Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 23:30
Lettre adressée par Brigitte Bardot à Daniel Raposo (le 1er avril 2016).

Lettre adressée par Brigitte Bardot à Daniel Raposo (le 1er avril 2016).

* * * * * * * * *

 

Brigitte Bardot a envoyé cette jolie lettre (ci-dessus) à mon ami Daniel Raposo, militant actif et délégué de sa Fondation. Omniprésent dès qu’il s’agit de protéger les animaux, il a participé, ces jours-ci, à un débat sur le thème : « Défendons-nous trop les animaux ? », organisé par le quotidien régional La République des Pyrénées (9 avril 2016).

 

Après les abattoirs d’Alès et du Vigan (tous les deux situés dans le Gard), celui de Mauléon-Licharre (Pays Basque) a été dénoncé pour maltraitance animale grâce à la diffusion d'images filmées en caméra cachée par l’association L214. Ces scènes insoutenables scandalisent pareillement les deux participants à ce débat :

André Cazaux, président de l’interprofession régionale bétail et viande (Interbev Aquitaine), membre du Bureau de la Fédération nationale bovine et de la FDSEA 64,

et Daniel Raposo, délégué pour les Pyrénées-Atlantiques de la Fondation Brigitte Bardot.

 

* * * * * * * *

 

Au cours de la discussion, les deux invités ne s’accorderont que sur un seul point : la dénonciation du projet d’accord de libre-échange transatlantique entre les États-Unis et l’Europe, de nature à faire voler en éclats les verrous sanitaires (boeuf aux hormones, poulet chloré…). Sinon, tout oppose l’éleveur de bovins, dont la survie de l’exploitation demeure liée à la consommation de viande, et le militant converti au végétarisme pur et dur depuis 15 ans. Une hygiène de vie cyniquement recommandée au premier, jugé « bien rouge ! ». La répartie d’André Cazaux fuse : « Et vous, bien blanc ! »

Il y aura d’autres saillies du genre sans toutefois jamais outrepasser les limites de la bienséance, même quand, provocateur, Daniel Raposo brandit sa tablette pour montrer « un veau attaché, du fourrage pourri, une vache famélique ». L’échange terminé, il offre un « Mémo sur les conditions de garde des animaux d’élevage » à son interlocuteur qui souhaiterait voir accorder « autant d’intérêt aux humains et au monde paysan ».

André Cazaux (à gauche) et Daniel Raposo lors de leur débat.

André Cazaux (à gauche) et Daniel Raposo lors de leur débat.

* * * * * * * * 

 

André Cazaux

« Oui, on défend les animaux plus que les hommes. »


 « Dans l’affaire de Mauléon, la Fédération nationale bovine à laquelle j’appartiens a porté plainte contre X. En tant qu’éleveurs, on ne peut cautionner cela, même s’il est regrettable que les abattages rituels ne soient pas filmés eux aussi, ni ceux des grands groupes industriels. Nous-mêmes avons mis beaucoup de choses en place pour bien traiter les animaux. La Charte des bonnes pratiques d’élevage incite à manipuler les animaux avec soin, à leur offrir tout ce qu’il faut : de l’eau en permanence, du fourrage, de l’espace, etc. En cas de trafic d’hormones, on se porte systématiquement partie civile. Les animaux sont bien suivis, parfois mieux que les hommes. Il y a des cas sociaux qui ne bénéficient pas des mêmes attentions. Vous devriez vous occuper des gens au bord des trottoirs. Avec ce que font les associations comme la Fondation Bardot, il n’y aura bientôt plus d’élevages. Comme la viande est indispensable à notre alimentation, on la fera venir du Brésil, d’Argentine ou des États-Unis. Si l’on vous écoute, il faut tout supprimer : les élevages à taille familiale comme dans les Pyrénées-Atlantiques et même la transhumance. On lutte pour le développement de notre activité et l’autosuffisance. On veut encourager les jeunes à s’y mettre. Si nos campagnes sont belles, c’est grâce à notre travail. Sans nous, il n’y aurait plus de nature. Je souhaite que l’agriculture et l’élevage restent, qu’on nourrisse les hommes et qu’on entretienne les paysages pour avoir plaisir à s’y promener. »

 

* * * * * * * * 

 

Daniel Raposo

 « Non, on n’en fait jamais assez pour défendre les animaux. »


