Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 11:49

Hommage à un poète nommé

« Pilou » Bardot

 

Lorsque fin mai 2012, j’ai reçu de la part de mon éditeur une demande pour Brigitte Bardot, j’ai su immédiatement qu’elle allait accepter. En effet, le magazine Le Point la sollicitait pour participer à un hommage à l’occasion de la Fête des Pères, le 17 juin. Il s’agissait, pour des personnalités (dont François-Xavier Demaison, Stéphane Bern ou Guy Savoy), d’évoquer leur papa. Et c’est ainsi que Brigitte m’a immédiatement envoyé ce joli texte ci-dessous :

 

Brigitte Bardot évoque son père Pilou (Juin 2012)

Original de l’hommage écrit par B.B. pour son Papa Pilou.

(Paru dans Le Point n° 2073 du 7 juin 2012)

 

Louis Bardot, d’origine lorraine, est né en 1896. Il est surnommé « Pilou ».

Avec ses frères, il dirige des usines d’Air Liquide, dont le siège parisien se trouvera, à une époque, rue Vineuse, dans la même petite rue du 16ème arrondissement où se situe l’actuelle Fondation de Brigitte.

À 37 ans, il épouse une parisienne (qui a passé son enfance en Italie), Anne-Marie Mucel (dite « Toty »), et le 28 septembre 1934, ils donnent naissance à leur première fille, Brigitte. Puis, le 5 mai 1938, la famille accueille un deuxième enfant : Mijanou, la petite sœur de B.B. Quand elles étaient gamines, ce gentil papa leur lisait de jolies histoires pour les endormir : Les Contes du Chat perché de Marcel Aymé, Les Histoires comme ça de Kipling ou les fables de Madame la Pie qu’il inventait.

Brigitte a toujours adoré son Papa, et même si elle le craignait car il était assez sévère, elle avait un profond respect pour lui et elle l’aimait plus que tout. 

 

1967/06 - Avec son papa surnommé

Brigitte et son papa arrivent chez « Maxim’s » à Paris (Juin 1967).

 

Au début, Pilou ne voyait pas d’un bon œil que sa fille devienne mannequin, puis actrice, mais ensuite il sera très fier de sa réussite. Il n’hésitera jamais à la défendre publiquement. Ainsi, en 1958, lorsqu’à l’Exposition Universelle à Bruxelles, le Pavillon du Vatican affichera un portrait de Brigitte pour symboliser le péché et le « Mal », son sang ne fera qu’un tour.

« Papa, fou de rage, fit des pieds et des mains, alla voir tous les archevêques et évêques de Paris, de France et de Navarre, tant et si bien que mon effigie fut retirée dix jours après. (…) »

(Initiales B.B. – 1996)

 

Brigitte restera très proche de son père, un homme élégant et raffiné, qui venait la rejoindre parfois sur des tournages (comme celui de Viva Maria au Mexique en 1965) et ne manquait jamais une occasion de faire la fête avec elle (chez « Maxim’s » en 1967).

 

1965 - Avec son Papa Pilou

Brigitte et Pilou visitent la pyramide de Tajin au Mexique en 1965.

 

Louis Bardot était aussi un poète romantique. Il oubliait volontiers les rigueurs de son métier pour laisser courir sa plume. Il aimait parler de nostalgie, écrire des vers pleins d’humour ou de mélancolie, et aussi nous dévoiler ses amours avec beaucoup de sensibilité. Son inspiration, il la trouvait dans la vie quotidienne, semblant ignorer le temps qui passe, s’émerveillant de l’amour immense que lui donnaient « les 3 femmes de sa vie » : Anne-Marie, son épouse, et leurs deux filles. Sa famille restait son sujet préféré et chacune de ses œuvres est une preuve de son attachement.

  

Brigitte-Bardot-avec-son-pere--Mai-1965-.jpg

Louis Bardot accueille sa fille qui revient du Mexique après le tournage de Viva Maria.

