Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 16:44

B.B. répond aux questions

de Côte & Provence

 

 

Cette demande est arrivée par mail et j’ai donc fait l’intermédiaire entre la journaliste  et Brigitte Bardot. Ce n’est pas la première fois que ce groupe de presse hollandais sollicitait Brigitte et c’est donc avec plaisir qu’elle a accepté de répondre par écrit à leurs questions.

 

Quel a été l’événement qui vous a poussé à défendre les animaux ?

Ce sont toutes les horreurs infligées aux animaux que j’ai constatées tout au long de ma jeunesse. Cela a développé en moi une sourde révolte contre cette humanité si cruelle, jusqu’au jour où j’ai pris la décision, en 1973, à 39 ans, d’abandonner définitivement les paillettes du cinéma pour consacrer le reste de ma vie à la défense des animaux.

 

Aviez-vous imaginé un lieu précis pour créer votre Fondation ?

Je n’avais rien imaginé du tout. Je n’y comprenais rien, j’ai agit spontanément avec mon cœur et j’ai créé ma Fondation toute seule en 1986 à « La Madrague ». Puis j’ai dû tout apprendre. Recommencer à zéro et arriver à me faire respecter. Ce fut très dur, difficile, il m’a fallu beaucoup de courage. Mais j’y suis arrivée.

 

Vous avez déjà obtenu beaucoup de victoires avec votre Fondation.

De laquelle êtes-vous la plus fière ?

Je ne suis, malheureusement, fière de rien du tout car tout reste encore à faire…

 

Qu'espérez-vous faire changer en 2014 pour  les animaux ? 

Quels sont vos combats actuels et les plus urgents ?

En 2014, comme en 2013 et comme toutes les années précédentes…

Mes combats restent urgents car ils n’ont pas été résolus et je n’ai obtenu aucune grande victoire pour les animaux. Tous les ans, depuis presque 40 ans, je crie haut et fort que le cheval ne doit plus finir sa vie à l’abattoir, que les animaux de consommation doivent être étourdis avant d’être égorgés, même lors des sacrifices rituels juifs et musulmans ; peut-être en priorité, l’arrêt immédiat du génocide atroce dont sont victimes les éléphants d’Afrique ; ils vont disparaître à jamais tellement les braconniers les abattent par troupeaux entiers armés d’armes de pointe et de kalachnikovs. C’est un scandale mondial !

 

Que devrait faire la Société pour garantir le droit des animaux  à long terme ?

C’est aux gouvernements successifs de faire évoluer les choses.

Ce sont eux qui ont le pouvoir et peuvent faire voter des lois indispensables et urgentes qui amélioreraient le sort misérable des animaux. En France, les dernières lois datent du Code Civil et comparent l’animal à un « objet – meuble  pouvant se mouvoir par lui-même » ! Ce règlement date de Napoléon 1er et n’a jamais été réactualisé ! C’est vraiment scandaleux ce « je m’en foutisme » de la part des parlementaires français qui font voter des lois non prioritaires. L'essentiel est oublié !

 

Pensez-vous que vous arriverez à faire évoluer la condition animale ?

Je ne sais plus…

Il y a tant d’années que je crie du plus fort que je le peux les mêmes suppliques sans être entendue…

J’ai des promesses, mais jamais tenues… C’est triste.

Mais il faut rester optimiste. Les prises de conscience se développent énormément auprès du grand public partout dans le monde. Nous y arriverons !

 

Vous êtes la présidente-fondatrice et la figure de proue de votre Fondation.

Pensez-vous qu’elle pourra encore survivre et évoluer sans vous ?

Avez-vous préparé cela ?

Ma Fondation a été créée sur des bases solides. Elle est devenue puissante et respectée, et même écoutée sur certains points par le gouvernement français.

Maintenant ce qui se passera après ma disparition, je ne peux pas le deviner mais tout a été prévu pour qu’elle continue à fonctionner comme maintenant…

 

En 2014, vous fêterez vos 80 ans.

Quel est le plus grand « avantage » de vieillir ?

L’avantage de vieillir est de ne pas mourir jeune ! Être en vie et en relative bonne santé, c’est important.

 

Et le plus grand inconvénient ?

C’est justement de… vieillir !

 

En ce qui concerne votre magnifique carrière, de quoi êtes-vous la plus fière ?

C’est mon travail pour les animaux dont je suis réellement la plus fière. Ma carrière d’actrice qui a été fulgurante, m’a été utile car elle m’a rendue très célèbre dans le monde entier. C’est maintenant un atout majeur dans mon combat.

Mais j’ai tourné quelques bons films que j’aime beaucoup comme La Vérité de Clouzot en 1960, L’Ours et la Poupée, Viva Maria avec Jeanne Moreau en 1965, et bien sûr, celui qui a fait de moi ce que je suis : Et Dieu… créa la femme en 1956.

