Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 18:02
B.B. est à la « Une » de l’hebdomadaire « Présent » (13 août 2016).

B.B. est à la « Une » de l’hebdomadaire « Présent » (13 août 2016).

* * * * * *

 

Brigitte Bardot a répondu favorablement à la demande d’interview du magazine hebdomadaire Présent (n° 8671 du 13 août 2016).

 

(Merci à mes ami(e)s Francine et Manuel L. pour cette information.) 

 

* * * * * *

 

Actrice mythique, vous avez également été chanteuse et mannequin. Est-ce que la mode et les créateurs vous intéressent toujours ?

— Non la mode actuelle ne m’intéresse pas du tout. Elle n’a plus aucune élégance, c’est n’importe quoi ! Et en plus j’ai d’autres problèmes dans la vie.

Photo by Charly Hel-Prestige-Getty Images

©  Charly Hel-Prestige-Getty Images

Vous qui êtes l’incarnation de la femme libre et insoumise, que pensez-vous de ces marques H&M, Dolce & Gabbana, Marks & Spencer qui se mettent à la mode « pudique » et au burkini ?

— Ridicule, grotesque. Une soumission supplémentaire. Une régression.

Quand et pourquoi avez-vous ressenti cette vocation et ce besoin viscéral de vous consacrer à la cause animale ?

— Toujours. Je suis née avec. J’ai fait du cinéma pour avoir les moyens d’aider un jour les animaux. Je ne pensais pas que tout prendrait les proportions que j’ai obtenues.                                                                                                         Pas sans mal, il faut le dire.

Vous avez en personne assaisonné comme il faut Stéphane Le Foll au sujet de la vidéo de l’abattoir « certifié bio » du Vigan. Avez-vous été entendue par ce gouvernement dans vos revendications ?

— Je suis scandalisée par le « je-m’en-foutisme » des ministres de l’Agriculture. Stéphane Le Foll est aussi nul que les précédents. Pourtant ces incapables ont une lourde responsabilité à assumer, celle du respect dû aux animaux, surtout à ceux qui donnent leur vie pour nous nourrir. Il est inadmissible de laisser souffrir à ce point des animaux déjà épouvantés, stressés par tout ce qui précède l’abattage : odeurs, bruit, plaintes infernales, l’horreur à l’état pur. Pour moi c’est inconcevable de manger des animaux, c’est du cannibalisme. Les abattoirs sont des écorcheries abjectes où sont égorgés chaque jour des milliers d’animaux adorables, innocents de tout crime. La moindre des choses est de leur éviter la souffrance. Ce qui n’a pas été fait.

Selon vous quels politiques ont fait le plus, sincèrement, pour l’avancée de la cause animale ?

— Aucun !

Abattoirs torturant les animaux, élevages intensifs, bactérie E.coli, égorgements rituels, abattage halal, vous militez pour que plus personne ne mange de viande. Ne sont-ils pas de plus en plus nombreux à vous suivre, à commencer par l’OMS qui a lancé un cri d’alarme contre la viande rouge cancérigène ?

— Mon rêve serait un monde végétarien. C’est une utopie, mais manger moins de viande c’est une chose possible. Beaucoup de gens après avoir vu ces images d’abattoirs ont décidé de ne plus manger de viande. Merci à eux.

Je sais que malgré votre sympathie pour Marine Le Pen vous avez à l’œil les maires FN en matière de chasse à courre ou de corrida. Est-ce qu’ils vous écoutent ?

— Je n’ai pas à l’œil les maires FN. J’ai eu à l’œil Marc-Etienne Lansade, de Cogolin, qui s’était conduit avec indécence et inconscience vis-à-vis de la protection du monde animal dont il disait être un grand adepte [N.D.L.R. : le maire de Cogolin a organisé un « Salon de la chasse » dans sa ville]. S’il ne m’a pas écouté, il a entendu les remontrances de Marine Le Pen.

Est-ce que la démolition de l’Eglise Sainte-Rita qui bénissait chaque année les animaux à la Saint-François d’Assises vous choque ?

— C’est pire que choquant pour moi, c’est un sacrilège. Du reste j’ai écrit ce que j’en pensais sur mon tweet. Je voudrais bien voir les forces de l’ordre jeter et traîner par terre un imam, je voudrais bien voir la destruction d’une mosquée pour y mettre des logements sociaux ! J’ai tout fait pour sauver cette église mais les sommes fabuleuses en jeu sont des adversaires contre lesquels la foi ne peut vaincre. L’indifférence des prélats catholiques m’a confortée dans l’opinion de lâcheté que j’ai d’eux. Quant au pape François qui porte le nom du saint des animaux, il s’en tamponne comme d’une guigne et préfère recevoir les migrants musulmans !

Propos recueillis par Caroline Parmentier

Partager cet article

Repost 0
Publié par François Bagnaud
commenter cet article

commentaires

Francine BB 18/08/2016 13:23

Coucou François. .. bel interview... BB l'insoumise, ca me plaît trop. ...
c'est Francine mon prénom ! !!! Tu m'aurais deja oublié !!!!
J'espere que tu vas bien... estce que l'on se voit bientôt ? ?
en attendant plein de Bisous....

François Bagnaud 18/08/2016 16:23

Mais c'est une erreur d'inattention que je vais vite rectifier (car je ne connais plus de Christine !).
Oui, j'ai prévu d'aller voir Brigitte avant la fin de l'année. Je vais en discuter avec elle.
Mille bisous.
François

Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur 2 livres inédits sur B.B. :  avec Alain Wodrascka (28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant (25 octobre 2017).
  • Collaborateur littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je travaille actuellement sur 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka (28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant (25 octobre 2017).

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Total des visites

Lien Vers Des Sites Sympas !