(Aéroport d’Orly – 27 mai 1965)

 

Brigitte a toujours parlé de lui avec une tendresse infinie. Souvent, le matin, elle trouvait un petit poème, écrit sur une simple feuille de brouillon, comme celui qu’elle a toujours gardé précieusement :

 

Chaque jour

Jusqu’à demain matin

Gardez-moi tout votre amour

Car je vous dis pour la millième fois

Que je vous aime

Jusqu’au matin du lendemain

De tous les jours…

 

L’Académie Française a décerné au recueil Vers en vrac (publié en 1960), le Prix de la Fondation de Labbé-Vauquelin. Pilou publiera d’autres recueils et écrira des petits poèmes jusqu’à la fin de sa vie.

 

1960 - Recueils de poèmes de Pilou Bardot

Deux recueils numérotés de « Pilou » qui m’ont été offerts par Brigitte.

 

Alors qu’il est déjà très malade, Brigitte prend conscience des ravages de la vieillesse pour la première fois de sa vie :

« Quand je repensais à cet homme grand, beau, droit et fort, je me disais que la vieillesse est une épreuve atroce. (…) Pourtant, il restait extrêmement digne, soigné, ses cheveux blancs auréolaient son beau visage, ses mains merveilleusement fines et entretenues étaient toujours ce qu’il appelait son aristocratie. (…) Dans son isolement, il pensait à des poèmes qu’il écrivait avec difficulté sur son petit calepin noir. (…) J’essayais avec maladresse de lui faire comprendre mon amour pour lui, mon admiration pour tout ce qu’il a été dans sa vie (…), pour son courage d’homme et de soldat pendant les deux dernières guerres. »

(Le Carré de Pluton – 1999)

 

Puis le 5 novembre 1975, Papa Pilou s’est endormi pour l’éternité... 

«  J’ai appris, en voyant mourir papa, tout ce que la vie m’avait évité jusqu’à ces jours : la précarité de notre existence, notre fragilité, le ridicule des prétentions de tous ces gens qui se croient immortels, la médiocrité de la haine, l’inutilité de la mesquinerie. J’ai appris l’humilité, la détresse, la mort. J’ai appris la tolérance, la générosité, la bonté, la profondeur, le mystère, la peur. J’ai appris l’amour. »

(Le Carré de Pluton – 1999)

 

 

En passant

 

(extrait de Vers en Vrac – 1960)

                                                              à Brigitte

 

 

Brigitte… Écoute, un soir… Écoute

Un murmure qui vient d’en bas…

Un léger crincrin… c’est sans doute

Une chanson de ton Papa…

 

Car s’il passe, il ne monte pas…

Il regarde… Il en meurt d’envie…

Il en aurait l’âme ravie

Comme tous ceux qui sont Papas…

 

Ton étoile est trop haute… En bas,

Dans la rue, il chante un poème

En passant, pour dire qu’il t’aime…

 

Vers… Chansons… Le vent les emporte…

Mais, dis au petit que tu portes :

« Ce poète était mon Papa… »

 


 

En ce jour de Fête des Pères (17 juin 2012), je m’associe aux vœux de Brigitte et je souhaite aussi une Bonne Fête à mon Papa adoré, qui nous a malheureusement quittés en 1981, à l’âge de 73 ans. Je pense souvent à lui, ses portraits sont partout dans ma maison et toujours il me manquera…

 

* * * * * * * *

Partager cet article

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans Brigitte BARDOT
commenter cet article

commentaires

liloune 27/10/2015 14:56

coucou tout le monde! ça n'a pas vraiment de rapport avec l'article mais ça peut toujours servir! j'ai trouvé un site qui permet de toucher un ptit salaire (350€ à 450€ par mois) en répondant à des sondages en ligne! c'est pas beaucoup mais ça permet tout de même de mettre du beurre dans les épinards! bref! voilà le lien du site pour qui ça pourrait intéresser: www.sondage-france.com profitez-en aussi ;-)

François BAGNAUD 27/10/2015 19:22

Effectivement, aucun rapport avec l'article...
Il existe des dizaines de sites de sondages en ligne... Global Test Market ou Gaddin.com !