 

Quelles ont été vos relations avec les médias durant votre carrière d’actrice ?

Et maintenant ?

Les médias m’ont pourri la vie, mais en même temps ce sont eux qui m’ont fait connaître de la planète entière. Aujourd’hui, je les fuis sauf pour les actions importantes de ma Fondation.
 

Quels sont vos projets personnels pour les années à venir ?

Je vis au jour le jour, c’est déjà assez compliqué et mes journées sont bien remplies. Je n’ai jamais fait de projets à long terme et ce n’est pas maintenant que je vais commencer !

 

Vous habitez depuis de nombreuses années à Saint-Tropez.

Pourquoi aviez-vous choisi Saint-Tropez ?

J’ai choisi Saint-Tropez, il y a des années, lorsqu’il n’était encore qu’un petit port de pêche, joli et calme. J’y venais en vacances avec mes parents et ma sœur lorsque j’étais enfant. J’y ai tourné Et Dieu… créa la femme. J’ai acheté ma maison « La Madrague » en 1958. Mes parents sont enterrés dans le petit cimetière marin qui est en face de ma maison, de l’autre côté de la baie.  J’y ai mes racines, c’est mon village.

 

Est-ce que vous pensez que Saint-Tropez a changé beaucoup ou pas trop ?

Est-ce que cette évolution vous plait ?

Je ne reconnais plus du tout Saint-Tropez, et je n’y mets plus jamais les pieds. Je ne vais plus dans le centre ni au marché ni ailleurs. Je reste chez moi, dans mon refuge, avec mon mari et mes animaux.

 

Avez-vous l’intention de vivre toujours à Saint-Tropez ?

Oui, car je désire être enterrée dans ma propriété « La Madrague » auprès de mes animaux disparus. C’est l’une de mes dernières volontés. 

 

Il y a beaucoup de touristes qui viennent devant votre maison, à pied ou en bateau... 

Est-ce que cela vous dérange ?

C’est un véritable calvaire l’été et même encore l’hiver.

Ma maison est devenue « la tour Eiffel » de Saint-Tropez. Un lieu incontournable. Les gens viennent par bateaux ou en car de touristes. Même à pied, jusque devant mon portail. L’été, je ne peux plus me baigner car la mer, sous mes fenêtres, est envahie de petits bateaux. Il y a même, 17 fois par jour, des bateaux-promenades, bourrés de touristes avec des appareils photos, qui passent et repassent à quelques mètres de chez moi en hurlant dans un haut-parleur, en plusieurs langues, toute l’histoire de ma vie. L’enfer !

 

D'après la légende, vous achetiez des « tartes tropéziennes » pour toute l’équipe d’Et Dieu... créa la Femme pendant le tournage du film.

Aimez-vous toujours autant la tarte tropézienne ?

C’est faux, cette anecdote ! Vous savez… je me fous de cette tarte tropézienne ! Je n’en mange jamais, c’est très bon mais c’est trop sucré pour moi.

 

Les magasins à Saint-Tropez (et ailleurs en France) vendent des nombreux produits avec votre nom.

Que pensez-vous de tout ce commerce autour de vous ?

Etes-vous d’accord ?

Il y a de plus en plus de produits dérivés à mon nom et à mon effigie, surtout sur Internet. Il y a de tout, dans le monde entier, et je ne touche absolument aucun argent sur tout cela. C’est du vol ! Mais il me faudrait des dizaines d’avocats internationaux et des procès à n’en plus finir pour arriver à gérer tout cela. Alors j’ai pris le parti de m’en foutre et de laisser faire sauf en France où je reste très vigilante.

J’ai tellement de choses plus importantes à régler pour les animaux.

Tout le monde profite de ma célébrité sauf moi ! C’est incroyable mais c’est vrai.
Ceux qui exploitent mon nom et mes photos ne pensent même pas à faire un petit don à ma Fondation... 

 

Brigitte Bardot

« La Madrague »

Le 13 janvier 2014

 

 

Cette interview sous forme de questions-réponses a servi de base à la journaliste pour rédiger son article de quatre pages. Je vous propose les deux premières pages avec une grande photo (ci-dessous). Les deux autres pages sont uniquement composées de textes avec un petit portrait récent de B.B. et une vue aérienne de « La Madrague » (deux photos très connues). 

Les deux premières pages de l'article de "Côte & Provence".

Les deux premières pages de l'article de "Côte & Provence".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Manuel 28/03/2014 13:50

Tu as l'original de ce magazine?

Manuel 28/03/2014 14:03

Lol bien sur. Le reste est sans intérêt

François BAGNAUD 28/03/2014 14:01

OUI, mais je n'ai gardé que les 4 pages intérieures car Brigitte n'était pas en couverture. Et le reste était tout en hollandais...

