Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 01:11

BATALLA Annie (2)Annie Batalla

 

 

passionnée

et

motivée

 

 

 

Qui n'a pas eu envie, un jour, d'écrire un livre…

Seulement voilà… il faut non seulement savoir un minimum « écrire », mais il faut surtout avoir quelque chose d’intéressant à raconter… On ne peut pas s’improviser « auteur » comme cela. Mais, souvent l’envie est trop forte, alors on se lance, on écrit, on rature, on doute, on se relit, on arrête, puis on retravaille son texte et enfin, un jour, on estime que « c’est fini ! ».

Alors, on veut absolument faire éditer son « œuvre »…

Et là, commencent les vraies difficultés…

Car trouver un éditeur lorsqu’on est inconnu est quasiment impossible.

Les grandes maisons d’édition avec lesquelles j’ai collaboré reçoivent tellement de manuscrits par jour qu’elles ne peuvent pas tous les lire entièrement. Alors le premier choix se fait sur la présentation générale du manuscrit (propre, tapé sur ordinateur avec une belle mise en page aérée et un minimum de fautes d’orthographes), ensuite sur la lecture en « diagonale » des premières pages. Si le manuscrit franchit cette étape, il sera présenté en comité de lecture, et si un avis favorable est donné lors de cette réunion, il sera confié à un lecteur professionnel qui établira une fiche de lecture. Puis, lors d’une autre réunion, ce dernier parlera du livre et il sera décidé de sa publication ou pas (dans ce cas-là, l’auteur recevra une lettre de refus personnalisée).

Ça, c’est ce qui arrive assez rarement... 

Car dans 99 % des cas, le postulant « écrivain » recevra une lettre-type lui indiquant poliment que son « manuscrit n’entre pas dans la ligne éditoriale… etc. ». En un mot, il n’aura pas été lu !

 

Alors, si vous êtes un auteur inconnu, ne perdez pas votre temps et adressez-vous à des éditeurs « alternatifs » comme par exemple Publibook ou sa filiale (Mon Petit éditeur) avec qui je collabore régulièrement. Ils ont un comité de lecture et suivant la qualité du manuscrit, ils vous proposeront soit un contrat classique, soit une participation à l’édition (de l'ordre de 500 Euros). Refusez surtout toutes les propositions des éditions « à compte d’auteur » qui sont hors de prix et n'offrent pas de meilleures prestations !

 

* * * * * * * * 

 

Annie Batalla a suivi un chemin détourné : elle a d’abord envoyé son manuscrit à Brigitte Bardot qui a eu un coup de cœur, lui a promis une préface et... m’a transmis le tout, en me demandant de faire éditer ce témoignage ! J’ai adressé le texte à Publibook et, quelques mois plus tard, le llivre Sur la plage... abandonné est né (voir mes précédents articles). Préfacé par B.B. !

Mais ensuite, il faut que le livre soit connu du public afin de se vendre un peu... Or l’éditeur fait un service de presse minimum et passe rapidement à d'autres livres… Il n'a jamais beaucoup de temps à consacrer à la promotion. Donc, l'auteur doit prendre le relais !

Bien sûr, un bel article comme celui paru récemment sur Annie Batalla dans France-Dimanche est l’idéal, mais il faut surtout que l’auteur s’implique et fasse « vivre » son livre sinon il sera vite oublié…

Annie le fait avec passion et cela donne des résultats appréciables…


BATALLA Annie (1)   

Elle n’hésite pas à présenter elle-même son ouvrage à ses amis, ses collègues de travail, sur son Blog, sur Facebook… Il faut rechercher tous les moyens publicitaires possibles afin de donner de la visibilité à son livre...

 

Annie-Batalla---Preface-Bardot--Blog-Bagnaud-.jpg

 

Elle sait le mettre en valeur dans les librairies où il est diffusé et utilise le formidable « coup de pouce » apporté par la préface de Brigitte Bardot…

Enfin, elle téléphone aux radios locales et à certains journalistes, elle adresse des communiqués de presse à toute la PQR (Presse Quotidienne Régionale), propose des signatures, etc.

Et voici les premiers articles qui font d’Annie un « auteur régional ».

À ce titre, elle sera bientôt invitée à diverses dédicaces et dans tous les salons du livre de sa région.

 

Presse Annie Batalla - Blog Bagnaud

* * * * * * * * 

Partager cet article

Repost 0
Publié par François BAGNAUD - dans LIVRES et AUTEURS
commenter cet article

commentaires

Manuel LEFEBVRE 21/02/2011 13:54



merci donc au coup de pouce de BB et François ;)



François BAGNAUD 22/02/2011 12:11



C'est certain, cher Manuel, qu'une préface de Brigitte Bardot aide beaucoup pour la presse, sinon le livre d'une inconnue n'a aucune chance dans la masse incroyable de livres qui sortent chaque
semaine... Alors, en plus, un livre sur les animaux ! Mais Brigitte est consciente de l'impact de ses préfaces et elle est totalement d'accord qu'on "utilise" son nom pour la promotion...