Nadine Pritzkau 06/10/2015 19:59

Bonjour Amie Brugitte,je suis Nadine de la belgique Ostende, jai perdu mon lui avez 48 ans jeune tres malade tres dure pour perdre un papa,maman et 86 ans abeter Ostende ,jai perdu mon frere 54 ans,joli homme malade aussi,jai beaucoup photo dans mon living et tres triste,la vu
Vie et pas facille par fois,on le oublier jamais,sont toujour dans notre coeur.

François BAGNAUD 06/10/2015 23:31

OUI, vous avez raison : les personnes que nous aimions beaucoup sont toujours dans nos pensées et dans nos cœurs...
Je le sais bien car mes parents disparus sont avec moi en permanence... et ils m'aident à vivre.
Bien à vous.

balaine 26/07/2014 19:18

je pense souvent a toi Brigitte car j'ai habité dans ta maison a Iigny-en-barrois quand j'étais enfant; je me souviens de ton passage rue du général de gaulle, et tu as même parlait avec ma grand-mère, si un jour tu repassais en lorraine je serais content de te recevoir. je t'embrasse. balaine bruno 32 rue des mésanges 55500 Ligny-en-Barrois. ma famille se joint a moi et te donne le bonjour.

François BAGNAUD 18/12/2014 23:22

Bonjour cher Bruno,
Le mieux pour que Brigitte Bardot prenne en compte votre message et (peut-être) y apporte une réponse, ce serait de lui écrire vous-même à La Madrague (83990 Saint-Tropez), mais en évitant les périodes d'affluence où elle reçoit beaucoup de courrier (anniversaire le 28 septembre, fête le 23 juillet et les Fêtes de fin d'année). Elle lit toutes ses lettres et répond personnellement à un grand nombre d'entre elles.
Bonne journée à vous aussi.
François

balaine 18/12/2014 19:24

bonjour monsieur bagnaud, merci de transmettre mon message a Brigitte, j'ai vu que nous étions du même âge car je suis né le 27 mai 1954 a Ligny-en-Barrois. bonne journée. bruno.

François BAGNAUD 28/07/2014 13:40

Bonjour cher Bruno,
Merci pour votre message et ces jolis souvenirs d'enfance.
Brigitte ne vient JAMAIS sur Internet et ne lira donc pas ce message, mais il lui sera transmis par courrier postal.
Belle journée à vous.
François

Tosca Puccini 21/06/2012 22:17


73 ans c'est jeune pour mourir ! Surtout lorsqu'il s'agit de son papa... Nous avons tous un père dans le coeur, à côté d'une maman et ce duo nous accompagne en tout lieu  et à tout moment.


C'est beau cette complicité entre un père et sa fille. Comme quoi la sévérité n'est pas un obstacle à l'amour filial. Brigitte Bardot écrit très bien de sa si jolie écriture artistique... Merci
François pour ce respectueux hommage.


Bisous


Annie


 

François BAGNAUD 22/06/2012 11:23



Chère Annie, 


Oui, mon Papa était une force de la nature, un roc, et il aurait pu vivre auprès de Maman encore quelques années. Mais la vie en a voulu autrement... Quant à l'autorité et la sévérité, mon
Papa était comme celui de Brigitte, et tous les deux, nous les remercions de nous avoir donné une éducation stricte. En tout cas, moi, je sais que c'est (en grande partie) grâce à mes parents que
je suis devenu un adulte responsable et qui peut se regarder dans une glace sans rougir. Merci à eux. 


Je vous embrasse. A bientôt.
François  



Manuel Lefebvre 21/06/2012 09:39


Quel bel hommage que rend Brigitte par cette lettre à son papa, il aurait été très fier d'elle, il doit l'être et il peut l'être...


Grand homme, certainement adorable comme peux l'être aussi sa fille Brigitte...


Merci pour cet article Francois que je découvre seulement avec un peu de retard.