Guylaine 27/03/2014 17:07

Bonjour cher François,
Merci pour vos réponses agréables à lire, je me doute hélas que B.B. ne vient pas sur le Net , mais vous et B.B. vous ne formez qu'une seule personne, si complice, tant d'amitié entre vous deux depuis tant d'années, je vous admire et je sais qu'elle a des rapports de ces merveilleux commentaires qui ne peuvent que lui faire plaisir.
Belle soirée cher François
Amitiés

François BAGNAUD 27/03/2014 19:16

Oui, c'est vrai, chère Guylaine, je répète souvent à Brigitte qu'elle est soutenue par des millions de personnes, que je lis tous les jours des messages positifs la concernant. Elle est "comme tout le monde", elle a besoin de se savoir aimée et comprise. Surtout pour affronter les difficultés quotidiennes rencontrées avec son combat si éprouvant...
Belle soirée à vous également.
Bien amicalement.
François

manuel 26/03/2014 20:13

Un grand merci a toi pour ce partage! Tu es toujours le number one pour les infos! Et merci pour ce joli blog!

François BAGNAUD 26/03/2014 23:19

Tu es vraiment adorable, cher Manuel, mais c'est moi qui te remercie pour toutes les infos que tu me donnes régulièrement et qui se retrouvent (grâce à toi) sur mon Blog.
Je profite également de ton message pour te remercier de partager tous mes articles sur ta page Facebook consacrée à Brigitte Bardot. C'est super sympa de ta part.
Mille amicales pensées.
François

Liliane Tillie 26/03/2014 14:13

Toujours aussi belle et spontanée.
Une grande Dame qui m'a fait découvrir la cause animale et m'a fait prendre conscience des horreurs infligées par l'Homme aux animaux sans défense... je me bats à mon niveau pour les aider dans la mesure du possible envers et contre tous... ce n'est pas toujours facile mais je continue et continuerai...
Merci à vous Madame de continuer à les défendre, il y a tant de misère et tout est toujours à recommencer...
Je vous souhaite beaucoup de courage pour vous-même et vos chers animaux.
Toutes mes pensées tendresse vous accompagnent.
Bien amicalement
Liliane

François BAGNAUD 26/03/2014 17:57

C'est moi, au nom de Brigitte également, qui vous remercie pour votre sympathique commentaire et surtout votre engagement ("à votre niveau", comme vous dites) pour les animaux. Mais il y a tellement de personnes qui ne font rien ni pour les humains ni pour les animaux, que la moindre "petite" action est bénéfique et généreuse.
Mille pensées amicales et j'espère vous retrouver de temps en temps sur mon Blog.
Belle fin de journée.
François

Guylaine 26/03/2014 13:21

Merveilleuses réponses de B.B. à toutes les questions posées,
c'est vraiment B.B. franche, simple et le ras le bol de ne pouvoir vivre tranquillement dans sa maison La Madrague,
je l'admire pour tous ses combats envers les animaux, elle restera gravée dans mon coeur à jamais.
C'est une grande Dame avec une beauté intérieure et extérieure.
Tous mes respects Madame Brigitte Bardot .
Amitiés
Guylaine

François BAGNAUD 26/03/2014 17:54

Merci, chère Guylaine, pour ce nouveau commentaire qui plairait certainement à Brigitte si elle le lisait, mais elle ne vient jamais sur le Net. Elle connaît (bien sûr) mon Blog, mais n'a ni le temps ni l'envie de "surfer" !
Belle fin de journée à vous.
Bien amicalement.
François

Présentation

  • : Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • Livres et coups de cœur (Barbara, Brigitte Bardot, Colette Renard, etc.)
  • : Nombreux articles sur Brigitte Bardot, Barbara et Colette Renard. Évocation de mes belles rencontres et de mes « coups de cœur » littéraires et artistiques. Présentation de tous les livres auxquels j’ai collaboré.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • François Bagnaud
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je viens de terminer 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka ("Dans les pas de Brigitte Bardot" - éd. Favre, 28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant ("Brigitte Bardot, moi je joue" - éd. Flammarion, 25 octobre 2017).
  • Conseiller littéraire depuis 1996, j'ai participé à 59 livres à ce jour. Je viens de terminer 2 livres inédits sur B.B. : avec Alain Wodrascka ("Dans les pas de Brigitte Bardot" - éd. Favre, 28 septembre 2017) et avec Dominique Choulant ("Brigitte Bardot, moi je joue" - éd. Flammarion, 25 octobre 2017).

Recherche D'un Mot Sur Mon Blog

Total des visites

Lien Vers Des Sites Sympas !