 « L’exemple du Vigan, d’Alès et de Mauléon démontre que, même dans les petits abattoirs, il y a des actes cruels, inhumains. Dans le dernier cas, c’est le personnel qui a révélé les faits. Il n’y a pas eu d’effraction. La Fondation Bardot encourage à dénoncer. Est-ce que ça vaut le coup (et le coût) toutes ces souffrances et ces sacrifices infligés aux animaux pour nourrir les humains ? Même si je garde un bon souvenir des barbecues de ma jeunesse, ma prise de conscience remonte à 1989, et pour être en accord avec mon combat, j’ai décidé de ne plus consommer ni viande ni volaille ni poisson. On a été rejoint par l’Organisation Mondiale de la Santé qui dit que la viande est cancérigène. Elle est bourrée d’antibiotiques. Les médecins disent que ce n’est pas bon pour l’organisme. Il faut 1 000 kg de céréales et 15 000 litres d’eau pour pouvoir produire 1 kg de viande. Je préfère qu’on manque de viande que d’eau car elle n’est pas utile. On n’en fait jamais assez pour la protection des animaux. Je considère qu’on est complice de la maltraitance si l’on consomme leur chair. A-t-on le droit d’exploiter et de détruire des vies pour se distraire, se vêtir, s’alimenter ? Si l’article L.214-1 était respecté, il n’y aurait plus d’élevages ni de cirques. Il dit que tout animal est un être sensible et qu’il doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec ses besoins physiologiques. Je suis contre la violence tout court et sous toutes ses formes. »

 

(Merci à La République des Pyrénées pour ce débat.)

 

Et vous, qu’en pensez-vous… ?

 

* * * * * * * *

 

Pour en savoir plus sur la dernière intervention de Daniel Raposo aux côtés de la Fondation Brigitte Bardot, lors du scandale de l’abattoir de Mauléon-Licharre, je vous invite à vous rendre sur mon Blog (lien ci-dessous) :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sandrine BUSSY 27/04/2016 13:56

De plus en plus de gens se sentent concernés par la maltraitance animale et leur exploitation par les hommes. Certains ont une prise de conscience. Il faut continuer à les encourager car se sont eux qui forcent le respect! Bravo à toutes ces actions!!

François BAGNAUD 01/05/2016 20:44

Oui, c'est vrai, l'information semble avoir un impact positif sur les gens. Et je l'ai constaté récemment avec le scandale des abattoirs... Si seulement un grand nombre de personnes pouvait prendre conscience de la souffrance animale...
Merci pour vos encouragements et votre visite sur mon Blog.
François B.

Rizzotto Sandrine 12/04/2016 15:25

Merci François pour cet article qu'il mérite grandement ! Une sacré patience boudiou, car moi, je lui aurais sauté dessus, et coupé un peu de lard !
Je suis amie avec Daniel sur Facebook depuis un bout de temps et également sur Twitter ! Respect et admiration ! Brigitte a un bon élément dans son équipe (du terrain) !
Grosses bisettes !!!

François BAGNAUD 12/04/2016 18:51

Oui, Brigitte apprécie beaucoup Daniel que j'ai eu le plaisir de rencontrer à Paris. Sympathique et très militant.
Mille bisous, chère Sandrine, et merci pour ta visite et ton commentaire.
A bientôt.
François

Bruno Ricard 12/04/2016 07:51

François

Bonjour

Je ne connais pas personnellement Danièle Raposo mais je suis ses actions, il est sur le terrain et agit, c'est ce qu'on appel du militantisme, il ne lâche RIEN...bravo à lui pour son engagement auprès de la fondation.

Amitié

Bruno

François BAGNAUD 12/04/2016 09:18

Merci Bruno pour ton commentaire et tes félicitations à Daniel Raposo.
Effectivement, il est comme toi : "Il ne lâche rien !"
Belle journée ensoleillée.
François

Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 60 livres à ce jour. En 2017, j'ai collaboré à 3 nouveaux livres sur Brigitte Bardot (voir ci-dessous).
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 60 livres à ce jour. En 2017, j'ai collaboré à 3 nouveaux livres sur Brigitte Bardot (voir ci-dessous).

Un premier livre sur Brigitte Bardot (parution le 28 septembre 2017)

Suivez Brigitte Bardot

dans quelques lieux

incontournables...

 

 

par Alain Wodrascka

 

avec la collaboration de

François Bagnaud

 

préface de 

Brigitte Bardot

 

Éditions Favre (Suisse)

 

160 pages illustrées

 

Format : 15 x 22 cm

 

17 Euros 

 

* * * * * * * * 

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Un deuxième livre sur Brigitte Bardot (parution le 25 octobre 2017)

Découvrez la carrière

de chanteuse

de Brigitte Bardot

 

 

par Dominique Choulant 

et

François Bagnaud

 

en collaboration avec 

Brigitte Bardot

 

Éditions Flammarion

 

264 pages illustrées

 

Format : 19 x 24 cm

 

24,90 Euros 

 

* * * * * * * * 

Total des visites

Toujours disponible : mon dernier livre sur Brigitte Bardot (paru le 15 février 2017)

Les meilleures répliques

et citations

de Brigitte Bardot

 

 

par François Bagnaud

 

avec la collaboration de

Brigitte Bardot

 

Éditions L'Archipel

 

1200 citations référencées

 

255 pages

 

17 Euros 

 

* * * * * * * *