Quant à moi, je suis l"homme de l'ombre...


Bisous.


François



marie 19/02/2011 19:18



Un superbe article sur Annie, j'ai adorée son livre et c'est vraiment bien que Brigitte BARDOT et mis une préface. Je l'ai vu aussi a la télévision avec son orchestre et son violon, lundi 14
février sur FR3 pour les " Victoires de la musique classique " c'était magnifique et j'ai passée un très bon moment. Bisous bonne soirée et bon dimanche François



François BAGNAUD 21/02/2011 00:46



Oui, chère Marie, notre amie Annie continue sur sa lancée. Sur Amazon, son livre se vend bien et je suis content pour elle. On la voyait rudement bien aux "Victoires". Il faut dire qu'on
cherchait à ne voir qu'elle parce qu'on la connaissait. C'était notre "vedette" à nous !


Mille bisous et maintenant je vais aller faire un petit tour sur ton Blog...


François



Tosca Puccini 18/02/2011 18:41



Blague à part, vous avez été formidable, François et Brigitte Bardot d'une gentillesse qui marque le coeur !


Je me ferai un plaisir de lui donner les bénéfices et les droits d'auteur de ce petit livre, à la fin de l'année pour sa Fondation.


Amitié reconnaissante


Annie



François BAGNAUD 19/02/2011 10:42



Oui, ce sera sympa de faire un don sur les bénéfices dégagés à la fin de cette année.


C'était prévu comme cela et ce sera bien de s'y tenir.


Brigitte y sera très sensible.


Bisous.


François



Tosca Puccini 18/02/2011 18:38



Eh bien, je suis gâtée ! Merci cher François de me placer dans votre jolie et illustre vitrine.


J'espère que mon goéland en s'envolant laissera la place au prochain roman que je suis en train d'écrire. Après toutes ces considérations un peu péjoratives sur les auteurs inconscients, il me
vient comme une sorte de trac, sous la coupe d'un avertissement sous-entendu et parfaitement entendu.


Donc, si j'ai bien compris :  j'exige une préface de Marilyn Monroe cette fois ! Mon livre ne fait que quatorze pages mais c'est un chef d'oeuvre, nous sommes bien d'accord?


Bisous


Annie


 


 



François BAGNAUD 19/02/2011 10:41



Chère Annie,


Votre premier livre était un témoignage, le nombre de pages n'était pas l'essentiel. C'était comme une nouvelle. Cela se lit bien. On garde un joli souvenir une fois lu. Le pari est gagné.


Au suivant.


Bonne journée.


François



Ricard Bruno 18/02/2011 10:24



François


Vouloir écrire un livre c'est très bien, mais comme tu le dit si justement il faut avoir des choses à mettre dedans, et je sais de quoi je parle, tu vois ce que je veux dire François, il faut
faire des choix car plus on attend plus le livre"grossit"...


En tout état de cause c'est une belle aventure que cet auteur vît.


Bruno Ricard  



François BAGNAUD 18/02/2011 11:40



Cher Bruno,


Tout d'abord, en écrivant mes "conseils", je pensais à tous ces gens qui envoient des manuscrits à Brigitte ou à moi, et qui manifestement n'ont rien à raconter (certains envoient des textes
de... 10 pages !) et qui en plus veulent une préface de BB et ne comprennent pas qu'on refuse ! Evidemment, cela ne s'adressait pas à toi... Tu as un sujet en "or". 


Quand on écrit un livre, la difficulté c'est de savoir finir... A un moment donné, il faut décider que le livre est terminé. Quitte à en écrire un autre ensuite. Et un livre doit être structuré
et ne pas partir dans tous les sens. Il faut savoir "élaguer". Mais bon, le rewriter est là aussi pour rectifier tout cela.


Et, je te le confirme, écrire un livre et le publier ensuite, avoir des lecteurs, faire des dédicaces est une aventure formidable. Moi, je la vis en parallèle avec mes auteurs, et c'est déjà très
exaltant, alors j'imagine pour celui qui a écrit le livre...


Mille amitiés.


François



Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je viens de terminer 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka ("Dans les pas de Brigitte Bardot" - éd. Favre, 28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant ("Brigitte Bardot, moi je joue" - éd. Flammarion, 25 octobre 2017).
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je viens de terminer 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka ("Dans les pas de Brigitte Bardot" - éd. Favre, 28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant ("Brigitte Bardot, moi je joue" - éd. Flammarion, 25 octobre 2017).

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Total des visites

Lien Vers Des Sites Sympas !