François BAGNAUD 21/06/2012 12:16



Mon cher Manuel, 
Merci pour ta visite, cela me fait toujours plaisir.
OUI, Brigitte a été immédiatement OK pour rédiger cet hommage à son Papa qu'elle adore et dont elle parle souvent. Une belle complicité les unissait. C'était un homme bien plus élégant que celui
qui est décrit dans la bio de chez Flammarion...!
Je t'embrasse bien fort.
François  



Pascale 18/06/2012 01:11


 Mon François,mon ami,comment dire la peine que j'ai et que je ressens en lisant ce que vous
marquez...Aujourd'hui,j'ai eu du vague à l'âme,y'a des jours comme ça,demain ça ira mieux comme chantait Annie Cordi...Le papa de B.B. était sévère,le mien aussi,je ne me retrouve pas dans
tout ce qui est dit mais dans certaines choses...Ci !!..Je comprends votre tristesse car on est pas mal de personnes à avoir perdu ses parents et oui,c'est triste mais la vie continue...C'est
dur,mais vous tout comme moi avez assurez cette absence.......Je suis un peu comme vous,les photos sont dans toute ma maison,que ce soit de mes amours de toutous (Que j'ai fait incinérer et qui
sont et seront toujours avec moi,car quand je ne serai plus là,j'ai dit à mon mari de les mettre avec moi...)ou des personnes que j'aime....Je vous embrasse bien fort François et je sais qu'il
vous faudra encore beaucoup de courage pour affronter la suite....Car déja ce courage que vous avez  pour votre maman ne me fera pas retirer votre nom de gentil Prince Vaillant...Je vous
embrasse de tout mon coeur je suis là pour vous à chaque moment,je sais votre amour pour votre mère...Alors,embrassez la,la,la,la...Protégez la,lala,la...Bisous François et douceur pour votre
maman...Pascale...

François BAGNAUD 19/06/2012 11:26



Merci, ma chère Pascale, de vous associer à cet hommage rendu à nos Papas. Ils nous manqueront toujours, mais nous gardons dans nos coeurs la chaleur de leur sourire et de leur amour. Mon Papa,
je l'adorais et c'était réciproque... J'étais un enfant arrivé sur le tard (il avait 46 ans à ma naissance) et j'ai été choyé et aimé. Il a fait de moi l'adulte responsable que je suis. Merci mon
Papa chéri. 
Mille bisous et à bientôt.
François  



Bambou 17/06/2012 18:07


quelle belle relation d'une fille et son père 


oui! c'est aussi le fête de mon cher papa je pense à lui trés fort il est dans mon coeur et j'aurai tant aimé qu'il soit là aujourd'hui...un homme patient et généreux il me manque

François BAGNAUD 19/06/2012 11:21



OUI, Brigitte m'a souvent parlé de son Papa, un homme raffiné, élégant et si fier de sa fille.
En ce jour de Fête des Pères, mais toute l'année aussi, nous pensons très fort à nos Papas qui nous manquent tant, mais qui sont pour toujours dans nos pensées et dans nos coeurs.
Merci de vous associer à ce bel hommage.
Bien à vous.
François 



Dollé Monique 17/06/2012 16:35


C'est avec émotion que je m'associe également à vos voeux cher François et chère Brigitte. Comme vous j'ai perdu mon papa, qui n'avait que 54 ans. Depuis ce jour mon balancier s'est
déséquilibré... 


Mille Bises


France


 

François BAGNAUD 19/06/2012 11:19



Merci, chère France, de penser comme moi à nos chers Papas, si proches de nous par la pensée, et toujours dans nos coeurs. 
Maman parle encore tous les jours de Papa... et ceci depuis le jour de son départ, c'est incroyable. Il faut dire que c'était un homme extraordinaire qui a fait de moi l'adulte que je suis. Et je
lui dis "merci" pour m'avoir appris tant de choses et montré le "Chemin".
Je vous embrasse bien affectueusement.
François 



Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur 2 livres inédits sur B.B. :  avec Alain Wodrascka (28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant (25 octobre 2017).
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka (28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant (25 octobre 2017).

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Total des visites

Lien Vers Des Sites Sympas !