

Hommage à Claude Laydu

 

5 ans déjà !

(article actualisé le 29 juillet 2016)

 

 

Avec Internet et les nombreux médias (presse, télévision, radio), nous sommes submergés par un flot continu d’informations plus ou moins importantes, et souvent nous passons à côté d’une nouvelle qui pourrait nous intéresser…

C’est par hasard, en surfant sur le Net, que j’ai appris le décès, le 29 juillet 2011, à Massy (91), de Claude Laydu. Et des souvenirs heureux sont revenus du plus profond de ma mémoire…

Je suis sûr que ce nom est inconnu du grand public et pourtant, souvenez-vous…

 

De nationalité suisse, né le 10 mars 1927 à Bruxelles, Claude Laydu arrive à Paris en 1947 pour y étudier l'Art dramatique.

Il passe trois ans dans la troupe de Jean-Louis Barrault, au Théâtre Marigny. Sa carrière de comédien s'amorce et durera une dizaine d’années. En 1950, il interprète le personnage principal du film Journal d’un curé de campagne de Robert Bresson. Ce rôle le fera entrer dans la légende du Cinéma français.

Il jouera dans seulement 16 films dont le célèbre Nous sommes tous des assassins d’André Cayatte (1952) et quelques pièces de théatre.


 

Journal d’un curé de campagne

 

Journal d'un curé de campagne est un film français de Robert Bresson (1951).

Le jeune curé d'Ambricourt (Claude Laydu), issu d’une famille d'alcooliques, se nourrit très mal et sa santé s'en ressent. Il tient un journal intime dans lequel il raconte les difficultés qu’il rencontre avec ses paroissiens dans cette campagne d'Artois. Il est sujet à des moqueries. Il se confie alors à un autre curé qui lui recommande d’aller consulter un docteur.

Mais il est témoin de différents drames (le décès de son médecin puis celui d’une comtesse qu’il tentait de ramener vers la religion) et il est mis en cause par des rumeurs…

Bientôt, il apprend qu’il est atteint d’un cancer de l’estomac.

Réfugié chez un prêtre défroqué qui vit avec une femme, il meurt en affirmant que « tout est grâce »…

 

Portrait-de-Claude-Laydu.jpg

Claude Laydu dans le rôle du curé d’Ambricourt.

(Journal d’un curé de campagne  - 1951)

 

Ce magnifique film, devenu un grand classique, est construit autant sur la voix intérieure du prêtre que sur les séquences filmées. Le réalisateur a épuré au maximum le récit en composant une suite de séquences d’une grande sobriété.

Il est adapté du roman de Georges Bernanos, publié en 1936 et récompensé par le Prix de l'Académie française.

Ce film très lent et très religieux est une œuvre assez mystérieuse qui a reçu de nombreux prix : le Grand prix du Cinéma français (1951), le Prix Louis-Delluc (1950), le Grand prix du Festival de Venise (1951) et le Prix Méliès (1951).  

 

 

Bonne nuit les petits

 

En 1960, Claude Laydu a une révélation en regardant à la télévision est-allemande, un feuilleton pour enfants (Le petit marchand de sable) avec une marionnette et deux fillettes (l’une d’entre elles sera très connue sous le nom de… Nina Hagen !).

De retour en France, il crée alors une série destinée aux jeunes enfants qui deviendra incontournable : Bonne nuit les petits. Elle sera diffusée pour la première fois le 12 décembre 1962 en noir et blanc.  Mais c’est seulement lors de la deuxième série (à partir d’octobre 1963) que les personnages de Nicolas et Pimprenelle vont apparaître ainsi que Nounours dans sa forme définitive. D’autres séries avec des personnages supplémentaires seront programmées (avec des interruptions) jusqu’en 1997. En tout 841 épisodes d’une durée de 5 minutes.

Claude Laydu prêtera sa voix au Marchand de sable.

 

45-Tours--Bonne-nuit-les-petits-.jpg

Un des disques « collector » de ma collection...

Pimprenelle et Nicolas écoutent les conseils de Nounours.

 

J’avais déjà 8 ans lorsque la première série a été programmée et je l’attendais avec impatience chaque soir… Elle passait juste avant les Actualités de 20 Heures.

Vous vous souvenez tous du Marchand de sable qui arrive avec Nounours sur un nuage. Ce dernier va descendre dans l’appartement de Nicolas et de sa sœur Pimprenelle pour les inciter à se coucher et à faire de beaux rêves…

Je vous propose de revoir les séquences-clés de cette série avec un épisode :

 - l’arrivée du Marchand de sable et de Nounours sur une musique inoubliable (Que ne suis-je la fougère attribué à Pergolèse ou Antoine Albanèse) jouée à la flûte à bec.

 - le fameux « Bonne nuit les petits » prononcé par Nounours

 - et enfin la poignée de sable censée endormir les deux enfants (le son du sable jeté est exprimé en musique par un glissando de harpe).

* * *

Je suis sûr que vous serez émus en revoyant cette courte vidéo...

Ce sont les souvenirs heureux de notre jeunesse, de ces belles années 60 qui reviennent à notre mémoire pour notre plus grande joie.

Pour prolonger le plaisir de la nostalgie et tout savoir sur cette série mythique, n’hésitez pas à faire un tour sur le site officiel :

 

http://www.bonnenuitlespetits.fr/

 

* * * * * * * * 

Partager cet article

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Mes COUPS de COEUR
commenter cet article

commentaires

pascale le petit nain de François 15/12/2012 01:11


cher François, mais pas trop cher car je n'ai plus les moyens,lol !!..Oui,mes souvenirs sont commes les votres et
ceux de toutes ces personnes qui ont regardé tout ça,oui,quel beau moment dans la vie d'un ou d'une enfant qui se réfugie dans ses rêves après avoir  vécu de si beaux moments avec ses
grands-parents....J'étais très petite,je ne m'affirmais pas encore......Mais,petit nain à grandi et a beaucoup de force en lui aujourd'hui.....Bisous mon Prince et...♥ ♥  Un ♥ pour
vous et l'autre,pour votre maman...Big bisous Pascale Si,si,vous le verrez quand vous me rencontrerez......Je me
barrerais,lol !! Froussarde Pascale,oui et alors,la timidité  n'est pas une infirmité mais simplement un respect pour la personne que l'on va rencontrer et recevoir...Bisous mon Prince et
pensées pour vous et votre petite maman....Petit nain triste pour vous ce vendredi...♥ ♥ Je vous adore....

François BAGNAUD 15/12/2012 11:43



Chère Pascale, 
Vous verrez quand on se rencontrera, on se "reconnaîtra" sans problème, car nous sommes tous les deux des gens simples et sympathiques. Je pense que nous avons compris l'Essentiel de la vie, à
savoir... l'amour, l'amitié, le respect et tant d'autres valeurs profondes aujourd'hui un peu mises de côté...
Je vous embrasse bien fort.
François  



pascale 12/12/2012 19:13





 Bonsoir François,ha,j'étais chez mes grands parents et vous me refaites remonter encore de merveilleux souvenirs.....Pom,pom,pom,pom,bonne nuit les petits !!..Ho,je dormais avec ma soeur et
j'avais 6 ans et après nounours, mon oncle me portait et me mettait dans le lit qui était un divan qui se repliait,chambre d'appoint, car il n'y avait pas beaucoup de
place... Avec un gros bisou et je m'endormais en rêvant du marchand de sable et de nounours et de Pimprenelle et Nicolas et je me souviens vu que l'on dormait dans la salle à
manger ou il y avait la télé,qu'après nounours,on allait au dodo,et pour que l'on ne la regarde pas, mon oncle et mon grand-pére mettaient un grand drap blanc..Je m'en souviens comme ci
c'était hier......On restait un peu plus devant la télé quand le mercredi on avait pas école....J'aimais ce temps avec mes grands-parents et mon oncle,il avait 18 ans et était comme un grand
frère pour moi....Que de  belles choses qui me  revienent ce soir et tout ça grâce à qui ??...A vous François !!...Merci de m'avoir fait encore remonter dans le temps,je vous
embrasse bien fort mon courageux Prince Vaillant et je vous remercie encore pour ce si beau partage.....Mille doux bisous pour vous et douces pensées virtuelles pour votre petite maman.....♥
♥   Courage mon gentil Prince,je pense bien à vous.....Pascale, gros bisous

François BAGNAUD 13/12/2012 06:21



Chère Pascale, 
J'aime ces souvenirs d'enfance, les vôtres qui me rappellent aussi les miens...
En ce moment, plus que jamais depuis le départ de ma Maman adorée, j'aimerais avoir 10 ans et me blottir encore dans ses bras... C'était une si belle époque de ma vie. C'est le manque physique
qui est le plus dur : ne plus la voir, l'entendre parler, m'appeler, me sourire... 
Je vous embrasse tendrement.
François 



Annie Batalla 12/12/2012 16:37


Notre enfance vernie ! J'ai bien connu cette série, tous les soirs à 18 heures (personnellement  je me couchais bien plus tard !) J'aime  la magie de cette musique et de ces images
avec, pour arrière fond, des buildings des années 60 parmi lesquels je reconnaissais le mien, jusqu'à la fenêtre de ma chambre... C'était le bon temps ! Aujourd'hui les enfants devraient trouver
ça mièvre tellement l'époque a changée. Il n'y a pas si longtemps, j'ai acheté pour moi la collection complète en DVD...  Et aussi" le manège enchanté".


Merci de cette réminiscence, cher François. Bisous


Annie

François BAGNAUD 13/12/2012 06:24



Chère Annie, 


En ce moment, depuis le départ si brutal de ma Maman chérie au Paradis, tous ces souvenirs de mon enfance me déchirent le coeur, mais ils me font quand même du bien...
Merci pour votre affection, votre soutien et votre tendresse. J'en ai tellement besoin...


Je vous embrasse.
François 



France Aimée 14/08/2011 15:48



Que de tendres souvenirs reviennent à ma mémoire avec Nounours, Nicolas et pimprenelle.Douces et innoubliables années 60 si chères à mon coeur. Je ne connaissais pas ce monsieur Claude Laydu,
c'est grâce à vous que je le découvre. Merci François, c'est un bel hommage que vous lui témoignez...


Mille bisous


France


 



François BAGNAUD 15/08/2011 01:09



Oui, j'en suis sûr, Claude Laydu est totalement inconnu du grand public, et pourtant quel comédien remarquable de justesse et de sensibilité dans le film de Bresson (un chef d'oeuvre). 
Quant à "Bonne nuit les petits", depuis que j'ai mis cette vidéo dans mon article, je ne me lasse pas de la visionner... Je deviens mon propre lecteur ! Autant se faire plaisir...


Je vous embrasse et merci encore pour votre amitié et votre patience...


François 



Annie Batalla 10/08/2011 01:53


Pour moi le marchand de sable est passé mais je résiste vu que du sable j'en ai plein ma plage. Cela dit, j'avoue avoir acheté il n'y a pas si longtemps le coffret vidéo de "bonne nuit les petits".
Eh oui moi aussi ! J'étais petite mais cette musique magique et cette poésie comme l'on n'en fait plus m'ont subjuguée. Bel article encore une fois et très instructif. Bravo cher François!. Pom pom
pom pom pom pom pom pom...bonne nuit les petits devenus grands ! Annie


François BAGNAUD 10/08/2011 18:33



Merci, chère Annie, pour votre commentaire. 


J'avoue que je me doutais bien que vous deviez aimer cette série, sa musique et cette poésie... On est tout à fait d'accord...


J'aime la nostalgie, ça me fait encore rêver...


Mille pensées et un gros bisou.


François



Fabienne 09/08/2011 23:02



Petite correction d'une faute d'orthographe...le marchand de sable va passer...J'avais sans doute un petit grain de sable dand l'oeil...



François BAGNAUD 10/08/2011 18:31



Bah, le correcteur que je suis l'avait vue mais j'étais résté indulgent (lol). Moi-même, je fais encore des fautes parfois surtout sur les accords (pas toujours facile) de verbe...


 



Fabienne 09/08/2011 22:59



Merci François pour ces douces images qui ont aussi berçé mon enfance.Pour moi c'était en 1964 à notre arrivée à Troyes car avant nous n'avions pas encore la télévision...j'avais 6 ans...Bonne
nuit aux grands que nous sommes devenus...le marchand de sable va passé...



François BAGNAUD 10/08/2011 18:29



Chère Fabienne, 


C'est vraiment par hasard (car qui s'en souvient...) que j'ai appris la mort de Claude Laydu et tous ces tendres souvenirs sont revenus. J'ai voulu les partager avec ceux de ma génération (ou un
peu plus jeune comme vous) qui avaient aimé cette adorable série...


Eh oui, le Marchand de sable est passé depuis longtemps mais je reste toujours sensible à la musique de sa poudre étoilée... J'adore cette nostalgie qui m'aide à surmonter les épreuves.


Mille bisous et à bientôt.

François 



Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 58 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur un livre inédit sur B.B. avec Dominique Choulant (parution en octobre 2017).
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 58 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur un livre inédit sur B.B. avec Dominique Choulant (parution en octobre 2017).

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Un livre bouleversant à découvrir !

Un témoignage 

émouvant

 

2013/09 - Et le cancer brisa mes rêves (Solange N.)

224 pages

(37 photos intérieures en noir & blanc)

 

16,95 Euros

(frais d'envoi en plus)

 

Ce témoignage bouleversant

est un cri de désespoir :

celui d’une femme courageuse qui aura lutté 25 ans contre plusieurs cancers

et affronté des drames

durant toute sa vie. 

 

* * * * * * * *  

 

Tous les détails avec le lien ci-dessous : 

http://livres.rencontres.bardot.barbara.star.over-blog.com/article-et-le-cancer-brisa-mes-reves-de-solange-n-avec-fran-ois-bagnaud-119707111.html

Total des visites

Lien Vers Des Sites Sympas !